Taille de roue et longueur de manivelles en montée de col

36"/150 si tu es un monstre physique.
29"/150 si t’es bien costaud.
24"/150 sinon.

La montée en question est assez régulière, ce qui est cool pour le choix du matériel. On est sur une pente moyenne de 6.5% environ, ce qui nécessite effectivement un développement assez important. Le 24/150 me paraît toutefois trop long pour être efficace. Tu vas mouliner pour avancer ne serait-ce qu’un peu, c’est pas fou. Le 27"5 ou 29"/150 est un bon compromis mais je pense que l’on peut descendre à 137 sans problème (c’est ainsi que j’avais fait le Col de la Lure, un peu plus long mais avec un profil similaire). Avec un peu d’entraînement, je pense que le 125/127 est jouable (j’ai fait une partie de la montée des futurs UNICON ainsi, avec ma 27"5 roue libre). Le 36/150, ça devient effectivement difficile. Il doit falloir un bon entraînement pour y arriver. Je l’avais fait en 36S/150 il y a deux ans et avec un porte-bagage, ça tabassait bien !

Si on évoque aussi d’autres montées de col, je pense que les facteurs déterminants pour le choix du matériel sont les suivants :

  • pente moyenne
  • pente maximum
  • longueur de la côte
  • forme physique du monocycliste

Difficile d’avoir des valeurs précises selon tous ces critères, chacun doit faire ses propres expériences pour savoir ce qui lui convient :slight_smile:
On peut toutefois donner quelques informations :

  • une côte à 3 ou 4% est généralement assez simple à monter, on peut se permettre d’avoir des manivelles relativement courtes ;
  • une côté à 5 ou 6% commence à être énervée. Si elle dure quelques kilomètres, il faut un bon développement pour en venir à bout ;
  • au-delà, s’il y a plusieurs kilomètres à faire, soit il faut une excellente condition physique, soit il faut de très longues manivelles.

PS : tout ce que je dis est également conditionné par le fait que je n’ai jamais fait de col en pédales plates. Il se peut donc que les valeurs que je donne soient faussées pour la majorité des monocyclistes.

Et aussi tu fais partie des meilleurs en termes physique et technique ce qui doit pondérer la lecture du commun des monocyclistes !

1 « J'aime »

Je suis d’accord avec @Sam sur le fait qu’il faut des manivelles longues.
Ce n’est pas une fréquence de pédalage trop élevée qui va nous limiter, c’est plutôt le manque de force.

Après 24/150… je trouve ça court quand même… seulement pour quelqu’un qui n’est jamais monté sur un mono autre qu’un 24". Ça doit être plus sympa en 29/170mm.

A mon avis le 29" devrait pouvoir convenir au plus grand nombre avec des manivelles entre 137 et 170 mm. Ce qui est sûr c’est que certains seront tenté d’utiliser des manivelles plus courtes, à tord ou à raison. Quand on ne roule jamais avec des manivelles longues, on ne peut pas être très efficace avec.

Perso, je vais partir pour ma traversée des Alpes avec un 36" avec des manivelles triple 117/138/159 avec l’idée d’utiliser 117 en descente, 138 sur le plat et 159 en montée.

J’ai prévu de faire la course de côte en 36" de 6kg avec des manivelles de 159mm. Je verrais bien ce que ça donne par rapport aux 29" de 5kg (d’ailleurs ça pèse combien un 29" ultraléger avec une jante carbone, un axe qaxle et un pneu G-one speed ?).

Je suis d’accord avec Sam, un catégorie pédale auto aurait peut être plus de sens.

1 « J'aime »

Un bon petit 24 de rasse à 3 kg 8 ça doit bien grimper et au bout d’une dizaine de km on serait bien content de la roue pas trop grande non ?

Ca ne m’inspire pas le 24" :stuck_out_tongue:

Mais à la limite une catégorie 24" plutôt que 29". Au moins là on est sûr que c’est pas les 24" qui seront en haut en premier. Et ceux qui n’ont pas de 29" (les athlètes!) pourront être compétitif !

2 « J'aime »

Mes deux expériences sont la montée la montagne de Lure et la course de côte de la CFM à Grenoble en 29/150
Bon compromis pour ce type de profil à mon avis !
Même si dans les deux cas je suis arrivé complètement déglingué en haut (j’ai même fait quelques centaines de mètres à pied à Forca), faut dire aussi que le manque d’entrainement et les qqs kilos en trop ne pardonnent pas !

J’étais bien évidemment en pédales plates, comme toute personne saine d’esprit (dans un référentiel où nous faisons du vélo à une roue… hum).

5 « J'aime »

C’était l’année où j’étais redescendu pour vous apporter à boire et à manger ? :stuck_out_tongue:
D’ailleurs, cette année-là, vous m’aviez fait promettre de monter avec un pack de bière pour l’année suivante… C’est quand le prochain Forca ?

Alors techniquement oui, mais je tiens à préciser qu’on a roulé ensemble une partie de la route, que j’étais autonome en bouffe et flotte, et que les autres étaient très loin derrière moi :yum:

Un prochain Forca je pense que pour moi ça va être compliqué à tout jamais, mais faut pas perdre espoir ^^

1 « J'aime »

J’avoue que tu avais géré ! Félicitations ! :partying_face:

Un prochain Forca, quand tes enfants seront assez grands pour participer ?

Pour ma part, sur les cols routiers que j ai pris en monocycle 29 pouces (sans vitesse, mais avec pédales auto)
Moins de 6% de pente je reste en 110
Entre 6 et 10% je passe en 130
Plus de 10% de pente je suis en 150.
Mais je pense que sans les pédales automatiques je serai décalé d un une longueur de manivelles (130 au lieu des 110 etc…)

2 « J'aime »