Longueur de manivelles en 36

OK, je vois ! Pas sûr que ce soit ça qui joue par contre :stuck_out_tongue:
Personnellement, j’aime beaucoup les manivelles courtes et je sens que je vais beaucoup plus vite ainsi. C’est peut-être, surtout, un manque d’entraînement. Et plus tu veux raccourcir, plus il faut t’entraîner pour maîtriser finement la bête. Peut-être n’as-tu pas essayé assez longtemps ? :person_shrugging:

Après ça parait logique que les « grands » sont plus efficaces avec des manivelles longues que les « petits ».
D’ailleurs plutôt que la longueur totale et la longueur des pieds, la longueur des jambes me semble plus pertinente (bien que corrélée).

3 « J'aime »

si tu peux essayer et comparer 100 et 110mm

j’aimerais bien tester oui !

1 « J'aime »

Respect (42 pour 1 m 89 pour oim).

Et ça dépend peut être aussi de la technique de pédalage…
Vous poser le pied sur la pédale en bout ou plus sur la plante?

(J’aime bien être sur le bout du pied)

Pour ma part, c’est l’avant du pied que je pose.

Oui le bout du pied !

Tout pareil, comme les autres.
L’avant du pied permet d’être plus souple. Bon après dans mon cas, je suis plutôt petit avec de petits pieds.

Avant du pied aussi :slight_smile:

l’avant du pied comme sur un v–o !

L’avant du pied (que j’ai petit 42, comme la taille 1m70) :slightly_smiling_face:

On pédale tous plus ou moins avec l’avant du pied.
Les cyclistes qui utilisent des pédales automatiques appellent ça l’engagement du pied.
Plus on est sur la pointe du pied, moins on est engagé, moins on a de force et plus on a de vélocité (on a plus de souplesse avec la cheville).
Plus on est vers le milieu du pied, plus on est engagé, plus on a de force et moins on a de vélocité.

La conclusion pourrait être qu’à monocycle pour les courses sur route, il faut privilégier le sous-engagement. Et exceptionnellement, en 36S ou en côte, ça peut être intéressant d’être un peu moins sur l’avant du pied pour gagner un peu de force.

Sinon pour revenir à la longueur de manivelles, pour un même niveau technique, un monocycliste qui a un meilleur « cardio » pourra rester efficace avec des manivelles plus longues.

A un moment dans ma progression en 36S, j’ai senti que suivant la longueur de manivelles, mes limites étaient de natures différentes, après plusieurs mois à rouler en 150 mm, j’ai senti que c’était l’essoufflement (le cardio) qui me limitait pour aller plus vite, j’ai raccourci à 145 mm et j’ai pu passer un cap. Quand la jante carbone est arrivée, j’ai cru que je pourrais passer en 137 mm et là clairement après plusieurs semaines d’entrainement, je peinais à atteindre mon niveau en 145 mm avec ma jante alu. J’avais mal aux jambes et je n’étais pas essoufflé, je manquais de force. J’ai fini par repasser en 145 mm.

J’ai certainement gagné en force et en cardio par rapport à il y a quelques années, je me pose parfois la question de raccourcir ou rallonger… je crois que je reste en 145 mm pour le moment.

Ce sont des principes qui ont existé dans le cyclisme : tu es essoufflé => utilise un plus gros braquet / tu as mal aux jambes => utilise un braquet plus souple. C’est peut être un peu old school mais ça a le mérite d’être simple.

Adapté au monocycle, ça donne : tu es essoufflé => utilise des manivelles plus courtes / tu manques de maitrise ou tu es déséquilibré ou tu manques de force… => utilise des manivelles plus longues

5 « J'aime »

C’est quelque chose que j’ai également remarqué en jouant un peu avec la taille de mes manivelles après avoir remonté ma 36S. J’étais resté sur du 127 (ce que j’utilisais en 29S) et j’ai vite senti que je manquais clairement de forces pour avancer vite. Je me rappelle également qu’avant, je roulais en 150. Et là, par contre, j’avais l’impression de mouliner dans la choucroute pour avancer à 30/35 km/h. Pour le moment, je me suis donc stabilisé sur des 137. À voir ce que ça donnera dans les mois à venir (et lorsque j’aurai pu de nouveau monter ma jante carbone ; peut-être que je repasserai à du 127 à ce moment-là !).

1 « J'aime »

Très intéressant votre échange.

Je vais essayer de faire quelques trajets quotidiens en 36 / 127 les jours prochains en attendant les 100 et 110 que je vais pouvoir tester (merci Romain).
Car il est clair et net que le cardio ne me limite pas suffisamment à mono pour vouloir aller sur la taille la plus courte possible.

Sachant que je constate clairement qu’avec la fatigue (après 1h de course à bloc), je maîtrise moins bien. Et donc une taille de manivelle qui s’approche de mon minimum acceptable devient trop courte. Et je galère en virage et en descente (pas de frein jusqu’à aujourd’hui, mais j’en monte un cette semaine !).

Bref, je vais tester les deux, mais il est très probable que je joue la carte de la sécurité et du plaisir = 110 mm, quitte à tester mes limites physiques plutôt que techniques :wink:

7 « J'aime »

Il faudrait des longueurs intermédiaires.

Super ! Tu nous raconteras… :wink:

Donc pour le marathon à plat 36" et 110mm.

Quid de la montée de 1000m sur 15km?

36S/150 ? :smiley:

J’ai créé un nouveau sujet course de côté et longueur des manivelles (j’aime bien quand c’est bien rangé).

3 « J'aime »

Et un autre pour une petite polémique sur les catégories Standard 29"/Illimité de la course de côte de l’Unicon.
Après j’arrête parce que quand c’est trop bien rangé tu ne retrouves plus rien et tu n’oses plus rien faire.

3 « J'aime »