Pourquoi on a tendance à avoir la roue qui oscille en roulant ?

Cette discussion me fait penser à une question qu’on m’a posé plusieurs fois ces derniers mois et à laquelle je n’ai pas su répondre : pourquoi certaines personnes ont tendance à faire osciller leur roue (droite-gauche) lorsqu’elles pédalent alors que ce problème est beaucoup moins important chez d’autres ? Je précise que ce sont des personnes qui roulent en 36 et 36S qui me l’ont demandé.
Je pensais, à tort, que ça pouvait venir du Q-factor des manivelles. Cependant, je me suis depuis mis à rouler en 36S avec des manivelles KH Spirit (donc avec un Q-factor) et je n’ai pas ce problème d’oscillation.
Pensez-vous que ça pourrait venir du fait que ces personnes ont tendance à appuyer plutôt qu’à laisser remonter ?

Es-tu sûr que ta roue file si droit que ça ? Je sais que ma roue oscille à la fréquence de mon pédalage mais ça ne me pose pas de problème…
Cela dit, si tu te contentes de laisser remonter les pédales tu finis forcément par t’arrêter ! :stuck_out_tongue:
Le Q factor et la fluidité du pédalage sont probablement associés à l’oscillation, mais je suppose que la simple inertie des pédales et des manivelles entretient l’oscillation.

Une chose est sûre : en roue libre point d’oscillation :slight_smile:

Pour revenir sur le sujet : Bon courage Atita ! :slight_smile:

Elle ne file pas totalement droit, mais les oscillations sont bien plus petites que celles de mes amis. Ça m’embête de ne pas arriver à comprendre comment réduire ces oscillations chez d’autres personnes :unamused:

Quant au fait que si l’on se contente de laisser remonter les pédales on finit forcément par s’arrêter, c’est pas tellement vrai dans la mesure où les pédales automatiques permettent de tirer lors de la remontée :smirk:

(D’ailleurs, on s’écarte beaucoup du sujet. @Canapin, tu pourrais déplacer ces derniers messages ?)

Je pense que tu as raison : en « écrasant » plus les pédales, ça fait osciller la roue. Et en théorie, avec des pédales auto et un pédalage totalement rond, tu aurais 0 oscillation.

Et +1 pour splitter la conversation avant qu’on ne re-dérive du sujet original qui est la progression de @Atita !

1 J'aime

Fait !

Excusez-moi pour la question bête, mais c’est quoi le Q factor ?
Sinon de mon côté je m’amuse régulièrement à exagérer l’oscillation. Je trouve que ça me fait bosser certains points d’équilibre et de déséquilibre.
En fait j’essaie parfois de m’approcher de la limite avant que ça ne devienne vraiment instable et que ça entraîne la chute. :grin:

Grosso modo, le Q-factor désigne la courbure de tes manivelles et l’écart qu’elles forment avec le cadre. Pour une définition plus précise, tu peux lire ce court article. Certaines manivelles sont droites (ZeroQ, Nimbus Venture, …) tandis que d’autres sont courbées (KH Spirit notamment). Ce sont ces dernières qui offrent un Q-factor.

L’oscillation, selon mon expérience, se présente quand on prend de la vitesse (plat en 20", descente en 29"). Généralement,il apparaît dans les secondes précédant la chute, car il est signe de vitesse et appui excessif sur la roue (en gros, on tombe en avant, et on n’arrive pas à accélérer assez pour pouvoir ensuite ralentir).

Avez-vous entendu parler du downhill coasting ? J’ai déjà lu que les quelques fous qui ont pratiqué cette discipline démontaient les pédales (voire les manivelles ?) pour supprimer les oscillations (d’où l’intérêt de pratiquer cette discipline en roue libre :crazy_face:). Même sans appuyer sur les pédales, la fréquence du pédalier génère des oscillations.

Sinon pour aller plus loin sur le Q factor : On en parle pour différencier une manivelle droite d’une manivelle avec un déport latérale, mais le court article cité par Maxence révèle la vraie problématique. Il s’agit bien de l’écartement entre les 2 pédales. Dans le monde du vélo, cet écart doit être adapté à la largeur du bassin, de la même façon que la longueur du guidon est adaptée à la largeur des épaules.

@Maxence As-tu déjà mesuré cet écart sur un vélo et un monocycle ? J’ai un indice : sur un monocycle l’écart entre les roulements est généralement de 100mm (voire 125mm), sur un vélo la longueur totale du boitier de pédalier (donc de l’axe) est généralement comprise entre 103 et 127,5mm.

Alors, je n’ai jamais mesuré cet écart sur un mono, mais je me doute qu’il est supérieur à celui des vélos ; j’avais déjà les dimensions des entraxes classiques des monos en tête. À l’occasion, il faudrait que je fasse des tests sur des profils de roue similaires (même taille, mais entraxes différents, avec et sans Q-factor).
Il me semble avoir vu, il y a quelques temps déjà, une communication de M4O qui mettait en avant leur nouveau mono de course sur piste ; leur argument phare étant que le Q-factor était réduit au minimum. Je suppose que ça devait donc jouer sur les oscillations…

merci de corriger, on dit un v–o !!!

1 J'aime

Ce que je peux ajouter après ma séance de ce matin c’est que les oscillations augmentent pour moi dès que la fatigue arrive.
J’ai essayé de regarder si ma roue oscillait beaucoup en roulant ce matin. Alors je pense que quelqu’un qui me regarderait rouler le verrait mieux mais c’est déjà un début.
Au début de séance j’avais plutôt la roue assez droite et peu d’oscillations. J’étais bien concentré et je cherchais le meilleur équilibre possible.
Puis au fur et à mesure de l’arrivée de la fatigue, j’ai noté que ma roue oscillait bien plus dû au fait que j’appuyais plus fort sur les pédales car mes jambes étaient de plus en plus lourdes.
J’ai des manivelles KH et le fameux Q factor n’a pas l’air d’avoir d’impact.

2 J'aimes

Je viens de mesurer sur mon monocycle à 2 roues (mon pignon fixe :wink: ) à pédalier course, j’ai juste sous les 120mm de bord à bord (extérieur) des manivelles au niveau de la pédale. C’est bien plus étroit qu’un mono et je le sens en roulant.

Les pédaliers de course ne sont pas forcément exactement à la largeur du bassin parce qu’on part du principe que quand tu cours, les pieds ne tombent pas au sol à l’aplomb des hanches mais plutôt quasiment alignés sur la ligne à l’aplomb du coureur - précisément, l’intérieur de chaque pied touche quasi la ligne à l’aplomb du coureur.

Alors que sur mon 36" avec l’axe de 100mm et des manivelles droites, cet écart est près de 170mm.

Après, c’est sûr que c’est une question d’appui sur les pieds (les adeptes de SIF, voire de Seat drag devraient le confirmer).

Idem sur mon 32" à axe 125 et manivelles droites - mesure un peu à l’arrache.
Par contre j’ai mesuré sur un mountain bike et j’ai trouvé 160mm. Sur un fatbike ça doit être plus large encore.

je pense qu’il y a une combinaison de facteurs pour expliquer l’oscillation:

  • l’appui sur les pédales (plus ou moins fort)
  • la recherche d’équilibre

quand on tient la selle ou le guidon ça zigzagouille moins.
C’est aussi un question de style: Louis (Shadok sur ce forum) était un vrai Indurain du monocycle (ça filait tout droit sans osciller)

2 J'aimes