Nouveau moyeu à roue libre Mad4One

Débrayable !

5 « J'aime »

Royal :sunglasses:

Pour ceux qui sont pas dans le groupe fb la publication est accessible ici

3 « J'aime »

Cool moi qui voulait me monter une nouvelle roue de 29 ça ira nickel :slightly_smiling_face:

3 « J'aime »

ben c’est gentil … mais comment font les irréductibles gaulois qui ne veulent pas être sur Facebook?

1 « J'aime »

Je m’y attendais (forcément) de ta part !

1 « J'aime »

C’est un moyeu à roue libre débrayable

C’est génial ! Il annonce un prix, Marco ?..

On pas encore, le proto vient juste d’être assemblé et pas encore testé

Excellent le coup du débrayage !

Merci bouin-bouin pour l’info. Je suis également très intéressé ! A suivre donc… Tiens-nous informés…

Romain et roue perdue avaient un système équivalent il y a une dizaine d’année sur base d’une roue libre de vélo et des vis pour la bloquer

Il y a intérêt à ce que le système de verrouillage soit fiable car un débrayage intempestif serait bien casse-gueule. :man_in_manual_wheelchair:

Et personnellement, je suis pas trop emballé par l’idée du changement de vitesse ou l’embrayage à l’axe… car j’ai de très grands pieds (48…).
Je vais devoir rouler avec des manivelles très longues.

Pas forcément. Je fais du 45 et je peux utiliser des 127 sans problème. J’aimerais bien tester plus court mais je n’ai pas encore pris le temps. Donc je pense que même si tu es limité à 137, c’est suffisant dans la majorité des cas.

1 « J'aime »

Bonjour désolé si la question à déjà été posé, mais es ce que les moyeux à roue libre sont autorisés en compétitions ? (épreuves sur route, épreuves tout terrain).
J’aurais un peu les boules si je m achète ce moyeu M4O et que je peux plus utiliser mon monocycle lors des conventions :sweat_smile:
Merci des réponses :wink:

1 « J'aime »

Bonjour, c’est une bonne question ; je n’en sais rien, mais je suppose que oui, car, outre que la roue libre ne constitue pas un avantage, ce modèle débrayable utilisé comme un pignon fixe peut-être considéré comme tel. Je suppose que Mad4One le précisera au moment de la commercialisation ; même si la question ne s’est pas posé depuis longtemps, nos organisateurs vont certainement y réfléchir et nous le préciser prochainement…

A mon avis, ça dépend ce que tu veux faire avec.

Pour les épreuves de muni, à mon avis ça ne change rien (il y a rarement des catégories standard/illimité). Sur route, pour le moment, ça devrait être considéré comme standard tant qu’il n’y a pas une démultiplication.
Après, si tu veux utiliser ce genre de moyeu en compétition, il y a des chances que tu ne vises pas une perf.

Par contre, pour l’athlétisme, ça m’étonnerait que tu puisses participer au track coasting avec un moyeu à roue libre ^^

En compétition c’est un handicap pour toutes les épreuves pour tous les monocyclistes (peut être un jour cela pourrait constituer un avantage, mais on n’y est pas du tout, ça reste à prouver).

Enfin, si c’est interdit en compétition, il faudra créer la fédération libre du monocycle :joy:

1 « J'aime »

Oula je ne vise pas du tout de performance ^^

Ma question c est juste pour éviter de construire une roue avec laquelle je ne pourrais plus participer aux conventions… :wink:

Pourquoi pour le moment ce moyeu serait un handicap pour les épreuves ?

C’est un handicap parce que c’est plus dur de rouler avec un mono à roue libre qu’avec un mono standard. Et pour le moment, personne n’a prouvé qu’il était capable d’être plus performant avec un mono à roue libre qu’avec un mono standard.

Si l’on se fie au rulebook, il ne me semble que rien n’interdit la roue libre, quelque soit l’épreuve ; y compris pour l’épreuve de track coasting. Cependant, dans ce cas précis, la manière de coaster doit rester la même qu’avec un mono traditionnel : au moins un pied sur le cadre, l’autre étant aussi sur le cadre ou dans le vide.
(Par ailleurs, ça peut apporter un avantage substantiel lors du coast puisque les manivelles/pédales ne tournent pas dans le sens et n’augmentent donc pas l’instabilité.)

Pour le reste, je ne suis pas complètement d’accord avec @toutestbon :

C’est vrai dans la majeure partie des cas, mais pas systématiquement. En DH, notamment, une roue libre permet d’aller légèrement plus vite qu’un mono classique dans de longues descentes assez pentues. Cependant, cet avantage est largement compensé par le déséquilibre encouru dans les passages techniques. En somme : un mono purement à roue libre n’est quasiment jamais supérieur à un mono fixe. Par contre, une roue libre débrayable change énormément de choses… Et je ne serais pas surpris d’en voir performer dans les mois et années à venir (peut-être que l’UNICON 20 est une échéance trop proche, mais pour la 21ème édition…).

Bref, pour moi, cet axe est un game changer et je suis pressé d’en avoir un entre les mains !

1 « J'aime »