Mauvaise posture

Bonjour,

Je roule en muni 27.5 (merci @bouin-bouin) depuis début septembre et je suis toujours très gêné par l’orientation de mon buste qui regarde toujours vers la droite.
Mon épaule droite est toujours très en arrière et je dois me forcer à revenir bien en face en tenant la selle avec ma main droite.

Peut-être est-ce lié au même problème mais pour tourner à droite, je n’arrive pas à faire autrement que de donner des gros à-coup pour y arriver.

Je pense avoir bien positionné la selle mais comment en être parfaitement sur ?

Avez vous des astuces pour éviter ça ?

Bonne journée

2 J'aimes

S’il y a des conseils je suis preneur également car je suis dans le même cas que Jérémy.
À noter que c’est léger sur du plat et vraiment amplifié quand je suis sur le côté droit de la chaussée, quand cette dernière est penchée vers la droite. (Si je suis assez clair)

Si tu as FB, j’ai également posé la question ici https://www.facebook.com/groups/115835695144753/permalink/3487810537947235/

Quelqu’un m’a envoyé un lien vers le forum international et notamment sur ce post :

Faut rouler et rouler encore pour arriver à être à l’aise et se détendre en forçant moins.

1 J'aime

Oui c’est classique. Des fois ça disparait puis ça revient, lié au stress ou un changement du mono qui fait que le corps doit se réhabituer.
Chez moi c’est revenu récemment, au point de me pourrir des sorties. C’est possible que tu aies encore un peu trop de poids sur la selle, et que tu ne sois pas assez détendu du haut. Tu peux aussi essayer en tournant la tete ou au moins les yeux, en général le reste du corps suit.
Si tu lis l’anglais et que tu as lu la discussion qu’on t’a conseillée, alors suis mon post, le n°5, tu trouveras de quoi lire un moment et trouver pleins de bons conseils.

Bonjour Jeremy. Étant débutant, ça m’arrive souvent, surtout quand je suis tendu. J’ai l’impression de pédaler à « l’égyptienne ». En général, j’essaie de décontracter les épaules en descendant les mains à hauteur des hanches, et d’imaginer que ma tête est suspendue au ciel, et de tout réaligner. J’imagine que je m’enfonce dans la selle, et je me force à regarder plus loin. En général, ça passe dès que j’ai fait un ou deux redémarrages…

2 J'aimes

de l’équilibre pur! :grimacing:
nous y sommes tous passés et pour ne pas répéter:

un simple changement de chaussures peut faire revenir le problème, à cause de la sculpture des semelles qui sied plus ou moins aux pédales :rage:

et pour ne pas répéter non plus:

En clair, tu as conscience de ce qui te pose problème, c’est donc que tu vas progresser, par contre s’il faut faire attention à corriger la position, il faut aussi savoir ne pas se focaliser sur le problème jusqu’à atteindre un rapport de force, c’est l’effet inverse qui va se produire: constat d’échec, perte de confiance, sensation de ne pas voir le bout du tunnel et j’en passe… :cold_face:
donc roule, roule, essaie de corriger des choses et si cela ne veut pas, fait avec et laisse le temps faire les choses, tu verras ça marche bien aussi :slightly_smiling_face:
j’ai eu le même problème avec mon 26", impossible de tourner :rage: impossible même d’avoir un pédalage stable :face_with_symbols_over_mouth:
les coups de hanche forcés m’ont permis de tourner avec maladresse et m’ont souvent fait sympathiser avec l’asphalte :grin: je voulais trop en trop peu de temps…
à noter que sur un monocycle, il faut gérer les dénivelés et… l’inclinaison du terrain! :unamused:
C’est une véritable galère au début, c’est pour cela que nous adoptons des positions originales :upside_down_face:
je me suis au 29" récemment, j’ai eu droit au même cirque lors des premières sorties :rage:

2 J'aimes

@JeremyTtf, outre le fait que ton bustes soit tourné, est-ce que tu es incliné d’un côté ? Si tu baisses les yeux, tu vois un côté de la roue ou t’es bien au centre ?

Carrément !

J’avais posté brièvement mon expérience sur le forum international mais autant la redécrire ici :

Après environ 2 ans de mono, je me suis rendu compte que je penchais sur mon 29". :thinking::thinking:

Cette observation me rendait un peu fou, j’ai cherché d’où ça pouvait venir, j’ai pris des photos du mono, tracé des traits droits en surimpression etc, pour essayer de distinguer le moindre truc de travers : j’ai jamais rien vu de spécialement chelou.

J’ai ensuite acheté un 24" où le problème était, il me semble, similaire. Il est possible que ça ait penché d’un autre côté, je ne me rappelle plus. C’était pas non plus au point de me pourrir mes sorties, même si c’était assez léger ça m’obsédait de pas comprendre d’où ça venait :sweat_smile:

Autre truc bizarre : je suis un jour passé sur un pneu beaucoup moins large, et là je penchais mais carrément d’un côté (je sais plus si c’était le même), c’était vraiment horrible. Donc j’ai fini par remettre mon pneu d’origine…

Une autre fois, après avoir changé la chambre à air, j’ai remonté le pneu, je suis allé rouler en ville et j’ai constaté que je j’étais très attiré d’un côté (de l’autre, de mémoire). Je penchais, et c’était flagrant, bien plus que d’habitude, ça m’a choqué. J’ai regardé et je me suis rendu compte que j’avais monté ma roue à l’envers : j’ai le remise à l’endroit, et je ne penchais plus (ou presque plus). Pourquoi en inversant la roue, je penchais beaucoup, beaucoup plus ? :thinking: Jamais compris pourquoi.

Bref…

J’ai continué à rouler avec mon 24", toujours en penchant très légèrement à droite…

Pour mon 24 comme le 29 j’ai tout essayé, inverser le pneu, la roue, la selle, le cadre, le cerveau, etc, sans avoir jamais bien vu de probant…

J’ai fini par acheter un 27.5" où le phénomène était toujours présent donc au bout d’un moment faut se faire à l’idée que ça vient de la personne et pas du matériel :sweat_smile:

Une fois le pneu usé, j’ai acheté un pneu cross bien gros d’occase, assez usé mais qui me plaisait et je me suis senti très stable avec (même si évidemment, toujours une très légère inclinaison)

Un an après, j’ai acheté un pneu route, plus fin, pour mon mono : impossible de rouler avec, je penchais énormément… Du côté gauche cette fois. J’ai essayé plusieurs fois, rien à faire. :scream: Pour le coup, je pense que ça venait du pneu c’est pas possible sinon…

J’ai remis mon gros pneu.

Puis j’ai acheté un pneu cross plus fin, que je n’ai pas du tout aimé, mais avec lequel je ne me suis pas particulièrement senti pencher. Mais en même temps, je l’ai utilisé guère plus de 5 minutes…

J’ai fini par racheter le pneu d’origine de mon mono et tout va bien dans le meilleur des mondes, à pencher très légèrement à droite… :smile_cat:

Le bilan ? Bah je pense que pour diverses raisons, mon corps penche à droite. Je sais que ma hanche est décalée d’environ 1cm30, merci à un médecin de me l’avoir fait remarquer un jour. Je le vois aussi quand je me regarde dans le miroir.

Je suis également très latéralisé au niveau des pieds sur les pédales dans le sens où je n’ai jamais appris à grimper sur le mono de mon pied non dominant, et de même lorsque je réajuste mes pieds sur les pédales tout en roulant, impossible e le faire sur mon pied dominant qui appuie toujours plus fort que l’autre.

Peut-être qu’en me forcant à utiliser plus mon pied gauche, que ce soit en faisant des tricks basiques, en apprenant à monter par l’autre côté, etc… J’aurais pu atténuer l’effet, j’en sais rien, mais après 8 ans de mono je pense que je suis condamné à subir cette légère inclinaison, qui reste quand même plus éprouvante psychologiquement que physiquement (j’ai du mal à me faire à l’idée que je ne suis pas complètement droit).

Y a eu des périodes où ça me pourrissait aussi mes sorties en fait, comme @Pierrox, mais depuis mon 27.5 je suis + serein et j’apprends à l’accepter.
Je me suis quand même demandé si je pourrais pas tricher en décalant volontairement ma roue/cadre/selle pour essayer de compenser…

Au final, là où c’est le mieux c’est dans le tout terrain : avec un sol irrégulier tu es toujours en train de te rééquiliber dans tous les sens et tu ne te sens plus vraiment pencher.

Par contre, et c’est un peu HS, je me suis demandé si le tout-terrain et le up/downhill pouvait pas poser de problèmes posturaux : je tiens toujours ma selle de la main droite, et quand tu dois passer des terrains costauds tu tiens quand même super fort avec ton bras droit et ton bras gauche fait plein de moulinet, donc t’es pas vraiment droit.

De même en grosse côte, surtout quand tu appuies à fond sur les pédales, la jambe dominante effectue naturellement un effort plus intense qui fait pencher de ce côté (je suppose).

D’ailleurs en répétant des montées assez raides plusieurs fois par semaine, il m’est arrivé de développer des douleurs latéralisées dans le dos (du côté gauche). Du coup j’y vais mollo sur les côtes maintenant, j’en fais toujours mais j’évite de les enchaîner X fois par semaine…

2 J'aimes

C’est un truc qui me revient par crises: souvent je me retrouve à piloter « à l’égyptienne » épaule gauche très en avant… je démonte… remonte et parfois ça passe ou ça passe pas ou je me retrouve dans la situation inverse (épaule droite vers l’avant)… donc j’arrête de stresser à ce sujet … j’ai l’impression que c’est une combinaison de facteurs liés à la fois à la position obtenue après la mise en selle et au profil du terrain (sûrement aussi l’effet de la force de Coriolis! :smile:)

1 J'aime

Merci @Canapin pour ce récit détaillé !
Effectivement, le bilan c’est que ça dépend de pleins de paramètres et de manière générale (on a tous une jambe un poil plus longue que l’autre, un corps droitier ou gaucher, etc) on n’est pas parfaitement symétrique. Alors que dans l’idéal, pour tenir en équilibre sur une seule roue faudrait être bien aligné !

Mais ça peut se bosser. Une des choses que j’ai faites pendant le confinement c’était de retravailler mes appuis en selle. Après n’avoir roulé qu’en 20" dans le parking pendant qu’on ne pouvait pas vraiment sortir, j’ai pu améliorer la répartition du poids selle/pédales. Par contre, en ressortant dehors sur une plus grande roue, ça a interféré avec ma capacité à aller bien droit. Bon ok, il n’y a pas que ça, mais en bref j’ai (re)commencé à rouler avec le haut du corps orienté vers la gauche et c’est pas idéal pour tenir une trajectoire rectiligne !

Depuis une semaine je bosse dessus et ça va mieux. Ca aide aussi d’arriver, comme dit par nombres de témoignages, à se relaxer et ne pas batailler le problème mais l’aborder autrement.

Sur le forum international, il y a une discussion de plus de soixante messages sur le thème. C’est en anglais mais plein de bonnes suggestions comme rouler avec les bras devant, ou dans le dos, etc :

Une discussion similaire sur le sujet a été lancée récemment, et Slamdance a fait un résumé que je trouve super bien fait, et des méthodes pour y bosser. Je vous le fais en VF pour ceux qui lisent pas l’anglais, et aussi comme ça on l’aura ici, ça peut ressortir lors de recherches sur le sujet.

J’avais un problème similaire, et j’ai découvert que le déséquilibre était causé par deux raisons distinctes.

A.) La force appliquée sur les pédales n’était pas la même. Une fois que j’ai réalisé ça, j’ai commencé en « affaiblissant » le côté le plus fort, jusqu’à voir diminuer l’effet zigzag de la roue et que je roule de manière plus stable. J’ai aussi essayé dans l’autre sens, c’est à dire « envoyer plus » du côté faible, mais bon, demander plus d’énergie à un côté qui est déjà plus faible et à la traine, ça donne une coordination pas top au final.

B.) Le rythme de pédalage n’était pas identique des deux côtés. Mon pied droit avait tendance à bosser surtout entre la position haute, et la position basse - c’est à dire entre le point « 12h » et le point « 6h » si on compare le cercle décrit par les pédales à une horloge. De mon côté gauche, mon pied bossait plutôt entre les positions 11h et 5h. On pourrait comparer ça à une voiture dont les pneus sont mal équilibrés. Une fois que j’ai compris ça, j’ai bossé sur la précision de mon pédalage côté droit et gauche.

Comment bosser ce second point ? Avec l’exercice « Sans les mains ! » :

1. Trouvez un endroit plat en dur, plutôt long - 800m voire plus.
2. Roulez avec les mains sur les cuisses et « tentez » d’aller droit.
a.) On contrôle la façon dont le mono dérive/s’incline en jouant sur la pression appliquée à chaque pédale.
b.) Si le mono dérive vers la droite, il faut « réduire » la puissance de pédalage à droite, ou « booster » le côté gauche.
c.) Il est également possible d’affiner le contrôle en inclinant un peu le corps, mais ce n’est pas ça qui va corriger le souci.
d.) Si vous perdez l’équilibre, enlevez les mains de vos cuisses et rétablissez grâce au haut du corps.
e.) Au début, il est fort possible que vous n’arriviez à rester bien droit que pendant un tour ou deux de pédales. Mais ne lâchez rien ! Ca viendra en bossant tout ça.

Cet exercice permet d’apprendre à gérer l’équilibre avec le pédalage. Pédalage pas équilibré ? Boum par terre !

4. Une fois que vous gérez l’exercice ci-dessus, même chose avec les mains sur les hanches.
5. Trop facile ? Passez à la suite : les deux mains sur la poignée de selle.
6. Ca y est ça roule droit ? Bravo ! Vous avez le droit de vous acheter un guidon… et de l’apprécier !

2 J'aimes

Ben tu vois je viens de relire des vieux sujets et je disais que mon mono 29" penchait vers la gauche, ce qui est l’inverse de ce que j’ai avec mon 27.5… Franchement va comprendre :sweat_smile:

Sur le 36 il y a un an je roulais de travers comme toujours car je m’irrite l’entrejambe toujours à droite et pas à gauche
J’ai décalé ma jante à droite pour essayer de corriger cela et pédaler plus librement sans corriger et je suis parti comme cela au Cambodge
Et en cours de périple je n’ai pas arrêté de ramener progressivement la jante au centre du cadre …

Je sens toujours ma selle qui appuie plus fort sur la cuisse droite. Je mets ça sur le compte de mon pied dominant qui appuie plus fort… :man_shrugging:

Bon je crois qu’on a compris, les monocyclistes sont des gens tordus. :laughing:

3 J'aimes

Sinon une autre forme d’exercice, parce que le mono se pilote avec le bassin et pas les bras…

L’idée n’est pas de moi, mais j’ai vu plusieurs personnes sur FB dirent que ça avait amélioré leur style de pilotage. J’ai pas encore de résultat à part que madame est morte de rire quand j’essaie devant le miroir ! :rofl: :rofl: :rofl:

2 J'aimes

Merci Pierrox pour toutes ces pistes!

Je crois qu’il m’est plus naturel (ça demande moins d’effort) de balancer le bassin vers la droite plutôt que vers la gauche. Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis dit que ça pouvait jouer sur le fait que je sois légèrement penché à mono.

Bon avec toute cette lecture @JeremyTtf t’es un peu rassuré ? :sunglasses:

Et pour les liens tu peux les coller tels quels sur une seule ligne, ça permet de prévisualiser le contenu (j’ai édité ton message pour le faire).

Plaisir de partager, d’autant que je suis affecté aussi !
D’ailleurs, une dernière astuce donnée par Slamdance pour ses exercices : faire attention que les pieds soient vraiment placés de manière identique sur les pédales. Un pied plus avancé que l’autre peut fausser les forces appliquées. Dans un premier temps c’est donc important d’y faire attention.
Et c’est donc également important d’apprendre à replacer son pied quand on monte sans mur !

1 J'aime

Ça c’est chiant… J’arrive à replacer mon pied gauche sans souci tout en roulant, mais absolument pas le pied droit que j’arrive pas à décoller d’un millimètre.

Autre point négatif : comme je réajuste toujours le pied gauche et jamais le pied droit (notamment car je monte toujours du pied droit), ça flingue la semelle beaucoup plus vite que l’autre pied…