Le casque...


#1

Le casque…

  • Indispensable pour du trial et autres pratiques…
  • Utile mais pas indispensable (je ne risque rien en sautant 2 marches)
  • Inutile, en plus, c’est vraiment trop moche!

0 votant

Pour ne pas poluer innutilement le sujet de la vidéo de Mattias, je post ici car j’aimerai exprimer mon point de vue et également entendre les points de vue des autres.

On à tous une façon de voir différente, lâchez vous!

Pour ma part, j’estime le port du casque super important depuis cette chute (ma première grosse chute) :
video.google.com/videoplay?docid … 061153918#
Et oui, je peux comparer ce genre de chocs à des chocs de voiture! Si je n’avais pas été sur de l’herbe, je ne serais sûrement pas là à l’heure qu’il est… Ou au mieux sur un monocycle à 4 roues…

Je reste persuadé que le casque reste indispensable pour les pratiques dangeureuses: Trial, Street, Cross!

Et je serais également pour que les sponsors insistent un peu plus sur les protecs genre dans les contrats de sponsoring… Montrons nous vraiment l’exemple aux plus jeunes en faisant tout ça sans casque?

Un avis de quelqu’un de la fédé…?

Donnez vos avis en restant courtois et respectueux!
… Car c’est un lourd sujet… :wink:
… Mais essayer d’argumenter plutôt que de voter sans laisser de nom…


Astuces et conseils généraux
unused 2011 clips
#2

J’ai déjà dit ce que j’en pensais… :unamused:

Bien sur que c’est utile!
Mais perso, je le met quand je fais des trucs que j’estime vraiment dangereux! La plus part du temps, je roule sans.

La où je m’oppose, c’est quand on veut obliger à mettre un casque! :imp:


#3

Personnellement je porte un casque seulement si j’estime qu’il y ai un risque. Pour moi, en flat, et même en trial la plupart du temps le casque n’est pas très utile, si on se connait un peu et qu’on connait ses limites …

Après oui, un casque c’est moche, c’est pas la classe, moi ça ne m’a jamais sauver la vie, et par exemple pour faire du saut en hauteur, ça ne me sert à rien, donc j’ai pas vraiment envie de le porter.

Porter le casque tout le temps je pense pas que ce soit la bonne solution, juste qu’il faut savoir évaluer les risques que l’on prend, et mettre son casque en conséquences, sur les arrêtes par exemple…


#4

Je suis assez de l’avis de Bab’s. Bien sûr, pas de casque en freestyle, mais dès qu’on fait de la route, du crss, du street du trial, casque. Et je pense également que ce serait bien que les plus grosses vidéos nous donne l’exemple !


#5

Quelques contributions :

  1. Si des organisateurs de manifestations peuvent imposer le port de certaines protections, laissons à chacun lors de sa pratique personnelle le choix de les porter ou non, je dis ça car couramment on nous (cyclistes) ressort périodiquement un projet de loi pour rendre obligatoire le casque et le gilet jaune pour les cyclistes ; voici des arguments contre

  2. Si on discute sur le port du casque et moins sur le port des autres protections c’est parce que le cerveau est sans doute l’endroit du corps le plus utile et le moins réparable… Bref pour le casque ça vaut le coup de se contraindre même si ça ne sert “quasiment” jamais.

Sans vouloir faire mon tatillon sémantique, un truc peut être qualifié de dangereux lorsque ce danger est une caractéristique intrinsèque du truc ; par exemple un couteau est dangereux dans le sens où il peut couper, l’électricité peut électrocuter, un sol glissant peut entrainer une chute etc.
Un risque est lié à une idée de probabilité de préjudice lors d’une exposition à un danger.

Pour moi le monocycle n’est pas une activité dangereuse mais RISQUEE.

C’est justement ça qui est très difficile à évaluer : le risque est-il important ? et si on se trompe les conséquences peuvent être graves…

J’ai plié un casque une fois, en ville, en rentrant d’une sortie, il y avait des plots j’ai slalomé ; à côté du dernier plot il y avait un panneau, je me suis demandé si ça passerait en largeur entre le plot et le panneau… ça passait largement, mais pas en hauteur ! Le côté inférieur du panneau triangulaire m’a méchamment cogné la tête, même avec le casque j’étais sonné (Ah c’est ça !)

  1. Un site multi-sport qui incite au port du casque.

Bof ça se discute.

Et puis mieux vaut avoir l’air con que l’air mort.


#6

on a deja eu ce debat en velo

pour ou contre le casque, brakeless ou pas

c’est simple, dès qu’il y a prise de risque, il y a casque
et c’est completement relatif à la personne

pour ce qui est de l’image et du sponsoring, tu ne verras jamais Djifouze en trial sans casque par exemple, mais en flat ou en dessous d’1m, il ne le mets pas

mon casque:
beau, leger et agréable
je le porte tout le temps en street, trial et mtt, ainsi qu’en vélo, sauf quand je fais une balade pépère et que mon vélo a plein de freinshttp://www.pignonfixe.com/comments.php?DiscussionID=443&page=8#Item_4


#7

Perso moi le casque j’essaye de l’emporter à chaque démo que je fait, même si j’aime pas spécialement le mettre, on transpire et tout et tout, mais apres avoir vu ta chute Babs ça fait réfléchir.
Et puis on est jamais sur de rien, un jour ou on est pas trop en forme, une connerie, une saut de traves et blaf, la tête contre terre.
Mais bon c’est sur que je mettrais jamais de casque en flat, faut pas éxagérer non plus :wink:


#8

“Le port du casque est loin d’être que pour soi … tu tombe mal tu te fracasse le crane c’est les même conséquence qu’un choc violent en voiture.
Donc le port du casque c’est aussi pour les proches … et éventuellement pour les caisses de l’état (bah oui, un handicapé coûte chère à l’état) ( :laughing: ‘LOL’ :laughing: )
Sérieusement, c’est pas le casque qui va priver la liberté du monocycliste, 'fin si, au début, quand il n’est pas habitué . . .”
C’était en réponse à Una qui disait “Tu ne peux pas comparer la violence des choques en voiture et celle en monocycle…
Je maintiens et je soutiens mon idée : pour une pratique libre du monocycle!”


#9

je ne roule que sur des grande distance, sur route ou en forêt !
le casque est indispensable. on est jamais à l’abris d’une chute.


#10

La liberté, c’est de choisir si oui ou non on veut porter un casque. Le jour pù je suis obliger de porter un casque pour faire du mono à chaque fois que j’en fais, ce jour là j’arrête le mono. :imp:


#11

ben il te faut pas grand chose…


#12

" laroulette63 " :slight_smile: le lien sur le site des cyclistes est super bien ! MERCI !


#13

hs, je suis monsieur k là bas, et tu verras que ça balance bien plus qu’ici


#14

C’est comme si on t’obligeait à rouler de telle façon, avec tel vêtement. Moi j’aime rouler comme je veux, dans les conditions que je veux. Si vous voulez mettre un casque, et bien mettez le ce casque, mais n’obligez pas les autres à en mettre un!


#15

Oulà oulà Una, t’emporte pas, oui en effet tu es libre de faire ce que tu veux… Je rappel tout de même qu’on est pas sensé se prendre la tête sur ce fil, mais débattre intelligement sans montrer les crocs! :wink:

Par exemple, pour ma part à Dijon, en tant que représentant d’asso, nous avons décider en bureau de rendre le casque obligatoire dès que tu saute sur UNE palette…

Je vais vous raconter une annecdote:
Un éventuel nouveau membre fait son apparition, nous demandons à rencontrer les parents de ce membre mineur (comme nous le faisons à l’habitude), nous rencontrons donc la mère du jeune en question pour lui expliquer un peu comment fonctionne l’asso :

  • Moi : “Ne vous inquiétez pas, ici, on insiste pour le port des protecs et le casque est obligatoire, il ne pourra rien lui arrivé”
  • la maman : “J’espère bien parce que si il venait à avoir un accident grave, je vous attaquerai en justice”
  • Moi : “C’est bien normal!” (dis-je amèrement, même si il est sûr qu’elle a dans un sens raison…)
    PS: ce membre n’a jamais adhéré… Mais en tout cas, c’est le genre de réflexion qui refroidit sur l’organisation d’évenements quelconque…

Donc le problème c’est que, souvent, les gens qui ont le discours “je ne porterai pas de casque” se soucis peu de ce que les gens autour peuvent recevoir comme blâme en cas de pépin…

Et même sur les plus petits sauts dit “sans dangers”, tu ne peux pas prévoir le facteur X de l’imprévu… Certains qui ne sont plus de ce monde à cause de ce genre de considérations étaient eux aussi sûr d’eux…

En effet, seul, tu reste libre, en groupe… Tu essaie de montrer l’exemple.
C’est mon point de vue, je ne l’impose pas… Enfin pas sur ce forum! :unamused:


#16

Ba oui, la tu parles dans le cadre d’une asso. C’est normal. Une asso a ses propres règles. Donc si tu choisis de l’intégrer tu acceptes cette condition!


#17

Juste pour dire qu’il y en a quand même qui porte des casques en freestyle pour certaine figures ^^.

(Bref fin de la parenthèse je vous laisse continuer).


#18

Juste pour rajouter, je pense plutôt que ce qu’il voulait dire c’est que nous petit jeune trialiste ou flateux de 16 ans (je dis ça je sais pas de qui je parle alors prend pas ça mal ^^) qui allons sauter une palette, si on tombe et on se fait vraiment bobo, comment dire … ^^ bah c’est pas nous ou un de nos potes qui allons nous emmener aux urgences, c’est plutôt un adulte du genre Marc Z ou Mathieu G, Bugs, ou ceux qu’on appelle “les vieux” qui risquent de devoir le faire…
Parce que même si nos potes on leurs permis, si on lui propose je suis sur qu’il préfèrera rester faire du trial plutôt que de passer la fin de sa convention aux urgences.

Enfin moi c’est ce que j’en ai compris ^^ (après toutes les interprétations existent…)

Perso je met aussi mon casque que pour certaines figures … cependant, en compétition, je pense que c’est important de respecter les décisions pris par les organisateurs…

Bref j’ai méga dévié donc je sais même pas si je répond à quelqu’un ou si je fais pas un total hors sujet ^^.

Sur ce A+ :slight_smile:


#19

tu t’es embrouillé la je crois …

moi je porte pas de casque, ça me va pas, j’ai un chapeau ça compte ?


#20

moi le casque je le mé quand je pratique des figure et en trial mais quand je fait vraimen que rouler je ne le mé pas.
car un foi au college un moniteur educateyre nous avais dit que des enfant qui avai pas mie leur casque en velo on eu une fracteur du crane et on due reaprendre a marché.