Astuces et conseils généraux


#1

Je propose de rassembler sur ce topic toute vos astuces, vos remarques et techniques en rapport avec le tout-terrain.
En effet, même si certaines choses vous paraissent absolument évidentes, elles ne le sont pas pour tout le monde ! Alors autant partager notre expérience :smiley: Cela permettra également de centraliser les informations déjà présentes sur ce forum !

     [b][u]Conseils généraux :[/u][/b]
  • Première chose, qui peut sembler plus qu’évidente : en descente, il faut tenir la selle ! J’ai déjà croisé quelqu’un qui faisait un peu de tout terrain en 20 pouce, les deux mains brassant de l’air, je préfère donc le préciser :laughing:

  • Si vous n’avez pas encore de mono de tout-terrain, ou que vous voulez améliorer celui que vous avez, pensez à la taille des manivelles : plus elles sont longues, plus on perds en vitesse mais plus on gagne en contrôle, ce qui n’est pas négligeable en descente ! Privilégiez donc des manivelles d’au moins 125mm pour votre mono de tout terrain. Certains préféreront des manivelles plus courtes, mais il est très peu courant de descendre en dessous de cette taille en tout terrain.

  • Pensez à baisser la hauteur de votre selle avant de vous lancer dans une grosse session de tout-terrain : une selle plus basse apporte plus de contrôle sur le monocycle et plus de souplesse pour passer les obstacles et amortir les sauts ; il sera ainsi plus simple de passer certains endroits techniques.

  • N’hésitez pas à prendre du temps pour ajuster l’inclinaison de votre selle, afin d’être assis le plus confortablement possible : ça peut sembler négligeable, mais ça se ressent sur la distance.

  • Point important : la pression du pneu. Il n’existe pas de solution miracle, pas de pression parfaite, ce n’est donc pas la peine de poser la question. Cependant, il y a certaines choses à savoir : sur la neige, la boue ou le sable par exemple, il vaut mieux avoir une pression plus faible pour maximiser la surface de contact entre le pneu et le sol, et ainsi mieux contrôler le mono. Sur un sol glacé, je pense que c’est également préférable (corrigez moi si je dis n’importe quoi), mais n’oubliez pas l’essentiel : il faut impérativement rouler régulièrement, sous peine de chute immédiate :smiling_imp: Sur un sol dur, caillouteux, plein de racines (bref, en bon gros tout-terrain !), il vaut mieux gonfler plus le pneu pour ne pas abîmer la jante sur les cailloux en roulant ou en sautant dessus !

  • Le pneu : en tout-terrain, il est essentiel d’avoir un pneu à crampons : cela permet de plus accrocher au sol, et de moins sentir les aspérités ( cailloux, petits trous, etc… ). N’essayer surtout pas de faire du tout-terrain avec un pneu big apple par exemple, sauf si vous voulez déraper au moindre dénivelé !

      [b][u]Pour les possesseurs de frein :[/u][/b]
    
  • Il faut absolument que ce soit l’avant des patins du frein qui touche la jante en premier. D’une part, cela empêche le frein de grincer (ce qui est le cas lorsque l’arrière du patin touche la jante en premier) et d’autre part, cela permet d’avoir un freinage plus progressif, plus simple à maîtriser.

  • Prenez du temps pour bien régler votre frein. L’expérience dira si vous préférez un freinage doux ou plutôt dur ; si vous voulez freiner à la moindre pression sur la poignée ou en enfonçant plus celle-ci. Il faut donc placer les patins plus ou moins proche de la jante au moment de les installer, en n’oubliant pas de les orienter pour que l’avant soit plus proche de la jante que l’arrière. Réglez ensuite la molette du frein de manière à ce que le freinage soit le plus progressif possible. Si le freinage est trop brut, trop fort, vous risquez surtout de vous faire éjecter du mono, au lieu de freiner…

  • Pensez à desserrer légèrement la fixation de la poignée, au niveau de la selle : cela permettra à la poignée de bouger en cas de chute. En effet, en cas de choc direct, la poignée risque fortement de s’abîmer si elle ne peut pas bouger. Mais ne desserrez pas trop, auquel cas la poignée bougera tout le temps, et il est possible que vous ne trouviez pas la poignée au moment fatidique, lorsque vous en aurez vraiment besoin !
    Positionnez également la poignée de telle façon qu’en cas de chute, celle-ci ne puisse pas toucher le sol. Pour cela, posez la selle sur le sol, le monocycle vertical, et faites glisser la fixation de la poignée sur l’adaptateur, sous la poignée, jusqu’à ce qu’il y ait un écart suffisant entre la poignée et le sol. Sans cette précaution, la poignée risque de s’abîmer à chaque chute, et à terme, elle risque de casser !

Et bien entendu, la chose la plus importante à faire avant de partir faire du tout terrain est… mettre un casque, des protèges tibia/genoux et des gants ! lisez ce topic pour vous convaincre que les gants sont nécessaires, celui-ci pour ne pas oublier que le casque est incontestablement vital et indispensable, et cette vidéo pour voir qu’on ne peut se passer des protèges tibia… (moi ? faire de la pub pour les Roues-Flaquettes ? jamais !)

N’hésitez pas à participer à ce fil ; je compléterait le premier post au fur et à mesure pour rendre la lecture plus claire et rapide.


Le Wiki
Conseils de freinage
[Topic "sérieux"] Réorganisation du forum
#2

il y a des exceptions à tous les principes: je ne tiens pas ma selle en descente et je ne suis pas du tout un mauvais descendeur.
(je ne “bats pas des ailes” : j’ai la position du chimpanzé -bras ballants très bas en aval-)
ma config: manivelles 140 sur un 24"


#3

Très bon post ! Evidemment, moi aussi j’ai quelques réserves sur certains points, histoire de montrer que différentes options sont possibles

Taille des manivelles : je roule en 125 sur mon 26" lorsque je fais du tout-terrain - un tout-terrain bien méchant avec grosses racines et tout, archi-fréquenté par les VTTs. Donc c’est possible. A l’inverse : je suis très mal à l’aise avec des 150 - je ressemble à un débutant. Et le confort en pâtit lourdement ! Les longues manivelles ne me semblent justifiées que pour les trialistes, les débutants, et le gros downhill sans frein.

Tenir la selle : M.O.U., j’ignore comment tu t’y prends, je sais que tu t’es spécialisé dans le tout-terrain, mais moi, j’ai absolument besoin de tenir ma selle, sinon, comme le mono saute sans arrêt sur les cailloux (et moi avec), si je ne tiens pas ma selle, mes fesses décollent ! J’ajoute qu’à mes débuts en monocycle, je n’avais pas un équilibre suffisant pour consacrer un bras à la lourde tâche de me tenir en selle en agrippant la poignée. Il fallait à tout prix que mes deux bras soient bien écartés. En contre partie, j’avais bien du mal à rester au-dessus de mon mono.

Hauteur de selle : on roule en général un peu plus bas lorsque le terrain est accidenté, car plus bas, on a plus de contrôle, car plus de force dans les jambes.


#4

Je suis d’accord avec toi pour la hauteur de selle mais pas pour les mêmes raisons: Pour moi, au contraire on a moins de force dans les jambes si elles sont “plus pliées”, par contre une selle basse permet un plus grand “battement” pour amortir les sauts, franchir les obstacles…

Excellent post, en effet :wink:


#5

Je suis d’accord avec Roue perdue pour la longueur des manivelles : 150, c’est exagéré. Je roule en 140 pour le gros DH et 125 pour les randos.


#6

Sujet épuré des digressions Zzaggopablosiennes


#7

Merci de vos réponses, tout d’abord !

Pour écrire ce post, je me suis principalement basé sur mon expérience personnelle. Et en 29 pouce, je ne fais du tout terrain qu’en 150mm, je perds vraiment trop de contrôle lorsque je suis en 125mm. Cependant, je n’ai jamais fait de tout-terrain en 26 pouce ou inférieur, je vais donc modifier ce point pour prendre en compte vos expériences ! Il serait peut-être bon de simplement rappeler que des manivelles de 90mm, c’est pas l’idéal pour le Muni ? :laughing: À mon avis, il est préférable de ne pas descendre en dessous de 125mm, peu importe la taille de la roue. Qu’en pensez vous ? (je modifierai ce point lorsque j’aurai plus d’avis sur la question, et si possible des avis selon la taille de la roue puisque, d’après moi, ce qui est applicable au 29 pouce ne l’est pas forcément au 24. N’hésitez pas à donner votre config, comme M.O.U. l’a fait.)

Je n’avais pas pensé à parler de la hauteur de selle ; je vais le rajouter dans le post initial.

M.O.U. : faire du gros tout-terrain sans tenir la selle, tu m’impressionnes ! J’ai plutôt les mêmes sensations que Roue perdue : si je ne tiens pas la selle, je n’arrive pas à bien tenir sur le mono, et au moindre cailloux, je tombe aussitôt… Comment fais-tu pour éviter cela ?
Il existe bien entendu des exceptions à toute ces techniques, mais je pense que dans l’ensemble, elles représentent les pratiques d’une majorité de monocyclistes. C’est dans l’objectif de présenter ces techniques plus largement répandues aux personnes pouvant en avoir besoin que j’ai créé ce topic, même si certains, comme toi, en utilisent d’autres totalement différentes :wink:


#8

Merci pour la vid’ Koroma :wink: ! On voit que même avec les protège tibia/genoux on peut se faire bobo…

Par contre tu as oublié deux règles d’or :
Si tu freine t’es un lache.
If you bourrine, you pass!

Mais c’est peut être exclusivement utilisé dans les vosges… :slight_smile:


#9

Ca dépend quand même, le cross de DSLR était sacrément cochone.
Je pense que l’idéal au niveau des manivelles, ce sont les 137, un bon compromis entre vitesse et maîtrise, mais ça reste un avis perso, et tout le monde icic sait à quel point le sujet est délicat xD


#10

@Deckhard : De rien :wink: En plus d’illustrer parfaitement l’intérêt des protèges tibia (vu le résultat avec, je ne préfère pas imaginer ce que ça aurait donné sans !), cette vidéo est sublime, je ne pouvais donc pas passer à coté 8)

Par contre tes deux règles d’or ne doivent être effectivement applicables que dans les Vosges, car je peut affirmer sans trop m’avancer qu’un dénommé Skapin utilise régulièrement son frein dans les forêts autour de Fécamp… :smiling_imp: Il a donc osé trahir ces règles !

Merci pour ton avis, mais pour quelle taille de roue conseille-tu ces manivelles ? Je devrais essayer si j’en ai l’occasion sur un 29 pouce, c’est peut être en effet plus avantageux que les 150mm, puisqu’on gagne en vitesse.


#11

Vraiment cool et utile ce post :smiley: je me met au MTT aussi, avec un 26" 145 et frain. Ca m’a étonné l’avant du^patin en premier … Je reglerais ca :slight_smile: Mais bon je n’ai pas eu encore l’occasion de l’utiliser vraiment pour de la descente, mais j’y cmpte bien un de ces jours :wink:


#12

Je dirais que pour le 26 et 29 c’est l’idéal, pour le 24 je sais pas trop, mais ça doit être relativement confortable aussi.


#13

J’ai modifié le point en rapport avec la taille des manivelles, et j’ai rajouté un détail pas rapport à la fixation du frein, et un autre par rapport au pneu :wink:

Si vous voyez d’autres ajouts ou améliorations à effectuer ( voire des corrections grammaticales à faire ), n’hésitez pas à en parler ici ! C’est en faisant vivre ce topic qu’on l’améliorera, moi je suis à court d’idées :smiley:

À terme, que pensez vous d’une éventuelle transcription du premier post dans le Wiki ? Cela permettrait de l’étoffer un peu, la partie relative au Muni étant bien vide :confused:

Merci, ça allégera la lecture du topic :smiley:


#14

Je suis d’accord pour le wiki.
Par contre, pour le pneu, je pense qu’il est important qu’il soit bien soft afin de mieux avaler les irrégularités. De plus, un pneu soft absorbe mieux les chocs, se déforme mieux, a plus de grip : il est plus avantageux en terrains profonds. Par contre, il s’use plus vite et on profite moins de l’inertie sur terrain dur.

modification effectuée afin de garder ce fil toujours aussi intéressant en évitant les hors sujet - Zzagg


#15

Bonne idée, on se laisse un temps pour le debat et de la decantation et direction le wiki.

Le sujet à été maintes fois débattus mais je dirais que ça dépend dudit terrain (neige, nature de la boue), la règle selon moi c’est tu vois sur place, parfois un pneu bien gonflé à un effet roue à aube efficace, parfois un pneu peu gonflé évite de trop s’enfoncer…
Quand à l’usure je ne sais pas si elle est plus grande, en tout cas elle est differente
bande roulante pour un pneu tres gonflé
usure plus large si moins gonflé


#16

Excusez moi, en relisant, je comprend que je n’ai pas été clair. Quand je parle de dureté, je parle celle propre au pneu en lui même et pas de sa pression.


#17

Ah désolé c’est moi qui n’ai pas saisis,
le mot clé dans mon esprit était “gomme”
A demain.


#18

Je suis absolument d’accord pour le tout… Perso, je roulais jusqu’ici en double insert 125/150 sur un 26 (125 pour la route/les p’tits chemins, et 150 pour le muni)!
N’ayant pas de frein sur la descente cross pour DSLR (bicoz jante très voilée), j’ai roulé en 150… Et j’ai trouvé ça chiant…
… Du coup, j’ai investi dans des 137 pour du muni que je testerai ce WE à Forca!
Pour l’inclinaison du frein, je savais pas… J’en profiterai également pour tester ce WE!

:mrgreen::smiling_imp:


#19

Cypherpunk, ce que tu dis est intéressant, mais as-tu constaté une différence significative à ce niveau entre différents pneus ? Personnellement, je ne vois pas vraiment de différence à ce niveau entre le Kenda (le pneu du qu-ax) et le Stout (celui du KH).

Petite histoire personnelle :
J’ai récemment cassé le tube de selle qu-ax basique de mon 29 pouce. Avant qu’il casse, il devait être fragilisé depuis un moment, car ça faisait quelque semaines que j’avais de plus en plus de mal à sauter les trottoirs (jusqu’à devoir m’arrêter totalement avant de sauter). Depuis que je l’ai remplacé par un tube sans soudure, je saute à nouveau les trottoirs sans soucis, en ralentissant légèrement.
J’ai réfléchi à propos de ça, et ça m’a amené à penser à la rigidité du mono et à son influence. En effet, l’ancien tube qu-ax a probablement dû perdre en rigidité lorsqu’il s’est fragilisé.
Mon opinion : la rigidité du mono influe directement sur sa « réactivité », et donc sur la facilité avec laquelle on le contrôle. En gros, plus c’est rigide, plus le mono « suit » nos mouvements, plus on saute facilement, etc…
Que pensez vous de ces observations ? Si celles-ci sont vraies, peut-on en conclure qu’un mono plus rigide serait à privilégier pour le contrôler facilement ? Et y a-il au contraire des inconvénients à avoir un mono trop rigide ?


#20

Euuuh… En même temps je connais pas encore de mono en caoutchouc intégrale! :mrgreen:

:confused:

… Bon ok, je sors… :arrow_right: