Débuter... 3 questions:

Bonjour à tous,
Les progrès viennent tout doucement mais depuis 1 semaine je plafonné à 2 tours de manivelles départ depuis un mur puis sans appuis.

Je me pose 3 questions :
1/ faut il serrer la selle avec les cuisses pour gagner en stabilité latérale et en direction ? Ou bien juste en équilibre sur les fesses ?
2/ j’imagine que la vitesse doit améliorer la stabilité latérale (comme avec une roue supplémentaire)? Mais tant que les réflexes de la stabilité avant/arrière ne sont pas maîtrisés il vaut peut-être mieux aller doucement ?
3/ doit on rester « penché » en avant en permanence pour entretenir le mouvement vers l’avant ? Ou bien il est juste nécessaire pour démarrer ?

Par avance merci de vos lumières sur ces points.
Clément

3 J'aime

Bonjour Clément et bienvenue sur le forum ! :slight_smile:
Pour répondre à tes questions :
1/ Ça peut aider !
2/ Il faut trouver le bon rythme. Trop doucement, tu ne vas effectivement pas arriver à avancer. Mais trop vite, tu vas tomber en avant et tu risques de te faire mal.
3/ En théorie, il faut être le plus droit, le plus gaîné possible pour tenir en selle. Donc j’aurais tendance à dire que se pencher en avant n’est pas une bonne pratique pour débuter (ça peut se révéler utile ensuite quand tu es expérimenté et que tu veux prendre de la vitesse).

Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à les poser, on essaiera de t’aider du mieux possible ! :slight_smile:

Merci pour les réponses,
J’essaye ça ce soir.

1 J'aime

Bon courage, les premiers tours de roues sont les plus compliqués mais avec un peu de persévérance bientôt tu n’auras plus à les compter j’en suis certain.

Bon entrainement ! :wink:

1 J'aime

pas du tout d’accord! se pencher en avant permet justement de comprendre le système de « chute permanente » du monocycle (et en plus fait bien comprendre qu’il ne faut pas tomber en arrière)
j’ai appris comme ça à plein de gens et personne n’est mort!

4 J'aime

Je pense aussi que c’est intéressant d’apprendre comme cela car moi c’est en me penchant en avant que j’ai senti comment mettre mon poids sur l’avant de la roue pour me donner de la liberté de mouvement vers l’avant. Par contre, à l’inverse pour les premiers tours de roue en marche arrière je n’ai pas eu l’impression qu’il faille se pencher fortement en arrière.

Le plus important je pense c’est d’avoir en tête le fait que si on tombe en avant il faut corriger en pédalant plus vite et inversement et arriver à se lancer et aussi apprendre a tomber.

3 J'aime

Bonjour Clément et bienvenue,

J’abonde dans le sens de Mou et Guillaume pour ce qui est du démarrage et notamment pour bien comprendre et sentir le principe de « chute permanente » ; cependant, dès que le pédalage se met en place, la posture se redresse naturellement ; je rejoins également Maxence : il faut être le plus droit et le plus gaîné possible afin de s’assoir le plus lourdement possible sur sa selle (et soulager le poids des pédales), puis plus tard, on se penchera à nouveau en avant pour prendre de l’accélération et en arrière pour ralentir…

Une nuance toutefois, se pencher tout en se tenant bien droit et gainé c’est à dire s’incliner tout entier « en chute avant », légèrement en avant, mais droit comme un « I » et ne surtout pas pencher le buste en avant, sinon tu envoie les fesses en arrière, tu t’affaisse et tu tombe dessus.

Espérant que ça te sera utile :wink:

Bon entrainement et à bientôt de te lire… :slight_smile:

3 J'aime

Ça dépend ce que tu appelles penché ! Ton haut de corps ne doit pas être courbé en avant, mais doit rester droit. Par contre, tu peux laisser la selle légèrement partir en avant pour créer le déséquilibre avant que tu vas rattraper en pédalant. Visuellement, on te voit quasi droit malgré tout.

Bref, d’accord avec les nuances apportées par Nico33 ! :slight_smile:

3 J'aime

Merci Gingo ! C’est bien ce que j’essayais d’expliquer : ne pas courber le buste en avant, mais plutôt incliner l’ensemble du corps en laissant comme tu dis « la selle légèrement partir en avant pour créer le déséquilibre avant que tu vas rattraper en pédalant ». Comme c’est bien dit ! :wink:

Pour comprendre facilement le fait de se pencher, il suffit de se mettre debout et de se laisser tomber en avant. Ton réflexe naturel sera de faire un pas en avant pour te rattraper. Si tu marches et tu te penches, tu devra courir, et si tu reste penché, tu finiras par tomber. En mono c’est pareil. Il faut se pencher pour accélérer et c’est tout. Quand tu roules, tu restes bien droit

3 J'aime

Très sympa l’explication Aurélien :slight_smile:

Même si c’est un peu tôt pour Clément, puisque tu compares le mono avec la marche, je souhaite apporter une seconde nuance, une particularité bien spécifique au mono, et qui fait que quand une irrégularité du sol te fais chuter en avant, pour te rattraper, il faut pédaler encore plus vite, tu n’as pas le choix, et c’est seulement une fois ton équilibre retrouvé, que pour éviter de te faire embarquer par la vitesse, tu pourras progressivement te pencher vers l’arrière et « rétropédaler » / freiner…

Pas de panique Clément, il y a le temps… mais c’est peut-être bien de l’avoir en tête, car ça va t’être très utile par la suite, quand tu vas commencer à te lâcher… :wink:

1 J'aime

Oui, pour accélérer/ralentir, il faut se pencher. Et pour se rattraper quand on tombe, il faut accélérer/ralentir

1 J'aime

Encore plus sympa ! :smiley: mais peut-être un peu moins accessible pour un débutant :wink:

11 messages ont été fusionnés à un sujet existant : Le monostrot des bavards

toujours pas d’accord: il suffit de regarder moult vidéos pour voir que c’est le contraire: la tige de soutien de la selle penche vers l’arrière !

En effet, je vois ce que tu veux dire : la colonne de la fourche n’est pas dans l’alignement de notre colonne vertébrale (elle est légèrement incliné vers l’arrière), mais pourtant, on est bien à la verticale et le buste n’est pas courbé en avant ; selon moi, il faut juste considérer un axe médian qui part de l’axe de la roue jusqu’à nos cervicales ; c’est cet axe qui va s’incliner au démarrage puis se redresser et retrouver son équilibre verticale ; et en effet, cet axe forme avec celui de la fourche, un angle de quelques degrés ; lorsque Gingo dit " tu laisses légèrement partir ta selle en avant, pour créer le déséquilibre ", il part d’une position de référence qui est celle de cet axe médian, qui passe par ton centre de gravité et tombe pile-poil entre tes deux jambes ; est-ce que ça t’aide ?

Bon ben en gros, si tu veux la technique des plus de 60 ans, suis les conseils de MOU, sinon, suis les autres :stuck_out_tongue: !

Je pense que c’est pas la position de selle qui importe en réalité mais savoir ce qu’on doit ressentir. Si l’ont doit avoir en tête le fait de se pencher en avant pour avancer, peut importe si l’on penche réellement en avant vue de l’extérieur ce qui compte c’est d’engager le bon mouvement avec le corps.

1 J'aime

ah le chameau! tu vas voir ta gueule à la récré :bear: !
pour mettre tout le monde d’accord voir la photo de fond ICI

3 J'aime

Oui, Guillaume, je suis tout à fait d’accord avec toi et c’est ce que j’essayais d’expliquer avec cette histoire d’axe médian, qui ne correspond pas à un des éléments du monocycle ni à un des éléments de notre corps, mais qu’on doit se représenter comme un axe commun au 2, pour bien le sentir et bien l’engager … (On ne penche pas le buste, on incline l’ensemble corps + monocycle, en guenant
bien le buste et en conservant au maximum son alignement)…