Débutant tout frais motivé


#1

Bonjour à tous,
D’abord, félicitations pour ce site dans lequel j’ai voyagé et trouvé beaucoup d’infos.
Pour finir les présentations, en aout , j’ai posé mes fesses sur cet engin fascinant et j’ai eu du mal à ne pas y retourner. Je ne dis pas “à le lâcher” car il a tendance à partir tout seul trop souvent…
Depuis j’ai craqué pour un monocycle 20p et je m’entraine le plus souvent possible. Je commence à choisir ma trajectoire, je tiens 200m après la crispation me fait stopper l’aventure.
Je puise des conseils sur le forum pour progresser. J’attends le moment où mon pilotage sera plus fluide.
J’ai fait de la moto trial dans ma jeunesse, du vélo trial ensuite. Actuellement, je fais beaucoup de kayak, mer et eaux-vives.
Je vis en banlieue-sud de Paris. J’ai vu que des monocyclistes s’entrainaient vers Clamart et à Paris. Quand je saurai monter sans appui et rouler plus sereinement, je pense essayer de rouler en tt et de les contacter.
Actuellement, c’est peut-être prématuré. Je suis dans la catégorie “brasseur intense”…
Donc, au plaisir de rencontrer des pratiquants et d’échanger sur le forum.
Merci
Thierry 92
ps: j’ai peut être fait un peu long


#2

Salut Thierry et bienvenue sur le forum et dans le doux monde de roulimie :wink:

Apparemment tu as passé le premier cap et il ne te restes plus qu’à laisser les choses s’imprégner pour rouler plus librement.


#3

Tu es presque mûr pour la balade du mardi soir :slight_smile:


#4

Merci pour les encouragements mais je suis encore un danger public.
Mon programme actuel: Faire des mini-descentes et mini-montées. Essayer de démarrer sans appui. Aller où je veux. Me décontracter… le B A BA j’imagine.


#5

Salut voisin ! Au plaisir de te croiser sur une roue à l’occaion


#6

Avec plaisir.
Hier au forum des associations de Clamart, j’ai rencontré des animateurs du plus petit cirque du monde de Bagneux, qui avait, m’ont-ils dit, une section monocycle dans le temps, qui a fermée faute de participant, mais qui pourrait ré-ouvrir si la demande est réelle. Et comme j’ai tendance à faire partager mes passions, il est possible que l’on soit plusieurs bientôt à vouloir progresser. Avis aux monocyclistes isolés…


#7

Sur Clamart y a Thieum (Matthieu) qui roule pas très régulièrement et plutôt en tout-terrain; y a aussi MOU (Bernard) qui vient de se remettre à pédaler après avoir eu des soucis de genoux et qui lui aussi roule plutôt en tout-terrain


#8

Bienvenu.
Du sud aussi mais coté 94, je te recommande aussi la rando du mardi si tu en as la possibilité.
Sinon t’as bien de la chance d’être sur Clamart, c’est un terrain de jeu superbe pour le TT.


#9

Bonjour
je suis sur Clamart et je roule souvent dans les bois (Clamart, Meudon, Verrières). J’ai aussi appris à pas mal de monde.
mais je suis absent en septembre … donc à bientôt en octobre?
Bernard


#10

Bonjour,
Ce sera avec plaisir de rouler en compagnie dans les bois de Clamart (si j’y arrive). Je suis sur Bourg la reine, donc pas sur place vraiment.
J’essaie de trouver un endroit pour m’entrainer. Je suis encore peu précis et je crains de blesser un passant ou de cabosser une voiture.
Je ne suis pas du tout à l’aise en TT. La moindre bosse perturbe mon équilibre. (Ça doit vous faire rigoler…)
Je m’entraine sur pelouse, bitume et gravier. Je vais essayer dans le parc de Sceaux si c’est possible. Il y a des parties plus tranquilles pas totalement plates pour m’habituer aux reliefs…
J’essaie de sautiller et de passer la marche avant…
Quel programme conseillez-vous pour progresser vers le TT ? ( déjà faire des progrès sue le plat j’imagine…)
Merci pour vos posts.


#11

rouler, rouler et rouler …
ce serait bien aussi que tu rencontre d’autres monocyclistes pour te conseiller, voir si ta hauteur de selle est bien réglée et t’éviter de galérer pour rien


#12

Salut ! Comme tu t’en doutes quand on débute on perd énoooormément d’énergie à faire des micro (voire macro !) corrections de son équilibre en permanence. Avec l’habitude tu trouveras des points d’équilibre naturellement et tu rouleras sans efforts.

Pour le TT commence par des sentiers tranquilles, genre terre battue etc. Oriente toi volontairement vers les petits obstacles : creux, bosses, racines qui dépassent… Pour passer ce genre de petits obstacles, lève ton cul de la selle de quelques centimètres. Tes genoux feront office de suspension et tu ne le sentiras presque pas passer !
Ça a l’air tout con comme conseil mais j’ai galéré pendant des mois à grimper des trottoirs avec mon 29" (le choc avait tendance à me déséquilibrer/projeter) avant de trouver spontanément cette solution qui a éradiqué le problème.


#13

Bonjour
Merci pour ces conseils que je vais mettre en application très vite.
Je démarre déjà plus facilement en cote. Je m’entraine aussi à démarrer sans vitesse et à me ralentir au maximum par moment pour essayer de faire la transition vers des petits sauts. ( à l’état de phantasme pour l’instant).


#14

Ce qui fait perdre son énergie au débutant, c’est plutôt la mauvaise répartition du poids (tout sur les jambes), et la mise en tension permanente des jambes.


#15

C’est vrai !


#16

A propos d’énergie, j’ai essayé des pentes légères, et ce que j’ai sué ! J’ai eu les jambes dures. Il y a du boulot. Les descentes passent mieux. Au début, je pensais les craindre mais ça passe. Je suis obligé de me mettre en tête, “se pencher en avant ou se pencher en arrière” quand la pente change. Rien d’instinctif encore mais je tiens sur le mono, donc c’est déjà ça !
Idem pour les mini reliefs, j’ai tenté de soulager l’appui sur la selle mais je perds encore l’équilibre. Quand on voit des descendeurs, on se dit qu’il y a des heures de pratique…
J’ai apprécié les arbres du parc de Sceaux pour remonter sur le mono… La aussi, il faut travailler…
C’est marrant de voir les réactions des joggeurs, ignorance, surprise, complicité, doute… (dans mon cas assez justifié !)
J’ai hâte de pratiquer avec d’autres pour la stimulation et le fun, les conseils et le regard bienveillant. (j’espère)


#17

Bonjour
Depuis peu, je monte sur le monocycle avec la technique décrite dans le forum, en calant un bout de bois derrière la roue, puis je sautille sur place et puis je roule. Démarrer directement me projette toujours trop en avant.
Les cotes me font ralentir énormément malgré le fait de vouloir me pencher en avant.
J’arrive à ralentir jusqu’à m’arrêter et sautiller en tournant et repartir. Petites victoires… Mais grand plaisir d’être plus à l’aise.


#18

Pour accélérer dans les côtes, au lieu d’essayer de te pencher en avant, concentre toi sur fluidifier ton pédalage.


#19

Merci pour le conseil Gingo.
Je vais essayer.


#20

Grace à M.O.U, j’ai roulé d’une façon que je n’imaginais pas pouvoir faire encore.
Les conseils et le soutien sont précieux et très efficaces.
Chemins avec petites racines, petites pentes, feuilles et châtaignes… Belle balade.
Je repars avec des pistes de travail. Démarrer sans appui, actions sur les pédales, descendre les trottoirs…
Très sympa ! Merci encore pour ton aide et ta patience, et avec le sourire.