Début

bonjour à tous, je commence tout juste le monocycle.
je suis de seine et Marne, j’ai 37 ans un Qu-Ax 24’’ pneu 3".
je suis débutante j’ai essayé quelques minutes par-ci par-la. hier j’ai fait 1h et aujourd’hui 1h aussi sur un city stade. je réussi à avancer en me tenant d’une main sur le contour du city mais impossible de rouler sans support.
après la séance d’hier je me suis dit qu’aujourd’hui j’avancerai mieux mais j’ai mis plus de 30 minutes à réussir à avancer, pire que la séance d’hier.

je ne suis pas sûre de réussir à gérer le véhicule.

comment se tenir sur le mono?

merci à tous

3 J'aimes

bienvenue
expliquer à une débutante prend pas mal de temps.
il y a de nombreux exemples sur youtube (et sur ce forum… il me manque juste les références)
1° point: se tenir à une grille, ne pas chercher à rouler mais à être bien assises. manivelles horizontales chercher la « sensation »… c’est du zen pur: tout à coup on sent qu’on est merveilleusement assis.
2° point: dans cette position faire une petit mouvement de pédales avant/arrière… on ne roule toujours pas… c’est bon?
3° étape: se lancer! les yeux fixés sur la ligne bleue de Vosges, légèrement penchée en avant, on se lance… il faut avoir un mouvement de pédale très régulier! si on appuie trop fort on sort de la position assise, si on hésite et on se retrouve les manivelles verticales… on tombe… mais de toutes façons on tombe… TOUJOURS vers l’avant (jamais vers l’arrière)
4° étape: recommencer 1000 fois et venir ensuite se plaindre sur ce forum!

2 J'aimes

merci beaucoup

Salut et bienvenue dans le monde du monocycle, méfi toi une fois mordue, difficile d’en sortir…

A une epoque j’exercais ma cherie sur un pseudo city stade aussi, l’idee etait de se tenir a la transversale d’un but… ce qui te permet de bien prendre le temps de te positionner sur la selle, de bien te sentir dessus et surtout d’être droite (verticale et bien dans l’axe de la direction a prendre)… et ensuite tu te lance.

Ce conseil est complémentaire a ceux précédemment expliqués…ou pas, en tout cas : à toi de jouer :grin::wink:

Merci merci, Le bassin plutôt en avant ou en arrière ?

Bienvenue parmi nous.
La Seine et Marne, c’est plutot grand.
De quel côté es-tu?
Pour ma part, je suis autour de Melun.
Bon courage.

Bonjour et bienvenue
si l’objectif est d’avancer en ligne droite, l’apprentissage, lui, est en zig-zag :grin: plutôt même en dents de scie :rage:
comme toute discipline, le lendemain peut tourner à la déconfiture :fearful: pas de panique: C’EST NORMAL :smile:
Le city stade est un excellent endroit pour débuter. :slightly_smiling_face:
Le 24 pouces est un peu plus difficile que le 20 pouces au début, mais la taille de roue rendra la pratique plus grisante à l’avenir. Par contre le pneu de 3 de section, ça veut dire: des crampons! :cold_face:
Ce n’est pas le pneu le plus roulant, bon, ça ajoutera du sel dans l’apprentissage :stuck_out_tongue_winking_eye:
Pour progresser -ce qui va suivre n’engage que moi :grin:-
les sorties doivent être courtes et nombreuses
le programme doit être le même et rigoureusement le même, la routine quoi
l’assiette doit être la préoccupation ultime, comme en équitation :slightly_smiling_face: bien chercher à sentir les hanches et… ben, les fesses sur la selle
pédaler avec le plus de légèreté possible -très difficile au début :face_with_symbols_over_mouth:- et le plus régulièrement possible, il faut se concentrer sur la cadence de pédalage plutôt que sur le poids des pieds sur les pédales sinon :upside_down_face:
il faut essayer de se lancer chaque sur une très courte distance, voire démarrer et se laisser tomber, cela aide énormément à sentir le mouvement du bassin nécessaire.
Après, il y a plein de petits exercices à faire.
il existe d’excellentes vidéos sur le net dont voici le lien, elles sont très bien conçues :smiley:


Tout ça est malheureusement normal … Bon courage il n’y a pas de cas désespéré !

Je te conseille de te rapprocher des séances d’initiations organisée par le club Roule Ta Bille (RTB) le dimanche sur Paris, tu peux le suivre notamment sur Facebook dans la groupe Roule ta Bille spécifique

2 J'aimes

En effet ! Si tu veux avoir des conseils personnalisés, n’hésite pas à passer à l’initiation ( Monocycle le dimanche à Paris ) les dimanche à 15h, elles continuent cet été.

2 J'aimes

Bonjour Élisabeth,

Bienvenue sur ce forum,

Comme Boin-Boin et Typhon, si tu peux te rapprocher d’un club, c’est sans doute une bonne solution.

Je suis aussi débutant (2 mois de pratique) ; Avec un entraînement régulier, on progresse régulièrement…

1 J'aime

merci je bosse près de disney sinon j’habite près de rozay en brie

merci

super, merci je vai sm’organiser pour venir

merci, j’ai pas spécialement de temps quotidien car j’essai de sortir sur le city le matin avant que les jeunes ne sortes, ce qui me laisse mecredi samedi et dimanche seulement.

ce n’est peut etre pas suffisant pour progresser.

merci en tout cas

Trois fois par semaine, c’est déjà très bien

1 J'aime

Ça me semble pas mal 3 séances par semaine, j’étais en télétravail lorsque j’ai débuté le monocycle, je pouvais pratiquer tous les soirs mais mes meilleures séances étaient après 1 ou 2 jours sans monocycle

1 J'aime

super, alors je garde courage

1 J'aime

Le plus important est de ne pas se demotiver

Le plus difficile (j’ai trouvé), c’est que c’est une progression par paliers. On a l’impression de stagner pas mal avant de brusquement avoir le déclic. Mais l’apprentissage du monocycle nécessite de l’entêtement, vu qu’il y a toujours un truc après qui va demander à galérer à nouveau. Tu commences à rouler en ligne droite, et tu découvres que tourner, c’est compliqué. Tu apprends à tourner et tu découvres que monter sans appui, c’est pas gagné. Tu montes enfin sans appui, et c’est alors que la descente et la montée des bateaux sur les trottoirs pose problème. Et puis il y a les sauts, le repositionnement des pédales, la gestion des côtes, le surplace, avec un pied, etc. C’est sans fin, et c’est ça qui est chouette (mais il faut être un peu maso).

4 J'aimes

Je m’en suis rendu compte ce weekend (que c’est un peu un sport de maso). J’ai essayé (et à peu près maîtrisé) un mono à roue libre, et j’ai dis à mes parents un truc du genre: « C’est ultra casse gueule, c’est GÉNIAL ». Et, à ce moment là, j’ai réalisé que je devais être maso su les bords.

5 J'aimes