UNICON 16 Italie commission convention : besoin d'aide !


#1

Bonjour à tous et toutes

J’ai eu beaucoup de plaisir lors des derniers Unicon en Nouvelle Zélande. Participer à un Unicon est vraiment quelque chose d’inoubliable.
Le prochain sera en Italie et de nombreux européens vont vouloir y aller (pas loin, pas trop cher donc).
Pour la première fois il est envisagé de limiter le nombre d’inscrits (3000?) et le nombre d’épreuves de compétition par monocycliste.

Il est vraisemblable que cet événement sera le plus important jamais organisé.

Lors des Unicon, comme lors des CFM, nombreux sont ceux qui s’inscrivent à des épreuves de compétition sans aucune chance de gagner car c’est parfois la seule façon de pouvoir pratiquer une discipline (certains même ne se présentent pas au départ). Ceci alourdit considérablement le travail des organisateurs.

La partie compétitive " sérieuse" doit être prioritairement réservée aux personnes entraînées ou de bon niveau, connaissant les règles et disposant de matériel adapté.
Par contre, il faut impérativement proposer quelque chose à ceux qui veulent pratiquer cette discipline.
C’est pourquoi un groupe de monocyclistes international à décidé de réfléchir au développemetn de la partie convention de l’Unicon.
Nous pensons que plus cette partie sera attractive et plus les monocyclistes iront vers ces pratiques, officielles, organisées mais non compétitives. Juste pour le plaisir…

Le gros avantage est de limiter le nombre de compétiteurs aux “vrais” compétiteurs et donc de faciliter l’organisation des épreuves officielles.
Des épreuves moins longues et donc plus de temps pour faire autre chose.

Ce comité est pour l’instant composé de :

Andy Cotter - USA - Chairperson
Felix Dietze - Germany
Irene Genelin - USA
Loïc Guiffan - France
Jonathan Marshall - UK
Lisa Ploner - Italy
Rolf Sander - Germany
David Weichenberger - Austria

IUF Officer Advisors
Ryan Woessner - USA - IUF President
Connie Cotter - USA - IUF VP

Il me semble indispensable que chacun puisse s’exprimer à ce sujet, c’est pourquoi j’ouvre ce post. Mes collègues ont déjà commencé à travailler, pas moi. Je vais m’y mettre dans un mois, car je n’ai pas de temps avant.

Je souhaite que chacun puisse s’exprimer, donner des idées, faire des propositions concrètes.
Si des gens ont envie de s’investir dans ce dossier, n’hésitez pas à me contacter, j’aurai besoin d’aide pour structurer un groupe de réflexion francophone et quelqu’un qui maîtrise mieux l’anglais que moi pour faire une traduction correcte (les outils informatiques font des traductions pourries de ce genre de chose).

Merci d’avance pour votre aide dans la promotion de l’aspect convention du prochain UNICON

Loïc Guiffan


#2

Pourquoi pas, si la chose est bien expliquée est que c’est pas un truc genre : toi t’est nul, tu va la bas
toi t’est bon, vas y, viens

Et comment départager les forts, des bons, des pas mauvais et des niveaux débutants ?

Donc, par exemple, pour l’épreuve de flat, il faudrait faire un truc genre une catégorie élite, expert, espoir et faire trois jury et trois lieu ou trois moment différents pour la competition pour pas que la compet de flat dure 5 heures, mais que les moins fort puisse quand même faire une compétition.


#3

Voila, autrement dit, où se situe la limite ?
Il faudrait alors des qualifications qui se dérouleraient quelques temps avant la compétition.
Par exemple, chaque pays peut envoyer 5 riders pour chaque catégorie d’age et pour chaque discipline, qu’elle sélectionnera antérieurement grâce à des épreuves.
Ce mode de qualification ressemblerait un peu à la plupart des compétitions internationales dans les autres sports.
C’est pas très compliqué à mettre en place et ça serait plus cadré.
Pour ceux qui n’ont pas réussi à se qualifier, ils auraient quand même le droit de participer, en compétition mais seulement pour le plaisir.


#4

pour minidrie
bonne question : comment faire des catégories
Pour le flat j’y connais rien et je laisse le soin aux spécialistes de le dire.

Je vais prendre un exemple plus simple à mettre en oeuvre : le saut en longueur.
Lors du dernier Unicon les meilleurs n’ont pas sauté en même temps : je trouve ça nul.
Je pense qu’il faut proposer un concours de saut en longueur expert avec un jury et où tout les meilleurs sautent en même temps avec un début de concours à 2M20 par exemple, ou bien organiser des qualifications puis une finale.

Pour les autres, il faut un moment prévu dans le planning et organisé autour d’un sautoir pour que chacun puisse faire une performance dans les même conditions mais sans jury. Il pourra se tirer la bourre avec les gens de son niveau et s’éclater.
Les sauteurs peuvent gérer eux même les sauts et leur validité.

Je pense qu’il faut prendre les épreuves une par une et faire des propositions.
Merci


#5

Pour le Flat en fonctionnant comme il a été proposé plus haut c’est à dire des qualifications avant l’UNICON par pays reviendrait à faire comme la plupart des sports et on deviendrait donc comme eux perdant ainsi ce qui fait le charme du mono. Tout le monde doit pouvoir participer, pouvoir cotoyer les champions et cela quelque soit son niveau.


#6

Moi c’est surtout ça qui me fait peur…
Est-ce que ça signifie que seule une petite partie des monocycliste pourra assister à l’événement?
C’est quand même censé être le + grand rassemblement de monocycliste au niveau mondial! Je trouverais vraiment très très dommage d’en limiter l’accès!!


#7

au niveau de savoir qui participe aux compétitions et qui vient juste pour le plaisir, je pense que limiter l’accès à une sélection des pays ne serait pas bien bon : si un monocycliste a raté des conventions ou quoi, c’est mauvais, et puis tout les pays n’ont pas le même nombre de rider par discipline : la france par exemple est sur représentée en flat par rapport a des pays comme l’italie, et calculer un nombre de gens au prorata des résultats par pays serait je pense une monstre d’organisation !!

A mon avis la solution est plus simple, c’est à chaque rider de décider honnetement vis a vis de lui même si il a le niveau ou pas : par exemple aux EUC d’été a buthiers, en trial, chacun a choisit de se présenter en espoir expert ou élite, et cela c’est très bien passé !
Peut être qu’il faut envisager des ateliers avant la compèt qui permettrait de se situer dans le niveau du reste des gens, pas comme des qualifs, plutot comme un aperçu pour pouvoir se positionner.

Et puis oui, déplacer les compètes de niveau différends, ne pas mettre le trial élite en même temps que le espoir et le expert, parce que c’est frustrant de rater le spectacle des élites en trial, surtout que les plus fervents spectateurs de trial sont évidemment les pratiquants.
Ca a aussi l’avantage de faire des compètes de niveau fort de vrai spectacles, a buthiers, yavai en moyenne 4 personnes a regarder un mark fabian ou un aleix lidon faire des trucs de fou, et c’est dommage, tant pour eux que pour le public…


#8

c’est clairement impossible quand tu as 5000 personnes qui souhaitent participer

c’est le but de l’aspect convention

c’est clair aujourd’hui personne ne peut organiser une compétition ouverte à tous, il faut des restrictions (déjà en place pour certain pays cet année d’ailleurs)

les propositions de convention parallèle vont dans le bon sens et dans l’esprit actuel du mono

après le mode de sélection au niveau national peux se faire sur un ensemble de rencontre et peut être pas uniquement sur les résultats d’une CFM

le débat ici est pour moi ici orienté sur les attentes de chacun sur la “convention”


#9

Faire deux jours de qualifications (par exemple, ca peut ètre moins) dans chaque discipline pourrait aussi ètre une bonne chose. On veut faire des catégories (chose qui en effet devient indispensable vu que notre sport s’élargi de plus en plus, ne nous en plaignont pas c’est une bonne chose!) alors oui lançons l’idée des qualifications, mais pas avant les UNICONS, mais juste au début, de manières à ne priver personne du voyage et de l’ambiance! Puis ensuite différencier les rideurs avec des bracelets de couleurs différentes pendant la compète (par exemple) pour qu’ainsi tout le monde puisse rider comme il le souhaite, et ainsi limiter l’accés pendant la compète aux zones en fonctions des niveau (si tu es débutant, ne va pas sur les zones élites, tu vas ralentir tout le monde et empècher le spectacle, revient une fois que la compète est fini pour les tenter bien sur! :wink: )
Ce genre de “pré-classement” pour la compète ne devrait pas en effet dénaturer le coté “familial” du sport car ce système est déja fait aux EUC, il serait juste question de l’officialiser un peu!

Mais pourquoi limiter à 3000 le nombre d’inscrits pour la compète, il est vrai ca ne m’a pas l’air beaucoup tout de même… 5000 me semblerait mieux, même si j’avoue mal me rendre compte des effectifs qu’il peut y avoir à une telle convention.


#10

Alors, là, je ne comprends pas du tout ton raisonnement :open_mouth:
Pour moi, le but d’une convention est de se retrouver entre gens d’un même sport, ici le monocycle.
Ce que j’ai apprécié à la seul CFM que j’ai vécu pour l’instant, c’est le mélange des monocyclistes de toutes les disciplines.
Si un jour, je vais aux UNICONS et je compte bien y aller en 2012, c’est surtout d’en prendre pleins la vue et d’échanger avec des monocyclistes du monde entier. Bien sûr, il y a l’aspect compétitif, que je renie pas du tout mais quand j’entends plus haut certaines phrases, j’ai l’impression qu’on va devoir passer devant un jury et ça, ca fait très peur :confused:
Si plus tard, cette convention ne regroupe que les meilleurs, ça ne m’intéresse plus !

Pour ma part, je pense que même le dernier d’une compétition se donne a fond et c’est pourquoi, je pense que c’est un vrai compétiteur, enfin ce n’est que mon avis :wink:


#11

si j’ai bien compris, c’est d’avoir tout le monde sur le même évènement mais avec un temps pur compétition et un temps pour ceux qui veulent quand même participer.

une fois ces deux modes de compétitions faits, il est possible aussi d’échanger dans les workshops régulièrement proposés par les “élites”


#12

pour info, les unicon 14 (au Danemark en 2008) comptai en tous, de mémoire, 2500 personnes (compétiteur ou juste visiteur). ce qui était déjà conséquent puisque c’est le plus gros unicon qui à eu lieu jusqu’ici.
il est claire que au vu du lieu géographique des prochains unicon et de la répartition des monocyclists dans le monde, il vas y avoir beaucoup de monde!

bonne question! sur quel critère vas t’ont différencier les compétiteurs “sérieux” des compétiteurs “occasionnel”? sans compté que le niveau technique augment de plus en plus, et ont se retrouve avec une dizaine de compétiteur rien que en expert.

une des solutions “viable” à mon sens, est de limiter le nombre de compétition possible par compétiteur. ainsi, chaque compétiteur optera de préférence dans son domaine de prédilection et s’inscrira en option dans 1 ou 2 autres compétitions qui lui tienne à cœur… euh, ça à déjà été dit ça non? :laughing:


#13

Je pense que etre honnête avec soi même pour juger son niveau serait une bonne chose.
Faire des présélections par pays, je trouve ca vraiment dommage…


#14

le soucis est surtout que l’on aura surement pas le choix, tout le monde ne pourra pas participer à ce qu’il veut car l’organisation devra l’imposer pour ne pas être débordé
le but ici est de l’anticiper au mieux


#15

Oué mais en simplifian les chose avec par exemple 2 rideur au bresil, 5 en autriche, 20 en france comment fair des pres selection par pays? Il serai bocoup plus simple pour les bresilien (dans mon exemple) de reussir leur prés selection.
Sa me parait pas trés resonable.


#16

Je pense que on est d’accord, sélectionner “toi tu viens, toi euh… non tu viens pas!” c’est très mauvais pour notre sport et notre communauté! Les conventions sont avant tous des grandes fètes de mono et de beaux spectacles, je ne veux pas de CFM ou UNICON à la sauce jeux olympique, cela gacherait tout! Et tout le monde est de cet avis je pense…
Juger de son niveau sur place est sans doute en effet une des meilleurs solutions, même si ca n’a rien de très officiel comme règle! Il faut chiosir ce que l’on veut: Monolymique ou mono-festif! :slight_smile: (je choisis la 2ème proposition! :wink: )


#17

Pour ma part et je pense répondre pour plus d’un…
Je reste tout de même sur mono-festif… Et je rejoins l’avis de Frank…

… Mais je comprend tout à fait le point de vue des organisateurs des UNICON… C’est clair qu’il paraît difficile d’organiser une convention quand les chiffres dépassent les prévisions…

Moi je trouve très bien de pouvoir “cotoyer” les grands sur des compétitions… Et nous avons souvent l’occasion de le faire sur les conventions d’asso ou encore les CFM voir les EUC…

… J’espère juste que le mono restera “festif” tout en essayant de satisfaire tous les niveaux et tout le monde en général!


#18

J’ai effacé quelques remarques inutiles, je continuerai à fliquer ce fil. On reste sérieux svp.


#19

juste pour glisser un ptit mot, je pense que c’est l’occasion pour nous de creer des “équipes de france”
cela reste très élitiste mais je trouve le principe interessant pour la repercution médiatique
une équipe de mono basket “nationale” et non les WooM, une équipe d’athlé, etc
cela apporte un aspect vraiment sportif, que l’on se doit de trouver sur des championnats du monde


#20

Je ne suis pas d’accord! J’ai pratiqué de nombreux sports en compétitions (tennis, natations etc…) et j’ai quitté ces sports là pour ce caractère trop rigide des équipes, des classements… Dans le mono (malheureusement jugeront certains, et ils en ont le droit) il n’y a pas de ca et c’est aussi ce qui permet d’ouvrir très largement notre communauté à qui veut y entrer, et de profiter d’une réelle bonne ambiance, sans l’esprit de compétition (tu l’as déja dans le travail de tout les jours, on ne va quand même pas la retrouver dans notre loisir aussi!).
Je pense que notre sport est avant tout basé sur une bonne amibiance, des conventions, des ballades, des roads trips etc… et que en faire un “vrai” sport serait très dommageable, et couperait le monde du mono en deux.
Mais il est vrai que le fait que le nombre de pratiquant augmente devra ètre pris en compte dans notre manière de voir le mono et les conventions maintenant…