Pourquoi faites-vous du monocycle ?


#1

Hello !

Aujourd’hui, je me demandais quelles étaient les raisons principales pour lesquelles les gens faisaient du monocycle. En cherchant un peu, je suis tombé sur un vieux sujet de 2008. Au lieu de le déterrer, je me suis dit qu’ouvrir un nouveau sujet pour parler des motivations actuelles était une bonne idée :wink:

Donc, pour ma part, il y a deux raisons principales :

  1. J’éprouve une sensation de liberté quand je roule. J’ai l’impression de pouvoir aller où je veux, beaucoup plus simplement qu’en vélo. La taille des monocycles (même des 36") rend leur transport et leur stockage assez faciles, ce qui contribue à cette impression de liberté.
  2. Les sensations sont uniques ! À chaque instant, on est à la limite de la chute. Ainsi, maîtriser son monocycle revient à jouer avec cette chute afin de s’en servir pour tenir en selle et continuer à pédaler, voire à accélérer !

Et vous, pourquoi roulez-vous ? Vos motivations ont-elles changé depuis 2008 ? :smiley:


#2

En parallèle on pourrait demander “Pourquoi avez-vous arrêté le monocycle”, mais ceux qui ont arrêté ne passent plus ici. Sauf à l’occasion @Monsieur_K si j’ai bien suivi :smirk:

Ce que tu me dis me rappelle une discussion que j’ai eu avec Ivan après une sortie du mardi soir.
Je lui disais que j’aimais les sensations, que j’avais l’impression de “flotter” et que c’était autre chose qu’un vélo !
Il m’a répondu que j’aurais sûrement dit un truc similaire si j’étais passé du monocycle au vélo. C’est bien possible ! :smile:

Est-ce que la réponse à ta question est dissociable de la raison pour laquelle on a commencé ? Je ne sais pas.
Pour ma part j’ai commencé le mono par simple curiosité, puis je me suis découvert un grand plaisir à faire un peu de tout terrain, mais j’ai arrêté suite à mon retour en ville, après ~3-4 ans au fin fond de la (des) campagne(s).

Pourquoi donc que je continue à rouler ?
Pour…

  • Aller d’un point A à un point B ?
  • Les compliments (des filles) ?
  • Faire mon intéressant ?
  • Parce que je n’ai pas de vélo ?

Je me suis parfois posé la question : pourquoi je ne “passe” pas tout simplement au vélo ? Après tout depuis un an je ne m’en sers (presque) que pour me déplacer, même si j’ai envie de refaire du tout terrain mais que la paresse est plus forte que tout. Des fois je passe quand même dans des zones d’herbe et de terre avec des trous et des bosses où je kiffe essayer de garder mon équilibre sur un sol a définitivement l’air de vouloir faire tomber :smile:

Finalement, je pense que j’aime bien les sensations et le fait que même après tout ce temps le monocycle reste un peu challenging (que celui qui ne rate jamais un départ lève la main).

Parce qu’il y a des sensations agréables. J’apprécie notamment de ressentir ma maîtrise d’un véhicule d’une stabilité pas toujours évidente, réussir des virages secs imprévus, ralentir au point de m’arrêter une ou deux secondes, puis repartir, sans avoir eu la senstion d’avoir été en déséquilibre. Ce genre de petits trucs.

Il y a aussi le fait que je suis de nature à m’intéresser à ce qui est inhabituel… Le monocycle en tant que sport ou moyen de transport en faisant partie.

Parce le monocycle est quelque chose dans lequel je me suis m’investi plus que bien d’autres choses, que j’aime fréquenter sa communauté (surtout virtuellement vu que personne ne roule chez moi…).

Que le monocycle moderne est “récent” et qu’il me plaît de suivre son évolution, même si je suis apparemment arrivé après l’effervescence des années ~2004. :smiley:

Même si je ne fais ni trial/stree/etc et en fait pas de tricks du tout, j’étais content d’être témoin sur internet des premières réalisations de certains tricks (seat whips, saltos, spins avec un nombre ahurissant de degrés…), de même que certaines innovations matérielles qui ont eu lieu : axe à vitesse, nouvelles technologies propriétaires…

C’est facile à ranger, c’est un point important. :smiley:

Et puis… Sûrement par habitude aussi !

Ça fait pas mal de petites choses !


#3

Pour frimer évidemment !

Plus sérieusement, je suis sûr qu’un certains nombre d’entre nous ont été à un moment ou à un autre attiré par le fait que ça accroche l’œil.


#4

Parce que j’aime le vélo, parce que je passais beaucoup de temps sur mon vélo et que j’ai voulu mettre à profit ce temps pour apprendre le monocycle, pour le contraste entre l’aspect extraordinaire du monocycle et la routine ordinaire de mes trajets quotidiens, parce que c’est différent, pour les sensations, pour la progression douce mais sûre, pour la communauté.

Ça fait 7 ans que je fais du monocycle et mes motivations sont toujours intactes. :slight_smile:


#5

je peux distinguer deux questions là dedans: pourquoi on s’y est mis? pourquoi on y reste?

  • je m’y suis mis sur un coup de tête … comme ça … je trouvais qu’un grand-père devrait pouvoir épater ses petits-enfants … (bon je faisais déjà le cabotin en jouant de la musique)
  • on y reste (15 ans déjà … j’y crois pas) pour toutes les raisons précédemment évoquées … c’est bien simple quand je deviens grognon ma chère et tendre me dit “vas faire du yop-yop” (dans son argot personnel le yop-yop c’est le monocycle). Bref ce sport me remplit de zenitude et me permet de croire que je suis encore jeune. (tiens il faudra que je songe à organiser une sortie spéciale pour mon septantième anniversaire … c’est bientôt)

#6

Vu les passages que tu me fais prendre, t’inquiète t’es encore tout jeune !


#7

J’ai commencé par ce qu’il fallait bien trouver un truc cool pour se démarquer au lycée : j’étais pas assez doué pour les massues et tout le monde pratiquait balles et bolas :wink:

Ca fait moi aussi 15 ans MOU (presque la moitié de ma vie, plus que deux ans pour que ça tombe pile !), et je continue parce que le plaisir est sans-cesse renouvelé : avec le trial puis le tout-terrain au tout début, puis la route, les randos du mardi, le basket depuis que j’habite à Rennes… et tous les autres dingos qui pratiquent ce sport :slight_smile:


#8

J’aime bien ! Ça lui vient d’où ?


#9

le mot “yop-yop” vient du rythme de pédalage sur le mono. yop yop yop yop etc…


#10

Alors à l’époque du lycée il y avait du matériel d’art du cirque dans le gymnase. Avec des copains on a trouvé des monocycles et nous avons essayé de tenir dessus mais sans succès.
Et comme ce n’était pas dans l’optique de notre prof de sport, nous n’avons pas insisté.
Mais la graine était plantée et c’est resté dans un coin de ma tête sans que je n’y fasse attention. :slight_smile:

L’année dernière, je me suis remis au jonglage (que je pratiquais pour mon fun personnel au temps du lycée) et voilà que ce fameux monocycle du lycée m’est revenu en tête.
Et ça c’est installé dans mon esprit au fil des semaines. Du coup il y a quelques mois, j’ai commencé à regarder des vidéos sur Youtube, puis je suis tombé sur ce forum et j’ai lu pas mal de sujets pour comprendre un peu cet univers qui sortait finalement du monde du cirque. (j’ai toujours imaginé à une époque pouvoir me servir d’un monocycle pour des déplacements, donc j’étais pas loin de la vérité) :wink:

Je me suis finalement lancé il y a presque deux mois pour le résultat actuel que vous connaissez. Je ne regrette pas car je trouve cette activité plaisante et apaisante. Je me demande s’il n’y a pas une part de mon petit côté “j’aime ne pas faire comme tout le monde” qui me pousse. (d’ailleurs je regarde toujours du coin de l’oeil les personnes qui passent pas loin de moi quand je m’entraine, et cela m’amuse de les voir me fixer comme si j’étais la reine d’Angleterre :smiley: )
Nous devons pour la plupart avoir un côté un peu exhibitionniste finalement. :wink:


#11

sur "Le Monde " en ligne voici un article: “pour quel sport méconnu êtes vous fait?”


je remplis le questionnaire et qu’est-ce qui m’échoit? … Le hockey sur monocycle!
Pas mal non?


#12

Du mono-hockey ? Un événement en préparation pourrait donc se révéler intéressant pour toi… :smirk:
#teasingDeOuf


#13

Pas mal l’encadré en tout cas, avec de bons liens !
Bon après du coté j’aurais plus mis Montpellier que Lyon dans les clubs actifs


#14

Le lien sur monocycle-france n’est plus d’actualité malheureusement ! Heureusement ça ramène sur monocycle.info, mais sur la page d’accueil seulement…


#15

Bonjours a tous
Pour ma part j’ai commencé le Monocycle pour jongler dessus , Mm si mon niveau balle et massue était pas ouf. Donc commencer par un 20pouce (un quax). Que j’ai essayé de monté dessus mais j’ai lâché l’affaire.
Rencontrant jongleur et cirquasien j’ai vu qu’il existait des 22-24pouce que je Voyer en spectacle ou enconvention de jonglage.
Et la j’ai vu des mec a Cergy soit avec 26 et 29… Et la :heart::heart::heart:
Donc a 27 ans pour passer mon permis j’ai commencé à faire les trajets juste a l’auto école.
30min, puit 20, puit 15, puit premier trottoir premier virage…
Première fois sans mettre le pied parterre mais sa fatigue de mouliner.
1ans après pour mon anniversaire mon association de jongle (cour circus) m’offrait un quax séries 26p avec des protec poignée Kris holm et la :heart:️ la sensation de flotter, volé.
Mes premières courses contre les bus
Et les premiers fois dans l’herbe la boue.
Premier km. Les premières vanne : il te manque une roue ou on te l’a volé…
Et c’est à partir de la que je faisais tout les trajets avec : tabac, course, rdv, aller au taf.
Je commence a jongler sur mon monocycle : balle, massue, et la Staff contact.
Et 6ans après encore fatiguée de mouliné,
je me suis offert un Kriss holm en 29p 3.0 un pneu de fat bike :octopus: :heart::octopus:
Et la mes premiers grands trajets 10, 20, 30km
C’est devenu une drogue. Quand j’ai pas mon monocycle je me sens pas bien!

Sa fait de belles rencontres, toujours des curieux
Un moyen de transport unique qui fait bien plus travailler qu’un vélo.
Et c’est moins chiant a trimballer qu’un vélo

:heart:️Le Monocycle c’est la liberté de flotter​:heart:️