les passants


#2261

Tiens, j’ai également eu droit à une nouveauté aujourd’hui ! Je me baladais tranquillement en forêt quand un passant m’a sorti : “Il est où, le porte-bagage ?”. Je n’ai pas trop su quoi répondre. Depuis quand les gens ont-ils de l’originalité ? Je vais être obligé de travailler à nouveau mes punchlines ! :wink:


#2262

c’est mon caleçon!


#2263

Un voisin (marrant) à ma fille : « Ils pourraient quand même t’en acheter un à deux roues… »


#2264

Sur une rando VTT (36 km près de Cherbourg) :
Brève de comptoir : « En fin de compte (expression très employée ici) on sait pas si c’est la roue avant ou arrière qu’il lui manque »

Chambreur : « - (Moi, en passant sous des branches) Houlà c’est bas de plafond ici…

  • Ceux qui te suivent (c’est-à-dire ses potes) aussi sont bas de plafond ! »

Compatissant : « T’aurais dû nous dire on se serait cotisé pour t’acheter la deuxième roue… »


#2265

J’ai commencé mes premiers mètres sur une passerelle d’écluse par dessus la Seine.
Autant dire, il y a pas mal de passage et de gens qui s’arrêtent voir passer les péniches (moi compris).

Outre les “Pas facile, hein?”, j’ai quand même eu pas mal de “Bon courage!”. Les gens sont plutot curieux par ici, j’en profite pour me sociabiliser un peu.

J’ai particulièrement été surpris, un soir, par une petite de 10-12 ans qui me scrutait du pied de la passerelle. Au bout de quelques minutes, elle était montée pour établir le contact. Elle m’a posé quelques questions un peu timidement mais elle est repartie enchantée.


#2266

“Ingénieux, ça économise les pneus !”


#2267

Un enfant, me voyant passer en 36" : « Pas mal le p’tit vélo ! »
Un adulte : « Ouha le biclou j’veux l’même. »

Et puis sur le chemin de halage, une fille avec son chien qui discutait (elle me tournait le dos) avec deux autres personnes, il ne restait qu’un tiers de chemin environ. Maintenant je ding-dingue de loin, ça évite de surprendre les gens, ils se retournent, se décalent si besoin et on n’en parle plus. Là pas de réaction alors je ding-dingue jusqu’à arriver près d’elles mais comme la fille au chien n’a pas bougé d’un pouce j’ai dû ralentir et me faufiler. Et là j’entends : « C’est bon on t’a vu. » J’ai fait un freinage express et je lui ai dit : « Bonjour Madame il y a un problème ? » Alors j’ai pris pour tous les cyclistes qui la dérangent sur le chemin de halage, qui la frôlent, il y en a tellement qu’on ne peut plus marcher tranquille, etc. Je ne veux plus me rappeler mais je crois que je n’ai pas été très courtois.

Il y a aussi : « Tu as perdu une roue !!! », mais au second degré, c’est-à-dire dit par un pote monocycliste. La prochaine fois que vous me le dîtes les gars ce sera donc du 3 ou 4e degré…


#2268

“AAAAAAAAAAAHHHHHHH!!!”
C’est le hurlement qu’a poussé la jeune fille qui a décidé de dribbler le ballon qu’elle portait quasiment au moment où j’allais la dépasser, me faisant tomber dans la poussière du chemin au bois de Vincennes.


#2269

Ça m’arrive de traverser mon village sur le mono avec une roue ultime dans les bras. Je vous laisse imaginer les blagues que l’on me fait, c’est pas trop dur :sunglasses:


#2270

Ta perdue une roue ?
Non je l’ai enlève, c’est pour les débutants :grin:


#2271

Sur un chemin je en mode entraînement pour rouler sur les cailloux, je croise un gars qui promène son chien. (style berger allemand)
Il s’arrête et on discute un peu :
-Quand je vous ai vu je l’ai attaché car il est jeune et je dois l’habituer aux gens.
-Oui surtout que ça ne doit pas être courant de croiser des monocycles.
-C’est bien qu’il découvre toute sorte de chose. En tout cas c’est pas facile votre machin.
-Oui surtout que là ça grimpe un peu.
-Alors faut aller un peu plus loin ça grimpe encore plus.
…etc

On croise parfois des gens sympas. :slight_smile:


#2272

Et oui ! C’est ça qui est bien. Malgré les pelletés de personnes qui se croient malignes, certaines sont vraiment gentilles. Et ça, ça fait vraiment plaisir !


#2273

Sam on dirait que tu les cherches les promeneurs sur le chemin de halage haha !
Certains manquent pas de culot en tous cas, c’est fort.


#2274

Il y a quelques semaines, lors d’un trajet Rennes/Saint-Malo, lors de la traversée du village de Tinténiac, j’ai d’abord esquivé de justesse une piétonne qui traversait sans regarder et quelques centaines de mètres plus loin j’ai du ralentir en arrivant dans une file de 5-6 voitures, et à ce moment là un vieux croulant devant un troquet m’interpelle : “un emmerdeur ! un emmerdeur moi j’vous dis !”. Il ne parlait pas des voitures qui bouchonnaient devant lui, mais bien de moi. J’ai souri et l’ai salué d’un geste de la main pour rester poli.


#2275

Deux gamines accompagnées me voient arriver. L’une d’elle crie à ses parents “UN MONOCYLE ! UN MONOCYCLE !” sans discontinuer. Je les avais passées de 50m que je l’entendais toujours crier la même chose…


#2276

En marge de Tout Rennes court (10 km et semi-marathon hyper populaires ici) alors que je roulais (tranquille sur les trottoirs en 24") :
Un spectateur : « Tricheur ! »
Un coureur expliquait à son copain : « L’autre jour j’en ai vu un grand mais genre sportif. » (sans doute Simon ou moi)


#2277

Un “T’as perdu ta chaîne !”
Nouveau celui-là…


#2278

Hier, on m’a sorti “quand vous roulez, on a l’impression que vous sautillez”. On ne me l’avait encore jamais dit, et je ne vois pas comment on peut avoir cette impression.


#2279

RAS Bonjour, moi aussi j’ai entendu cela souvent.
Mais ce matin c’était assez innovant! :
‘‘Bonjour , on devrait vous nommer à la tête du gouvernement’’
-pourquoi donc?
“Parce que vous avez le sens de l’équilibre … budgétaire!”
Je dois préciser que j’ai un aspect physique qui me vaut, sans le monocycle, une question de plus en plus fréquente : "Êtes vous à la retraite ou?.. "