Guidon en 29" ?


#1

Salut à tous, c’est encore moi :mrgreen:
le mono est bien monté, mais la pluie et le vent ne cessent, toujours pas pu essayer la bête, du coup je sillonne le forum et le net à propos des évolutions du 29", et je me suis intéressé un peu aux histoires de guidon.

Du coup ma question, y a-t’il un intérêt à monter un guidon sur une roue de 29" ? J’ai cru comprendre qu’en 36 c’était vraiment un plus pour l’appui et la stabilité, mais qu’en est-il avec un 29 ?
Et si ça vaut vraiment le coup, quel modèle monter ? J’ai entendu pas mal parler du kh, reste-t’il toujours la meilleure option ?

p.s. je profite du post pour demander au passage quelle montée vous me conseillez sur la 29 ? je me vois mal faire une montée à l’américaine ni une montée en roue libre comme sur le 20" :laughing:

Merci d’avance !


#2

C’est entre autres une question de gout.
Les trois monos sur lesquels je roule le plus (36, 36 à vitesses et muni29) sont équipés de guidon, qu’ils soient montés longs ou court, je trouve qu’ils sont un plus pour toute taille comprise entre 26" et 36".
ils permettent de rouler les deux mains sur le guidon sans donner l’impression de se tenir les parties et avec un peu plus de levier que si on tient juste la poignée de selle.
Ils sont une place ou mettre un compteur de vitesse, une sonnette, voir un lecteur mp3, et aussi une poignée de frein.
ils permettent de soulager une partie du poids de corps sur la selle, et donc rallongent la longueur des randos sans souffrir.
Donc pour répondre à ta question oui y’a un intérêt a monter un guidon sur un 29", mais y’en a qui font sans.

Pour la technique de montée je ne connais pas celles que tu sites.
Le plus simple c’est le freemount. pédales a 3h45, on pose un pied sur la pédale la plus proche, on se sert de la selle pour pivoter et aller rejoindre la seconde pédale sans mettre de poids sur la première, donc en ne s’en servant pas comme un marche pied.
Une technique plus difficile et plus efficace mais moins précise quant a l’endroit exacte ou attérissent les pieds vis a vis des pédales, c’est le rolling mount: on avance en poussant le mono puis on saute avec le bon timing pour atteindre la première puis la seconde pédale pendant que le mono est encore en train d’avancer.
Enfin y’a la technique ou on met un premier pied sur la pédale, on met son poids sur cette pédale, la roue tourne en marche arrière, on place alors le second pied et on change une nouvelle fois le sens de rotation de la roue pour avancer.

en attendant, je partage les memes soucis météos, entre ça et le manque de temps, voila déja plus de trois semaine que je n’ai pas fait de mono, snif. :cry:


#3

Ok merci pour l’info sur le guidon :slight_smile:

Je viens enfin de faire mon premier essai, accalmie de la pluie, seulement de la bruine et 20/30km/h de vent alors hop protèges tibias et c’est partit :smiley:

Au roulage, en dehors de l’inertie à basse vitesse j’ai pas remarqué de grande différence par rapport au 20", à part que je vais un peu moins vite et me fatigue plus sur la 29", probablement le manque d’habitude et la différence de cadence (là je tournais dans les 15/16 km/h seulement, contre 19 en moyenne sur le 20", mais avec un presque 200rpm de cadence).

Par contre la montée j’ai fais le gros bleusaille, je me suis appuyé sur un mur :blush: j’ai essayé vite fait la montée que je faisait au début en 20" (la dernière que tu décris), mais sans résultat, au début la roue ne bouge pas, puis ça part d’un coup :laughing: va falloir que j’essaye les autres…

p.s. ce que j’appelle la montée à l’américaine (il y a 15ans ça s’appelait comme ça), il semblerait que maintenant ça s’appelle le “kick up mount”


#4

Hello !

J’ai fait l’acquisition il y a peu d’un 36". J’ai roulé quelques jours sans guidon, et en monter un m’a vraiment permis de gagner en vitesse et en stabilité. Je pense que ce sera la même chose sur un 29" :wink:
Pour ce qui est de la fatigue et de la vitesse, tu devrais tout de même pouvoir aller plus vite en 29" qu’en 20". Néanmoins, si tes manivelles sont trop longues, tu risques de galérer à avancer, donc de te fatiguer rapidement (pour de la route, je pense que des manivelles de taille <= 110 mm suffisent).
Ma technique préférée pour monter est en sautant directement sur les pédales. Encore une fois, la taille des manivelles joue beaucoup : plus elles seront courtes, plus tu auras de chances de retomber sur les pédales ! En combinant cela avec la rolling mount (course + saut !), tu peux te passer des premiers tours de pédales compliqués, ceux qui te permettent normalement de lancer l’inertie. Donc gagner de la vitesse plus rapidement, et moins forcer !


#5

Merci pour l’idée de montée !
Le rolling mount sur le 20" ça va, mais je t’avoue que sur le 29, non seulement je suis court sur pattes et je peux difficilement sauter assez haut, et avec la selle super dure d’origine, ma femme n’apprécierait pas trop :smiley:


#6

Tu roules combien de temps à 19km/h de moyenne en 20" ? Tu manques un peu d’entrainement en 29" c’est tout. Quand tu roules à 19km/h en 20", au bout de 5 min tu es au bout de ta vie alors qu’en 29 tu peux rouler toute la journée à cette vitesse !

La montée à l’américaine, c’est quand tu sautes sur le mono avec les manivelles à l’horizontale, et la kick up c’est celle quand le mono est parterre (j’ai déjà réussi en 29, mais là je ne saurais plus faire :stuck_out_tongue: )

Sinon pour le guidon et la longueur des manivelles attend donc de progresser, le matériel ne permet pas de compenser la technique sur un monocycle. :slight_smile:
Quand tu seras limité par la cadence de pédalage en 29/125mm, tu iras naturellement vers des 114mm.


#7

Ça a changé de nom alors, j’ai encore des vieilles vidéos tutorielles pour les montées qui m’avaient servi il y a 15ans, et la montée à l’américaine était bien celle où le mono est posé par terre, on arrive en courant et on monte sans toucher le mono avec les mains, bref sans importance…

La cadence élevée en 20" je la tenais sur 10km environ, pas plus, et encore avec un gros niveau sportif en parallèle (pilote de chasse obligeait), mais c’est certain qu’avec de l’entraînement le 29 sera plus reposant.

Je vais suivre tes conseils et attendre pour le guidon, je me prendrai ça en même temps qu’un frein, faudrait déjà que je change de selle, l’actuelle est particulièrement inconfortable.


#8

Pourquoi pas ! Tu dois être un monstre (ou tu étais), c’est à peu près la vitesse à laquelle roule les plus rapides sur le 10k en 24"/125mm. Tu roulais avec des manivelles très courtes sur 20" ? (attention si tu me dis que tu roulais en 140mm, je te propose d’aller discuter avec Alexandre qui aurait fait une pointe à 55km/h en 29S :stuck_out_tongue: )

Pour la montée, il me semble aussi avoir entendu parler de montée à l’américaine pour la kick up, c’était peut être pas le nom officiel… Chez nous, on parle d’ailleurs plutôt de la montée du cow boy quand on saute dessus :slight_smile:


#9

la longueur de manivelles je sais pas du tout :mrgreen: mais en cadence je tourne dans les 200rpm.
Si on fait un peu de maths, avec un pneu de 20" large qui doit avoir une circonférence de 1600mm (voir surement même un peu plus), à 200rpm ça fait du 200x1.6= 320m /mn soit 19.20 km/h. Donc en effet pour du 19 km/h avec une circonférence légèrement supérieure à 1600 on est bien légèrement inférieur à 200 de cadence :smiley:


#10

Sans commenter les 19km/h en 20 pouces sur 10 km qui te permettront certainement d’être champion du monde dans plusieurs disciplines du mono si tu passes en 24 pouces (sans rire !), je confirme que la montée à l’américaine est bien celle où le mono est par terre au départ.


#11

Entraine-toi un peu avec ton tout nouveau 29 et viens avec disputer le marathon de Rennes le 17 juin, on fera connaissance au moins au départ et à l’arrivée j’espère, parce qu’entre temps tu devrais être largement devant moi et mon 36


#12

Dans quel intérêt ? J’ai passé depuis belle lurette l’age de chercher à savoir qui à la plus grosse b*** :laughing:
Puis quel rapport entre une cadence et une compétition ? Tenir 200rpm sur 10km c’est à la portée de n’importe qui avec un peu d’entrainement, ça ne demande aucun effort, seulement une bonne gestion du rythme cardiaque et de l’oxygénation continue, et ça se travaille avec un peu de spécifique pour apprendre à éviter l’essoufflement, si les profs de sport faisaient leur boulot correctement dans les écoles tout le monde saurait faire ça, mais au lieu de ça il faut faire du foot, le foot dirige le monde voyons :neutral_face:

A ceux qui semblent surpris par de type de cadences, faites donc un tour au Japon à un rassemblement de mono, des types qui ont des meilleures perf vous en trouverez à la pelle, et ça ne leur viendrait pas à l’idée de faire des compétitions pour autant.


#13

C’est gentil, mais je ne fais déjà plus d’iron man depuis quelques années (plus le temps pour ces conneries, j’ai une famille et un boulot à gérer), alors un simple marathon, plus de mon age :blush:
mais à l’occasion si je passe par Rennes pour le boulot je te ferai signe :wink:


#14

Sans parler ni de compet, ni de bite, je dirais que c’est donné à presque personne. Une telle prouesse demande au moins autant de technique que de physique. A cette cadence, le moindre déséquilibre fait perdre de la vitesse, sans compter qu’à moins de rouler en pédale auto, le risque de perdre les pédales est important…

Sinon le Japon, c’est loin et c’est une culture que je ne connais pas, mais ils ont vraisemblablement des compétiteurs. Un nombre certain de records à monocycle sont détenus par des japonais, et surement un des plus impressionnants est celui du 400m réalisé à plus de 26km/h de moyenne en 24"/125mm.

Et sinon tu peux venir à Rennes, pour le plaisir de te dépenser, d’aller au bout de toi même, de croiser d’autres monocyclistes, et de te faire un super festin après la course.


#15

Tu es certain de parler de monocycle là ?
C’est assez compliqué de tenir une cadence élevée à mono, a fortiori pendant 30 minutes.
C’est une question de technique, pas d’essoufflement (et chez de crispation qui augmente vite pour compenser les erreurs… ce qui est un cercle vicieux).


#16

Le moulinage rapide je l’ai appris en vélo, et quand je l’ai appliqué au mono je n’ai pas eu besoin de le bosser, c’est venu tout seul.

Niveau équilibre c’est beaucoup plus simple, je pense que c’est comme le poids de la roue sur un 36, ça donne de l’inertie (pour rappel 1/2 mv², donc soit on agit sur la masse comme en 36, soit sur la vitesse donc cadence comme dans mon cas), donc de la stabilité grâce à la précession gyroscopique (comme en moto par exemple, plus on roule vite, plus on est stable, et au-delà d’une certaine vitesse (environ 40km/h) on ne tourne plus le guidon pour tourner, mais on penche très légèrement et la précession fait le reste, bref…).

La seule difficulté d’une cadence élevée tenue en durée est dans la gestion du rythme cardiaque. A inertie identique, plus on augmente la cadence (donc vitesse de déplacement des pédales), plus la pression sur ces dernières est faible, donc on compense la force musculaire par la fréquence, du coup on économise en ressources musculaires (c’est le principe du moulinage en vélo), par contre ça augmente la fréquence cardiaque, du coup on s’essouffle, et c’est là qu’un entrainement s’impose, et croyez moi en faisant 20km de mono 20" par jour pour aller bosser (10km aller, 10km retour), je vous garantie qu’en 15ans n’importe qui en ferait autant.

Les pédales auto ne sont pas indispensable, si le geste est suffisamment précis. Même si je roulais en auto, il m’est arrivé de rouler avec des chaussures normales (donc non enclenchées), ça ne m’a pas gêné pour autant, par contre en tout terrain les pédales auto apportent un gros +.

Au Japon bien sur ils ont des compétiteurs, ce que je voulais dire est qu’il y a beaucoup de pratiquants (le mono s’apprend au programme normal de l’école), et beaucoup ont un niveau très élevé sans pour autant faire de compétition.

@Toutestbon le mono pour moi n’est pas du tout une passion, seulement un moyen de transport, marre de me faire piquer les vélos, seul le mono me permet de retrouver mon “véhicule”… et le peu de temps libre que j’ai, je le consacre plutôt à mes passions et passe-temps, mais si jamais un jour je trouve un intérêt dans le mono autre que celui de me déplacer, j’y penserai c’est promis :slight_smile:


#17

Bonsoir,
Si tu as une vidéo de toi ou d’un gars sur un 20’’ à cette vitesse de moulinage ce serait intéressant :smiley:
Moi je dépasse pas le 13km/h en 20’’ et au bout de 500m je suis au bout de mes forces :frowning:


#18

je vais regarder ça dans les archives :wink: sinon suffit de chercher les concours de vitesse japonais, ils sont sur la même cadence


#19

Du coup j’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre comment rouler aussi vite en 20 pouces te parait aussi naturel et comment, à la fois, tu peux galérer “autant” (au point de ne pas rouler plus vite en tous cas) en 29 pouces. Tu passes à côté de qqch là je pense, et c’est pas juste le guidon.

ps : dans les concours de vitesses, les japonais sont à 20 km/h sur quelques centaines de mètres, pas 10 km, si ?


#20

Le 29" je ne l’ai essayé que 5mn, il pleut tout le temps en ce moment. J’ai essayé de bosser la montée “free mount” un peu today, mais je ne vois pas comment on peut faire sans mettre de poids sur la selle (et se ruiner l’anatomie). Avec ma montée sur le 20" je ne place la selle qu’une fois en roulage, donc je peux ajuster ce qu’il faut, mais sur le 29 ce n’est pas possible, faudrait que je transfère le poids sur une manivelle au lieu de la pédale, le temps d’être à l’aplomb et démarrer en danseuse, mais ça va demander un peu de travail.