Grand Colombier Unicycle Challenge

C’est effectivement le plus gros problème. Maintenant entre les traces routes et gravel ça n’est pas très important car les deux sont normalement parallèles et on peut passer de l’une à l’autre librement. Pour la distance, ça dépend je pense de son expérience et de son envie de faire un effort long. Pour une première fois, je pense que 60 ou 120 c’est le bon choix, au delà ça me paraît ambitieux.

2 « J'aime »

Bonsoir
de notre côté nous étions équipés différemment pour monter et pour descendre.
Les montées ont été faites en 27,5 avec manivelles de 145 ou en 29 avec manivelles de 150. Grâce à ce développement les jeunes ont réussi à monter sans marcher.
Pour les descentes, les jeunes étaient en 29 manivelles 110 et moi 29 manivelles 130.
Pour le ventoux les jeunes avaient fait environ 45km chacun en relais à 3 tous les 5km, cette fois nous avons fait entre 65 et 75 km chacun en relais à 2, mais des relais plus longs presque à chaque fois des montées ou descentes complètes.
Le fait d’avoir 4 monos nous a permis de faire la dernière tous les 4, c’était sympa.
Nous avions papy Domino à l’intendance, ce qui permet de se nourrir et de boire facilement, sans oublier de se changer en fonction de la météo et de changer de mono presque à sa guise en fonction du dénivelé.
Nous roulions juste avec une petite gourde sur nous, ca limite vraiment le poids superflus, quand on connait le pourcentage difficile des pentes chaque kg de moins fait du bien.
Le départ dès 6h du matin nous a permis de monter la voiture en haut avant la fermeture de la route à 7h. Je souhaitais éviter au maximum un éventuel retour de nuit. Nous avons mis 13h30 pour valider ce défi 128km avec 4700m de dénivelé

Encore une superbe expérience qui demande un sacré effort pour monter (j’ai déjà fait les 4 faces en vélo il y a 4 ans mais en mono dans les pentes raides j ai tout donné pour aider Mehdi sur des portions de 2km maxi !), et une concentration continue pour les descentes. Le fait de rouler toujours à 2 pas très loin c’est très motivant et comme le relayeur nous attend impossible de baisser les bras.


Pour mes jeunes j’envisagerai bien un défi solo pour 2025 pas très loin de chez nous
https://ctformidable.fr/index.php/challenges/
challenge des sixphonnés du Mont Brouilly, 6 côtés pour 98km et 2100 de dénivelé
Ils bloquent la route 3 dimanches dans l’année, celui fin juillet 2025 me dit bien.

5 « J'aime »

Excellente idée! Puis on peut se faire les Fadas du Puy Mary et postuler au challenge des Fous :grin:

1 « J'aime »

Je reviens là-dessus : il me semble que c’est la première fois que, après une journée à rouler, je n’ai absolument aucune irritation aux cuisses. La selle ISM a parfaitement joué son rôle de ce côté. J’ai eu du mal à m’y faire et j’ai encore sans doute quelques réglages à peaufiner pour qu’elle soit parfaite, mais ça y est, je pense que j’ai trouvé la meilleure des selles pour faire de la distance sur plusieurs jours :heart_eyes:

3 « J'aime »

Le concept est intéressant, mais je suis sceptique sur la possibilité d’utiliser cette selle de manière sportive. Est-ce qu’on peut vraiment s’en servir pour pousser fort ? Est-ce que, dans ce cas, le fait qu’elle puisse bouger n’est pas un désavantage ?
Curieux de tester en tout cas !

Oui, je me suis posé exactement les mêmes questions ; j’en doute, mais je ne le sais pas et je suis curieux de le savoir… Je doute malheureusement que les mouvements des deux parties soient synchronisés, mais si c’était le cas, ou qu’on pouvait adjoindre un système qui permette que ce le soit, il me semble que ça permettrait de trouver un appui relatif stable et donc de maintenir son équilibre malgré le mouvement de la selle, et il y aurait alors moyen d’y trouver avantage sur les longues distances ; par contre, si les mouvements ne sont pas synchronisés, qu’ils sont « fous » pour ainsi dire, c’est-à-dire uniquement induit par la poussée de la cuisse, et donc sans synchronicité entre les deux parties, alors ça me semble compromis. J’aimerais bien essayer moi aussi, en tous les cas, le concept est intéressant et l’idée d’une éventuelle adaptation sur un monocycle vaut sûrement le coup d’être fouillée… :wink:

1 « J'aime »

ça semble bien en mode « fou », ce qui est surement très bien à vélo. Une vraie innovation, mais à quel poids et prix…!

1 « J'aime »

Je l’ignore, l’idée reste à fouiller, en espérant que ce soit adaptable sur un monocycle…