De quelle main freinez-vous ?

Il y a quelques jours, je me suis fait la réflexion que je ne freinais pas toujours de la même main, que ça dépendait de la pratique : en muni, c’est ma main droite qui freine et je suis incapable d’être précis avec la main gauche. En revanche, sur route, c’est ma main gauche qui s’occupe du freinage.
Étant droitier, ça me semble cohérent d’être plus précis avec la main droite. Par contre, je ne m’explique pas le frein à gauche en route…
Je suis donc curieux : suis-je le seul à utiliser des mains différentes selon la pratique ? De quelle main freinez-vous ?

4 J'aime

J’ai une préférence pour la main droite sur le handlesaddle et pour la main gauche avec les prolongateurs. Je suis gaucher :stuck_out_tongue:

Mais je pense que c’est plus une question d’habitude qu’autre chose… je pourrais certainement inverser, mais j’ai mes repères comme ça.

3 J'aime

Je freine toujours de la main droite, ce qui d’ailleurs me cause problème quand je veux m’arrêter et m’appuyer de la main droite sur un feu/stop, vu que je relache le frein trop vite

2 J'aime

c’est marrant j’aurais plutôt imaginé que ta main change en fonction de ton inclinaison (si jamais tu freines légèrement en virage par exemple).

Et par curiosité dans la vie, tu as des tendances à l’ambidextrie également?

2 J'aime

Personnellement non, car en route je garde toujours les mains sur le guidon, à la rigueur j’enlève une main pour indiquer ma direction ou dans les virages serrés (dans lesquels je ne freine pas, j’anticipe)

3 J'aime

C’est probablement ça. Ça pourrait être intéressant de faire le test. Notamment pour la roue libre en muni, où le bras qui tient le frein est fortement sollicité et où pouvoir changer de main pourrait permettre d’éviter des douleurs.

Ça me semble compliqué : changer de main en fonction de l’inclinaison signifierait relâcher l’appui sur le frein pendant un court instant, ce qui n’est généralement pas une bonne idée.

Pas de tendance à l’ambidextrie de mon côté, non. J’aimerais bien cependant, ça doit être pratique !

D’ailleurs, je remarque qu’on a un comportement similaire avec @toutestbon : par rapport à un guidon court, on utilise l’autre main pour aller chercher le frein sur le prolongateur. :thinking:

2 J'aime
Le frein c'est pour les lâches.

Du coup je freine toujours main droite.

3 J'aime

Gaucher je freine toujours de la main gauche

3 J'aime

En muni, je tiens indifféremment la poignée de la main gauche ou de la main droite, selon le dévers et l’inclinaison de mon corps, sans doute instinctivement, pour libérer le bras opposé, mettre du contrepoids et rester équilibré ;

Sur route et sur piste, quand je cherche la vitesse, je roule avec les deux mains sur la poignée, c’est différent, les bras et le buste sont plus crispés, penchés en avant, et les épaules et le corps plus engagés ;

Lorsqu’il m’a été donné d’essayer le frein (très occasionnellement), j’ai eu beau être crispé, je suis revenu à la position initiale, avec le bras gauche libéré, le buste plus droit et la main droite sur le levier ; c’était sur des parcours muni avec de grosses pentes ;

Je pense que je suis ambidextre, mais la main droite est la main de l’écriture, question d’habitude, elle est plus précise, plus entraînée et plus fiable en quelques sortes ;

Pour illustrer mon propos, on constate que, depuis que mes enfants et moi jouons du violoncelle, qu’on fait beaucoup plus travailler notre main gauche (sur le manche) que notre main droite (qui ne fait que maintenir l’archet, lorsque le bras, et notamment le coude se chargent d’exprimer la note en maintenant le mouvement et/ou en changeant de direction avec +ou- d’intensité),

comme par hasard, nous sommes à présent capables d’écrire, de dessiner ou de travailler des deux mains, mais ça ne se fait pas en un jour, et ça n’est donc pas dès demain :wink:

4 J'aime

Je ne pratique le mono que sur route. Je suis droitier et je freine toujours de la main gauche.

3 J'aime

Au delà de la question de la main qui freine, il y a aussi la façon de positionner sa main pour freiner.

Dans tous les cas, je garde le guidon (handlesaddle, t-bar ou prolongateur) entre le pouce et l’index et j’utilise les autres doigts pour freiner (4ème+5ème ou 3ème+4ème+5ème).
De cette façon, je garde un appui sur le guidon tout en pouvant doser précisément le freinage.

5 J'aime

Je freine du 4eme ou 4eme+5eme

3 J'aime

En dépit de mon manque d’expérience et en l’absence de guidon sur le modèle que j’ai essayé), j’ai eu tendance à placer uniquement le pouce sur la poignée, et a attraper le levier avec tous les autres doigts de la main, la pince standard en fait.

Ta technique moins spontanée est certainement beaucoup plus précise, car le fait de concentrer en priorité la pression de la pince sur le guidon te permet de maintenir la position de ta main, et c’est fondamental pour ne pas lâcher le frein d’une part, mais également pour libérer les autres doigts et leur permettre de doser plus finement la pression exercée sur le levier. Très au point ! :relaxed:

2 J'aime

Tiens, ça m’intrigue. Je ne savais pas que certaines personnes freinaient avec le 5ème doigt. Ça m’arrive très rarement, quand je dois faire un freinage d’urgence et que je n’ai pas la main sur le frein : je fais aussi vite que je peux pour le saisir et parfois c’est l’auriculaire qui arrive en premier.
Sinon, ce sont plutôt les 3ème et 4ème doigts qui me permettent de freiner, tandis que les deux premiers me permettent de tenir la selle.

3 J'aime

Ah oui là les diffrences sont plus notables car jutilise l’index et le majeur pour freiner, les autres doigts serrent le guidon.

3 J'aime

je freine toujours de la main gauche ! (voir posts sur le problème de la latéralité croisée)

3 J'aime

Toujours de la main droite. Toujours! Je suis droitier.

3 J'aime

C’est marrant, moi je suis droitier mais je suis bien plus à l’aise main gauche sur la poignée… Car je peux rattraper mon équilibre avec la main droite si jamais…

Bon je parle juste de tenir une poignée, moi je freine avec mes pieds ! Mais ça doit revenir au même que la main de poignée de prédilection !

3 J'aime

Moi je ne freine pas car je ne vais pas assez vite. Si je me mets à freiner, je vais partir en marche arrière. :grin:
Blague mise à part, les rares fois où j’ai essayé, je me suis servi de ma main droite naturellement car je suis droitier. Mais vu mon très faible niveau d’utilisation du frein (pire que @chouch donc c’est pas rien :laughing:), je pense être capable de me servir de n’importe quel main sans que ça change grand chose. :wink:

5 J'aime

Je suis droitier, je fais tout avec la main gauche, je manque encore un peu de technique pour le freinage mais ça vient doucement

3 J'aime