Unicon 100 kilomètres : la domination française continue !


#1

Voir l’article sur le site : https://monocycle.info/unicon-100-kilometres-la-domination-francaise-continue/

Le 100 kilomètres était la dernière épreuve de cet Unicon. Une épreuve incroyablement difficile et longue par les conditions de chaleur, de vent qui étaient celles de la course. Souryan Dubois, Sylvain Gobron, Martin Charrier chez les hommes, Anaïs Hebinger chez les femmes, ont prouvé qu’ils étaient au niveau du podium mondial. Auront-ils la capacité de réitérer l’exploit sur le 100 kilomètres ?

En illimité, Martin est vraiment le favori. C’est au kilomètre 85 qu’il décide de placer son accélération, et si l’espagnol Iván Díez Gil s’accroche quelque temps, il finira par lâcher. C’est donc en vainqueur que Martin Charrier franchit la ligne, avec à la clef un nouveau record du monde en 3h26 et 57 secondes. Il est suivi par le polonais Maksym Siegieńczuk et Iván Díez Gil. Tous trois plus rapides que le record du monde ! Un cinquième titre pour Martin Charrier, de magnifique championnats du monde.

Le groupe de tête, Maksym, Martin et Ivan (l'espagnol). Photo Josiane Le Gall.

En standard, Souryan Dubois et Sylvain Gobron sont alignés. Souryan a plus de mal à suivre le rythme imprimé à l'avant, et c'est finalement le vétéran néo-zélandais qui arrive à prendre le large. Sylvain suit comme il peut. Coup de chance pour lui, Ken est victime d'un crevaison, et malgré une réparation en temps record, Sylvain lui passe devant, et ne lâchera plus la première place. Ken termine à la deuxième position, et Souryan Dubois remporte la troisième.

Ken Looi suivi par Sylvain. Photo Josiane Le Gall.

La course d'Anaïs a été très mouvementée. A peine un kilomètre après le départ, sa chambre à air explose, la projetant sur le sol. Filmée par un drone, l'alerte est rapidement lancée, et pendant que l'ambulance le soigne, Ivan Ouss également en course, lui remplace sa chambre à air. Ils repartent ensemble et rouleront l'ensemble du parcours ensemble, se motivant, s'encourageant, et se protégeant du vent. Une course qui permet à Anaïs malgré son début mouvementé d'arracher la troisième place !

Anaïs Hebinger pendant la course. Photo Josiane Le Gall.

Je vous raconterais le tournoi de basket dans un prochain article !