Re-nouveau... A 58ans

Il y a une dizaine d’années, j’ai commencé à apprendre a rouler avec le mono de ma nièce… Résultat : une fracture du poignet.
La soixantaine arrivant, je me suis dit qu’il ne me reste pas forcément beaucoup de temps pour être suffisamment valide et suffisamment inconscient.
Donc rachat d’un 20 pouces d’occasion.
Et tentatives progressives dans un parking souterrain.
Pour le moment toujours pas de nouvelle fracture :wink:

J’ai plein de questions :
1/ C’est quoi comme mono mon achat ? (Voir le sujet ouvert).
2/ Une manivelle Isis est elle conique ? Elle se coince sur l’axe
Ou bien elle est droite et il faut une bague entre le roulement et la manivelle pour la bloquer ?

Je suis dans l’Essonne.

Comment as-tu découvet le monocycle et quelle est ta pratique ?
Il y avait un club à Ris Orangis il y a quelques années, de mémoire les « haut les mains »… Et j’avais vu leur démo.

2 J'aime

Bien(re)venue !

Voilà une photo d’un axe ISIS.
Pour la reprise je te conseille de te tenir à un support (muret, grillage, mur, rambarde) et d’expérimenter la descente involontaire du mono en avant et en arrière pour travailler le réflexe de poser en premier lieu un pied par terre.
Quand tu seras descendu plusieurs fois de mono de cette façon tu pourras te lâcher.

2 J'aime

Bienvenue par ici.
C’est toujours sympa de voir qu’il y a de plus en plus de nouveaux et peut importe l’âge, l’essentiel étant de se faire plaisir. :slightly_smiling_face:

1 J'aime

Jean Dupont, malheureusement le lien ne semble pas fonctionner pour accéder à la photo. J’ai débuté moi aussi en 2021. Bon courage et bon amusement !

Salut et bienvenue !

J’ai toujours voulu faire du monocycle mais j’ai commencé assez tard (il y a 1 an et demi). Pourquoi ? Parce que ça me fascinait de rouler sur un engin pareil et maintenant que je sais rouler, ça me fascine encore plus. Sans vraiment mettre d’explication détaillée, je trouve ça extraordinaire de rouler sur une seule roue :star_struck:.

2 J'aime

Bienvenue Jean sur ce forum :tada:

Bienvenue, Jean.
Nico B pratique aussi à Fontainebleau (je crois qu’il est d’Estampes) et vient en banlieue sud pour tâter des chenins. On s’entraine aussi au parc de Sceaux. C’est mon terrain de jeux. Tu es le bienvenue si tu viens par là. C’est encore plus marrant à plusieurs et on progresse plus vite. Tous les conseils des copains sont toujours constructifs et me boostent pour tenter d’autres choses.

1 J'aime

Bonjour!

Alors, pour les gammelles, pas de souci tu vas pouvoir remplacer toute la batterie de cuisine! :stuck_out_tongue_winking_eye:
bienvenue au club!
pour moi une fracture poignet radius gauche, entorse au poignet droit puis au gauche, une côte fêlée le même jour, une deuxième il n’y a pas longtemps… :face_with_head_bandage: un casque bien rentabilisé :scream: le tout en quatre ans de pratique et comme le niveau va crescendo, le pire est peut-être à venir :skull:
un bonne nouvelle, le monocycle fait un bien fou à l’organisme et au corps, question cardio, santé physique tu ne devrais pas être déçu
à tantôt pour de nouveaux échanges :grin:

1 J'aime

Merci à tous pour l’accueil et les encouragements.

@Sam1 C’est vrai qu’il existe beaucoup de choses pour pour rester sur le mono mais très peu sur comment se préparer aux chutes… Et pourtant je pense qu’elles sont une réalité quotidienne surtout au début.
Merci du conseil, je travaille ça aujourd’hui avant de lacher ce sacré mur.

Bienvenue à toi ! J’ai commencé y a 6 mois la soixantaine passée si ça peux te rassurer…
En étant patient (pas lâcher trop tôt - ni trop tard - le support) on progresse sans trop de grosses chutes, la vitesse n’est pas élevé au départ et la hauteur non plus. Au début je suis tombé en arrière une fois, sur le dos du coup ça m’a donné le reflex du pied. Depuis juste un chute hier sur les fesses en montée statique ( le terrain n’était pas plat) sans bobo sauf à mon amour propre :rofl:. Certes on n’est jamais à l’abri d’un chute …

Comme l’a dit Sam, le plus important c’est d’apprendre à retomber sur les pieds.
Je suis assez irrégulier dans la pratique du monocycle, mais en deux ans et demi je ne compte que trois chutes sur les fesses dont deux les trois premiers mois.
Alors certes je ne tente pas de choses complexes mais je ne suis pas non plus un cadors en équilibre. Je me contente seulement de bien sentir quand le mono part et que je ne peux plus rétablir l’équilibre. Alors je le laisse tomber pour retomber sur mes pieds.
:slightly_smiling_face:

Pareil pour moi, les chutes sont rares.
Quelques unes en 20 pouces, généralement parceque je suis parti en arrière, en tentant de me rattraper devant, et en me faisant balayer par une pédale.
Sinon, c’était en 29, en allant trop vite.

Apprendre a retomber sur les pieds n’est pas si facile car suivant le pied qui reste, le mono part soit vers l’avant soit vers l’arrière !!!
C’est un bon entraînement qui apporte de la confiance.
La preuve aujourd’hui : 1 tour complet sans appui sur le mur… Pour vous c’est certainement risible mais pour moi c’était déjà une victoire ! :slight_smile:

5 J'aime

Au début chaque tour compte… Après, la croissance devient exponentielle. Ce sont de nouvelles sensations et clairement c’est un tour après l’autre que l’on parvient à rouler ! Je me souviens lorsque mon record était de 4 tours complets j’étais ultra content :slight_smile:

3 J'aime

Bonjour Jean et bienvenue

Salut, justement c’est ça qui est cool :smiley:
Bienvenue et amuse toi bien :wink:

1 J'aime

J’ai fait plusieurs post ici pour relancer le cercle des O.G.O.O.W ("Old Geezers On One Wheel") -en bon français les « Vieux Fadorles sur Une Roue »- Il faudra un jour qu’on fasse une fête spéciale (bien arrosée!) pour se rencontrer et montrer qu’on est toujours jeunes sur une roue!
Bernard (papichou certifié; ancien de « haut les mains » - actuellement banlieue Sud-Ouest mais comme Thierry te l’as proposé on est dispo pour rouler ensembles-)

1 J'aime

Bon français, bon français… « Fardole » n’est à mon avis pas très français :stuck_out_tongue:
(Ça me fait penser au fameux « fada » qui vient lui aussi du Sud de la France !)

question intéressante: les gascons (dont je suis) sont ils assimilables dans le Français?
ben quand même la langue française a adopté plusieurs mots du Gascon… Le plus connu (internationalement) est « cadet » . (eh oui les « cadets de Gascogne »)
Arrête de répoutéguer sur des détails :laughing:

2 J'aime

on a pas fini de discuter si nous allons sur ce terrain :cold_face:
prêts à retracer toute l’histoire de France? :woozy_face: