Randonnée à monocycle - GR39 - 9 jours - 450 km

Salut à tous,

J’en ai déjà parlé pas mal sur le forum, mais ça y est le départ a lieu demain matin ou devrais-je dire ce soir… j’ai déjà environ 3h de trajet ce soir pour me rendre au départ à Saint-Michel chef chef.
Toutes mes affaires ne sont pas prêtes, il va falloir que je règle ça ce midi… c’est la dernière ligne droite !

J’espère que Souryan sera prêt pour partir de bonne heure demain matin, une grosse journée venteuse nous attend.

Nous prévoyons environ 9 jours pour 450 km, principalement sur le GR39 (qui sera parcouru en intégralité), et avec quelques parties sur le GR8 et le GR34.
Nous dormirons en camping sauvage (tarp+sursac pour moi) sauf une nuit prévue chez moi à Rennes (du 26 au 27 mai), pour la nourriture nous en emportons un peu mais nous devrons surtout en trouver en chemin (je suis motivé pour trouver des terrasses :sweat_smile:)

Nous prévoyons en moyenne 50 km par jour, mais pour ça il nous faudra faire des étapes plus longues les premiers jours (il y a peu de dénivelé le 1er jour notamment).
Si certains veulent nous accompagner sur une partie, c’est possible (contact en MP), mais à part le point de passage obligatoire à Rennes, le reste n’est pas défini à l’avance. Pour le moment l’arrivée au Mont Saint-Michel est estimé pour le 28 au soir ou le 29 au matin. Le 29 nous devrons probablement faire une dernière étape entre le Mont Saint-Michel et Dol de Bretagne pour prendre un train vers Rennes.

Enfin bon, ce n’est pas la fin, et on ne sait pas encore ce qu’il va se passer ! :crossed_fingers:

8 J'aime

C’est beaucoup trop loin de chez moi pour que je vous accompagne, sinon je serais venu avec plaisir !
Bon courage pour cette nouvelle aventure ! :smiley:

1 J'aime

Profitez bien de ce beau voyage. :slightly_smiling_face:
On attend des comptes rendus réguliers. :wink:

2 J'aime

J’aurai beaucoup aimé vous accompagner sur une étape, mais je ne pourrai malheureusement pas, je serai en cours à ce moment là.
Par contre si à l’occasion tu roules dans le Finistère ou la manche (en fonction d’où je suis) ce sera avec grand plaisir.

2 J'aime

Pour nous suivre au jour le jour, ce sera au moins sur strava, sur les forums/facebook c’est moins sûr… à voir. J’ai une batterie externe de 30000 mAh, mais la batterie interne de mon téléphone n’est pas en grande forme… et surtout je ne l’utilise presque jamais pour écrire.

2 J'aime

50 bornes par jour quand j’ai du mal à en faire 20 moi je dis chapeau :+1:
J’espère que tout se passera bien et que le temps sera au rendez-vous
:slightly_smiling_face:

3 J'aime

Salut ! Avec Souryan nous avons fini notre voyage à monocycle. Ça n’a pas été facile tous les jours ! Ou devrais-je dire plutôt que chaque journée a eu son lot de difficultés. J’ai pris des notes autant que possible chaque jour au fur et à mesure sur mon compte strava. Le style n’est pas toujours soigné, mais l’essence est là. Nous écrirons un article plus abouti un peu plus tard.

Toutes mes photos sont dans cet album (edit : Souryan a ajouté ses photos) :

Jour 1 :
La maman de Souryan nous a préparé des pancakes pour faire le plein d’énergie avant le départ.
Nous sommes ensuite partis vers 10 h pour la première étape de notre voyage.
Nous traversons d’abord les terrains d’entrainement de Souryan sur le littoral, avant d’arriver au pied du fameux pont de Saint-Nazaire. Les conditions météo sont musclées, avec un vent d’ouest établi à 40 km/h. La voie la plus exposée au vent est fermée à la circulation, c’est l’occasion pour nous de vivre cette expérience de façon plus intense et plus libérée.
Par la suite, nous continuons d’être malmenés par le vent de face sur les remblais de Saint-Nazaire et de Pornichet, sans oublier les terribles marches que l’on retrouve tout au long du GR34.
Bien contents de quitter l’agitation de l’océan pour le calme de la campagne, nous virons au nord en nous frayant un chemin vers Guérande, en passant par la ferme du Lévéra où nous nous ravitaillons en fruits et légumes et où nous rencontrons un paysan-boulanger.
Enfin, nous trouvons un étang pour nous baigner près duquel nous établissons notre premier bivouac.

Jour 2 :
Quelques averses, beaucoup de soleil. Après un passage dans le bois familial, la Tatinette de Souryan nous invite à manger à Saint Lyphard. On mange une bonne :pizza: à la Roche Bernard. Souryan fait du brake coast sous le pont, petite baignade dans la Vilaine et au lit.
https://www.strava.com/activities/5340818361

Jour 3 :
Après une nuit froide au bord de la Vilaine et un petit déjeuner au milieu des vttistes, traileurs et pêcheurs, nous sommes partis direction Redon. Nous avons admiré et emprunté la vallée de la Vilaine, parcouru des beaux sentiers, sprinté pour arriver avant la fermeture de la boulangerie et mangé un super :taco: végé à Redon (on aurait préféré une galette, mais c’est mieux que rien).
On attend maintenant le déluge pour se doucher.
https://www.strava.com/activities/5346777328

Jour 4 :
De la pluie toute la nuit jusqu’à 9h30. Grasse mat’ suivie d’un petit déjeuner au :sunny: pour se réchauffer avant d’attaquer la journée. Il a fallu évoluer sur un sol le plus souvent détrempé, ponctué de quelques averses, avec de la grêle et un orage. La difficulté de la journée aura été de trouver de la nourriture ce lundi férié. Après avoir eu l’info que le camion burger serait à Guipry ce soir jusqu’à 21h, nous avions un objectif pour continuer à avancer. Ce soir, c’est le luxe du camping municipal, avec la douche chaude, et le lave linge :slight_smile: Demain ce sera le luxe de pouvoir faire quelques courses avant de repartir.
https://www.strava.com/activities/5352196076

Jour 5 :
Départ tardif après un gros ravitaillement et un gros petit déjeuner à Guipry. De bons passages en descente près de Saint Malo de Philly. Un gros goûter à Pléchatel pour pallier le saut du déjeuner et une dernière escale à Bourg des comptes avant de trouver un coin ou dormir.
https://www.strava.com/activities/5356921746

Jour 6 :
Petite étape avant un peu de confort à Rennes.
La météo annonçait un temps sec… mais nous avions oublié que le crachin breton n’était pas considéré comme de la pluie. Nous en avons profité toute la matinée jusqu’à ce que nous fassions une petite halte galette « compostelle » au moulin du Boël. La fin était moins humide et plus roulante. La traversée de Rennes par le GR est verte et agréable.
Une douche chaude et une nuit au sec n’étaient pas de trop.
https://www.strava.com/activities/5361203631

Jour 7 :
Souryan a traversé la forêt de Rennes à monocycle ! C’était le gros morceau de la journée (près de 15 km de traversée dans la gadoue), et puis il y a eu la terrible traversée de la forêt de Saint Aubin du Cormier (environ 5 km). Le passage dans la vallée du Couesnon a bien reboosté Souryan. Enfin, nous avons atteint notre but vers 21 h, et nous avons été accueillis comme des princes par Marie-Armelle à la maison neuve à Chauvigné.
https://www.strava.com/activities/5368644527

Jour 8 :
Une dernière étape relativement facile sur le papier. Pas trop longue, pas trop de dénivelé et la promesse d’une longue partie plate avant l’arrivée au Mont-Saint-Michel. Mais nos organismes ont été mis à rudes épreuves depuis le départ… et le festin de la veille a été un peu trop arrosé de cidre et de :beer:… A cela il fallait ajouter la surprise de certains sentiers complètement érodés par les ruissellements. Nous avons finalement trouvé un spot pour dormir à la belle :star2: avec une vue dégagée sur le Mont Saint-Michel… Spot que l’on a partagé avec deux dizaines de vaches.
https://www.strava.com/activities/5373738284

Jour 9 :
Ça y est ! Nous avons atteint notre but ultime !! Nous arrivons sur place en même temps que ma maman. Nous nous mêlons aux touristes pour faire le tour des remparts, avant de manger une galette à emporter et de faire un tour plus à l’écart de la foule dans les rochers et la vase.
Au total, en un peu plus de 8 jours, nous avons roulé pendant 37 h, nous avons parcouru près de 450 km avec 5.000 m de dénivelé positif.
https://www.strava.com/activities/5375731651

12 J'aime

Un seul mot : BRA-VO !

2 J'aime

impressionnant !
ça va faire mal dans le challenge kilométrique votre petite balade … !

2 J'aime

Bravo ! C’est un peu mon but… Et c’est chouette d’avoir des exemples de trucs à faire sur une seule roue…

1 J'aime

Génial, bravo. Nous avons souvent pensé à vous car il a beaucoup plu pendant cette période et il y avait beaucoup de vent (de dos). Top le tarp.

1 J'aime

@Gingo MER-CI ! Toi aussi tu as bien géré avec Souryan, vous êtes des fous d’avoir voyagé en hiver. Et surtout vous ne vous êtes même pas blessés ! :+1:

@bouin-bouin Heureusement nous ne faisons pas parti du même club ! :sweat_smile:

@dabix Tu tiens le bon bout ! Continue comme ça ! :slight_smile:

@Sam1 J’avais presque oublié le vent de dos :stuck_out_tongue: Le premier jour a plutôt été vent de côté et de face (seul jour où le vent a été la principale difficulté), mais le J2 et J3 étaient bien vent de dos, le J4 vent de dos… mais grêle dans la face. Par la suite, le rôle du vent était négligeable, plutôt de côté et faible. Tu faisais du bateau ? :wink:

1 J'aime

Non mais le vent est aussi important sur l’eau qu’à mono !

Bravo à vous.
Une jolie itinérance qui donne envie.

Génial !
Merci d’avoir partager ça avec nous :wink: