Puisqu'il n'y a que les quadras....


#1

… qui viennent grossir les rangs du forum, si on en croit les derniers posts (UniDreamer et Krisnight), eh bien j’en suis aussi.

Avant de commencer, je ne savais pas à quel point Internet serait d’un grand secours pour apprendre… et surtout pour le soutien moral. J’ai déjà eu l’occasion de dire deux mots sur moi, je ne recommence ici que pour donner du courage à d’éventuels débutants qui hésiteraient à se lancer… ou à perséverer.

Pierre, 41 ans, 3 enfants et un métier qui n’est pas vraiment au grand air. Ni sportif de naissance, ni mou-du-genou, sûrement pas plus doué que la moyenne pour les sports d’équilibre, malgré une pratique régulière de l’équitation, du ski + snowboard, du roller il y a un temps… et du surplace à vélo depuis peu pour tuer l’ennui aux feux.
Cet été, j’ai croisé un clown, j’ai pu essayer son monocycle, je savais ce qu’il me restait à faire. Mon anniversaire était fin septembre, mais comme je suis patient j’ai attendu qu’on le fête, le 3 octobre, pour déballer et assembler mon Qu-Ax luxus 24".

Je sors depuis tous les soirs avec, de 10 minutes à une demie-heure selon le temps disponible et plusieurs heures le week-end. J’ai mis longtemps à faire plus d’un mètre, comme Chrisknight (et sans doutes tous les autres) et je suis toujours penché sur les trottoirs, comme UniDreamer (j’ai gonflé mon pneu au max, pourtant). Et parfois, j’ai l’impression de revenir aux premiers jours, je n’arrive plus à démarrer, même avec un mur.

Mais je fais maintenant un tour entier du pâté de maison, je réussis parfois des freemounts(*), y a un “jeune-à-sweat-à-capuche” qui m’a dit l’autre jour “T’es trop chaud toi” et mes enfants glapissent de joie quand ils me voient rouler - et réclament que je les accompagne comme ça à l’école :wink: . Que du bonheur, quoi.

Franchement, même si ce sont 4 semaines d’acharnement, de fausses joies, de déception quand on constate la régression, de muscles et d’articulations qui font rien qu’à vous rappeller votre âge en permanence, ça en vaut largement la peine.

Bref, je suis n’importe qui, on s’en fout, le monocycle c’est accessible à tous… au prix d’un brin de persévérance.

Quant à vous, chers amis forumeurs et autres partageurs d’expérience, si vous en doutiez, sachez que les innombrables récits, tutos, conseils et encouragements que vous dispensez ne tombent pas dans l’oreille de culs-de-jatte et que c’est vraiment encourageant de vous lire / voir. Je songe d’ailleurs à écrire un récit de mes premières semaines à l’attention de ceux qui galèrent, tant cela a été précieux de lire les galères des autres.

Courage aux uns, merci aux autres !
Léon.

(*)le post s’adressant aux débutants, je précise qu’il s’agit de partir sans appui ou aide extérieure.


#2

J’aime beaucoup !
A nouveau bienvenue dans la communauté !


#3

Pas besoin d’indiquer que tu as la quarantaine, on le voit à la longueur de vos posts ! :smiley:
Bienvenue sur le forum ! Tu nous as dit le coin d’où tu viens ?
En tout cas, merci pour ton post qui m’a bien fait sourire :slight_smile:


#4

Bravo pour oser, je te souhaite de t’émerveiller comme je le fais depuis 9 ans; que du bonheur !
A+


#5

Bienvenue sur le forum et content que nos inepties immortalisées sur ce forum servent vraiment. :wink:


#6

(Hors-sujet)
Ça me met un coup de vieux en lisant ça, vu que j’aime lire et écrire des postes détaillés :smiley:
(/Hors-sujet)


#7

bah. La quarantaine? c’est quoi? c’est l’âge de mes enfants! Donc c’est la pleine jeunesse à mordre à pleines dents!
Bienvenue dans notre monde : il vaut mieux avoir une roue qui nous manque qu’une case qui nous manque (quoique les deux options soient possibles!)


#8

Pour ceux que la perspective d’y passer quatre semaine découragent, rassurez-vous, il y a moyen de faire mieux…
Mon fils aîné (12 ans) a commencé il y a 10 jours.
En trois séances d’une heure, il roulait déjà un peu.
Je lui ai montré le freemount alors qu’il commençait à peine à faire 10 mètres, il n’a plus pris appui pour démarrer depuis, et doit avoir atteint 25 à 50 % de réussite au bout d’une demi-heure.
Après 10 jours et environ autant d’heures de pratique pour lui, on a fait ensemble un tour de 3 km, qu’il a enchaînés sans soucis (il était plus frais que moi à l’arrivée, même si je commence à trouver ce genre de distance assez facile - après deux mois et ++ d’heures…).

Ne me reste plus qu’à ne pas mollir sur l’entraînement, si je veux pas être tout de suite ridicule à côté de lui (ce qui à terme est inévitable :wink: ).

Et il faudra aussi que je lui trouve du matos, ainsi que pour le petit dernier (8 ans - qui n’a pas encore décollé de la barrière mais à qui il ne faudrait pas grand chose). Je posterai d’ailleurs mes questions là-dessus, les lumières des experts me seront utiles !