Premiers pas sur le forum

Petit suivi de mes progrès (et absence de): je suis allé retenter un peu de free mount hier, profitant d’une journée RTT. Je coince toujours sur le même point, et surtout, j’ai senti le contrecoup des efforts de la veille (où j’avais plus ou moins bourriné à faire la même chose pendant une heure et demie). Bref, j’ai levé le pied et choisi d’aller rouler un peu. Ce sera pour une prochaine fois.

Tu as des RTT le mercredi des fois ?

Tout dépend quand je choisis de les prendre… et d’un certain nombre de contraintes. La prochaine est un vendredi, pour pouvoir déposer les enfants chez leurs grand-parents. Pourquoi cette question?

C’était une proposition last minute car je bosse pas ce jour et qu’on est voisin. :slightly_smiling_face:

Je le note, et la prochaine fois que ça arrive, je te fais signe. Là, en ce moment, entre la météo et quelques urgences boulot, les RTT ont un but bassement utilitaire.

Nouvelle session aujourd’hui, avec quelques progrès. Je dirais que j’y arrive désormais une fois sur trois. Le conseil lu ailleurs sur le forum de « remonter les bijoux de famille » avant de s’appuyer sur la selle a été quasi miraculeux. Merci mille fois à celui qui a partagé ce truc. J’espère pouvoir me débloquer une ou deux heures durant le week-end pour rouler et m’entraîner un peu plus au free mount, avec comme objectif de pouvoir prendre le 26" pour aller au boulot lundi. On verra bien…

2 J'aimes

Bon, pas de monocycle pour aller au boulot. La météo n’était pas engageante, et je suis en plein plateau de progression pour le static freemount. Je sens que ça vient, je commence à avoir les sensations qui vont bien (comme réussir à pousser sur le pied arrière pour compléter la montée et engager la marche avant), mais ça ne passe que quand je suis chaud. Et comme je n’ai pas envie de mettre 45 minutes pour arriver au boulot, dont 30 passées à essayer de monter sur ma machine, ce sera pour (un peu) plus tard.

3 J'aimes

@Xavier
Au Kazou … si ça te tente de faire du tout terrain et de travailler ainsi la montée statique … je suis dispo ce ouique … il risque de faire un temps de chien … j’adore
(M.O.U : absent depuis un bon moment … j’étais très loin d’ici)

1 J'aime

Merci de la proposition, mais ça va être compliqué ce week-end, puisque je récupère les rejetons après une semaine passée chez les grands-parents. Samedi sera dans le train, et le dimanche en famille.
Mais sinon, j’ai travaillé la montée statique ces derniers jours (dont une bonne heure sous la pluie dimanche après-midi), et ça commence à rentrer, au point que je suis allé au boulot avec mon 26" pour la première fois lundi, sans trop galérer. Et vu que mon trajet aller-retour m’oblige à faire 10 montées au minimum, c’est un bon entraînement sur le long terme. Il y a juste la luminosité baissante qui commence à m’inquiéter un peu, même si j’ai fait l’acquisition de LEDs que je peux accrocher au support de la selle pour m’éclairer. On va voir comment cela évolue…

1 J'aime

Si jamais tu trouves des bons éclairages hésite pas à poster les références (et des photos) ici :

promis, dès que j’ai l’occasion d’en faire l’essai, j’irai donner mon avis sur la chose.

Point rapide sur mes progrès des dernières semaines: j’ai continué d’aller au boulot en monocycle, et le static mount commence vaguement à rentrer. Ca marche mieux quand je suis chaud, mais le démarrage « à froid » est toujours assez frustrant et demande généralement quatre ou cinq essais.
J’ai repris hier le 20" pour accompagner le fiston qui s’amuse sur son 16" – petit moment de réadaptation, et constat désespérant: impossible de faire un static mount sur le 20" (par contre, le rollback mount est toujours là). J’ai regardé quelques vidéos sur Youtube aujourd’hui, et je me dis qu’il y a vraiment quelque chose que je rate dans la montée.
Sinon, je n’arrive toujours pas à alléger les pieds sur les pédales – toujours très tricky d’ajuster la position des pieds (notamment par temps humide, où les semelles glissent un peu), et toute tentative de lever le pied se conclut par un arrêt brutal du monocycle. Je ne sais pas trop ce que je fais mal, ou s’il y a un truc qu’il faudrait qu’on me donne…

Ajuster ses pieds sur les pédales quand on roule c’est toujours pénible. Autant le pied gauche j’y arrive à peu près, autant mon pied droit, qui est le pied dominant, impossible de le lever de la pédale. Dans ce cas je m’arrête contre un mur ou un poteau pour remettre mon pied correctement sans le mettre à terre.
Certains réajustent en faisant des petits sauts sur place il me semble.
C’est sans doute plus facile aussi avec une grande roue qu’une petite (pour réajuster en roulant du moins).

Pour être tout à fait honnête, j’arrive à ajuster en bougeant le talon latéralement. Ca me permet de repositionner mon pied droit (le pied fort, sur lequel je pousse pour faire mon free mount) sur la pédale après la montée. Mais je sens que je suis lourd dessus, et rouler avec un seul pied me semble être inaccessible pour l’instant.

De mon côté j’arrive assez facilement à bouger mes pieds pour ajuster leur position sur le 20" qui a des pédales presque lisses (pédales de base des luxus qui sont bien usées). Par contre sur mon 29" je galère car les pédales ont des picots en métal et mes chaussures restent bien accrochées dessus. Du coup il me faut plus de temps et parfois c’est la chute quand je lève trop mon pied.
Ça doit être une question d’habitude à prendre.

Pareil les picots de mes pédales entravent un peu les mouvements des pieds.
Quand j’achète des chaussures, j’essaie maintenant d’en choisir avec des semelles peu texturées pour avoir le pied plus mobile sur la pédale.

Ma solution est plus simple, j’ai appris à faire du un pied.
Le plus dur en un pied c’est de replacer le pied qui reste.

C’est le problème quand on commence par le roll-back: comme cette montée suppose qu’on appuie sur la pédale ça devient l’enfer pour passer à un mode pour lequel il ne faut pas appuyer! (je sais j’en suis passé par là!)
Sur le 20" je donne les conseils suivants (en plus de conseils standard qui consistent à éviter d’appuyer sur la pédale): 1) mettre les bras très en avant (c’est juste pour apprendre) 2) bien plier le pied d’appel pour lancer la détente.
(perso j’ai le pied droit sur la pédale et c’est mon pied gauche qui déclenche l’appel et va chercher la pédale avant)
après il y a plusieurs variantes : manivelles strictement horizontales ou léger mouvement vers l’avant de la manivelle que l’on cueille quand elle remonte.
Bon courage!

Bilan de ce week-end prolongé: plusieurs sessions à s’entraîner à monter sur le 26", ça commence à rentrer. En fait, j’arrive maintenant à sentir le mouvement, qui consiste plus à « rentrer » dans le monocycle plutôt que de chercher à passer au-dessus. Seul inconvénient, j’ai le mollet gauche (mon pied faible) qui frotte contre les montants de la fourche, au point d’avoir quasiment un bleu. Il y a probablement quelques ajustements à prévoir de ce côté-là.
Sinon, samedi après-midi a été l’occasion d’une sortie en famille (pour aller faire quelques courses), avec madame et l’aîné en vélo, le cadet en trottinette, et moi en monocycle. 4km au total, avec le plaisir d’arriver à suivre tout le monde (une fois que je suis sur la bête). Agréable surprise même dans une montée raisonnable, où pour le coup j’étais plus à l’aise que les autres.

2 J'aimes

Ouais le mono c’est top pour griller les cyclistes en montée :smirk:

1 J'aime