Pourquoi avez-vous arrêté le monocycle ?


#1

En parallèle on pourrait demander “Pourquoi avez-vous arrêté le monocycle”

Hé ben allons-y. On peut répondre à la place de ceux que l’on connait !
Je crois qu’il faut distinguer plusieurs types de personnes.

  1. les gros costauds qui ont fait le tour de la question, je pense à Yoggi ou à Xavier Collos(la vidéo date de 2007 tu imagines !) qui ont respectivement contribuer à inventer le trial et le street.

Monocycle trial/street/flat
#2

Je connaissais pas cette vidéo, elle est très impressionnante… Il fait du mono avec le même naturel qu’un être humain marche !

Pour remplir ce sujet va falloir faire revenir des vieux de la vieille :smile:


#3

Tiens un vieux c’est moi aussi et j’ai arrêté le monocycle 20 jours sur mon entorse.

resized


#4

Tiens, je ne connaissais pas non plus cette vidéo ! Elle est super impressionnante ! J’ai l’impression que ce gars maîtrisait aussi bien le street que le freestyle :open_mouth:

Pour ma part, j’ai arrêté le mono sur une prescription de mon médecin. Avec une tendinite à chaque genou et une périostite tibiale, il m’a demandé de ne rien faire pendant deux semaines. Ce que j’ai tenu pendant deux semaines tout pile. Mais depuis, je me donne à cœur joie sur les sentiers & les routes. Le plaisir de reprendre après ce “long” arrêt est excellent !


#5

Ceux que je connais qui ont arrêté, c’est souvent peu à peu, par lassitude, parce qu’ils sont passés à autre chose, travaux dans la maison, gamins, etc.


#6

Le plus dur, avec les années, c’est de continuer à y trouver une motivation…

Pour moi ça aura été le basket ! Ce qui a entraîné un investissement perso dans le club, le Girafon et d’autres trucs.


#7

Comme dit chouch, c’est dur de continuer à trouver une motivation.
Il a suffi que je déménage pour que ça s’arrête à peu près instantanément et à peu près complètement.
Je suis tout sauf sportif : pour faire un exercice physique, il faut que je me force vraiment ; et en gros s’il n’y a pas un groupe de gens avec qui me balader, quelqu’un qui compte sur moi, ma volonté personnelle est insuffisante pour que je me bouge.
Donc comme je n’avais plus MOU qui m’attendait tous les samedis au Jardin parisien, et que je n’ai pas trouvé de groupe là où j’étais qui veuille aussi faire de la balade, je me suis arrêté quasi complètement.
J’ai toujours des monocycles qui prennent la poussière chez moi (et des vintage : axe carré, et tout), mais je suis sorti au maximum 2 fois dans les trois dernières années (et guère plus dans les 5 années précédentes)…


#8

Je suis passé par là aussi, c’est d’une tristesse… Et y a pas grand chose à y faire à part arriver à se trouver des challenges suffisamment motivants.

T’es dans quel bled ?


#9

Quand je lis ça je suis content d’avoir atterri à Rennes !


#10

@Canapin @Abrasan

Vous n’avez jamais vu Defect ??? °o°
Il s’agit de LA vidéo à voir. Avant toutes les autres.
Rien n’a vieilli, tout est fou.

Voilà pourquoi j’ai arrêté le monocycle.

( en fait j’ai arrêté le mono à cause du travail. J’ai préféré utiliser mon temps libre à me reposer, voir mes amis ou faire du vélo.
Et puis je ne suis pas loin du mono. J’ai toujours beaucoup d’amis monocyclistes et je suis toujours ravi de faire une petite conv de street.
Par contre entre temps j’ai perdu mes genoux, donc mes capacités à rouler.
Il ne me reste plus que deux monos. Un freestyle tout neuf et un XTP 24 deluxe.

Ce que j’ai gardé du mono ?
L’image d’une des meilleures communauté du monde, solide, ouverte et joyeuse.
Des amis fidèles en or massif.
Un regard sur le monde différent, qui m’aide chaque jour au travail.)


#11

Y’a aussi Jean Notafe aka UniDreamer qui est en phase d’arrêt. Il est tombé dans le sport automobile… sur console !
Jean, reviens !


#12

Suis en contact avec Xavier Collos dont la maman vend des pièces de mono qui encombrent son garage, je lui ai demandé de m’écrire quelques lignes pour nous expliquer pourquoi il a arrêté et pourquoi il est à présent passé au BMX


#13

Il aurait pas de quoi monter un 36" ? (je cherche une occasion)


#14

Pas du tout. Moi j’ai un pneu si cela t’intéresse


#15

Personellement j’ai arrêté quand Mario est parti de Paris et que je me suis retrouvé tout seul, j’ai jamais réussi à me motiver sans les copains!


#16

Mais y a plein de monocyclistes à Paris !


#17

Oui mais des trialistes/freeriders de son niveau, il n’y en a pas des tonnes non ? Il est devenu quoi Mario d’ailleurs ?


#18

Mario = marb ?
Il est charpentier il me semble.
Je l’ai vu en 2016 à la Nantes Street Jam, il roulait encore fort. Maintenant je sais pas. Faudrait trouver des streeteux … mais ils sont sur FB.

La lecture, c’est par ici : https://monocycle.info/girafon-federe-numero-11/


#19

Par curiosité je regardais la liste des participants à l’Unicon et il est inscrit !


#20

Mario BEL était en Australie ou pas loin de la et à posté ces derniers mois de belles vidéo de Flat sur Facebook, il a toujours un sacré niveau