Mon préambule au monocycle : action, aventure et gaufres.

ma fille si je ne lui dis pas en pédalant à coté d’elle « pédale pédale pédale » et bien elle s’arrête de pédaler et tombe, mais ça commence à rentrer !

c’est tout a fait ça!!!

Si quelqu’un n’arrête pas de me lancer des « Pédale, pédale! » quand je m’entraine je pense que ça va vite m’énerver. :mrgreen:

Bon, ok, elle était nulle.

N’empêche que c’est vachement efficace!!
Quand je débutais, j’avais vachement de mal a pédaler en continu, et c’est en me répétant « pédale pédale pédale » que j’ai réussi à battre mes record de distance sans tomber du mono!

au début on ose pas avancer, alors que c’est ça qui fait apprendr

j’ai une petite musique que je chante au débutant: yop yop yop yop yop yop …

Chacun ses astuces…
Moi je me répète « pédale » et j’engueule mes jambes quand elles ne le font pas (parce qu’elles ont du mal à intégrer ce principe… :mrgreen: )

Héhé, y’a deux nuits j’ai rêvé que je roxxais du monocycle, à tel point que le terrain de basket me semblait soudain beaucoup trop petit. J’enchaînais marche avant, arrière, petits sauts, avec un naturel déconcertant. Le tout en me répétant « pédale, pédale! » :mrgreen:

Puis je me suis réveillé.
A votre avis, pratiquer en rêve ça fait apprendre en vrai?

Je vais tâcher de reprendre cette semaine quand j’aurai enfin réussi à obtenir une orthèse de cheville, j’espère que j’aurai pas plus d’appréhension qu’avant…
Faut dire aussi que le temps est bien pourri, j’ai pas vu un rayon de soleil depuis plusieurs jours. Ça aide pas, mes semelles adhèrent pas terrible à mes pédales et par temps humide c’est encore pire.

Même sec, c’est pas top, faudrait p’têt que je change de pompes. J’ai des sortes de basket pas cher.

edit : je viens de passer chez le toubib à nouveu pour avoir une orthèse pas cher. Lorsque je lui dis que je voudrais reprendre mon activité physique rapidement, il me demande ce que je fais. Je lui réponds que j’apprends à faire du monocycle, et le voilà qui s’enquiert immédiatement de la santé de mes testicules. :mrgreen:
S’en suit une anecdote sur un collègue médecin à lui, qui en faisait et qui a un jour du passer sur le billard suite à un accident de boules. :neutral_face:
Et accessoirement, ce collègue a appris le mono à ses trois enfants. C’est contagieux le mono on dirait.

Je sais que ça se fait pas trop de poster deux messages à la suite, mais depuis hier j’ai fait des gros progrès inattendus. Alors que je peinais à faire 5 mètres en temps normal, et que j’avais plein de « faux départs », j’ai réussi (record!) à faire une demi-longueur de terrain de basket hier aprèm.
Aujourd’hui, j’ai écrasé mon record moult fois en faisant plusieurs fois des longueurs complètes et même quelques virages. J’y suis même retourné plus tard dans la journée tellement j’étais content de moi. Il est possible que ça vienne du fait que je me répétais « pédale, pédale » intérieurement…
Une fois que je serai vraiment assuré, je tenterai les démarrages sans m’aider d’un poteau. J’ai essayé très vite fait, ça n’a pas l’air très compliqué et ça devrait venir vite.

Je crois que je suis en train de me transformer en super-héros (ou en sangoku). :mrgreen:

Bravo et bon courage pour la suite

Avec le temps, quand on repense aux tous débuts de l’apprentissage difficile on en rigole tellement ça parait loin …

Félicitations! y’ a plus qu’ a pédaler toujours plus loin maintenant!

Aujourd’hui roulage plutôt à l’aise, j’ai donc commencé à grimper dessus sans appui. J’ai réussi plusieurs fois et ça n’a pas l’air compliqué, je pense que ça va venir vite.

Au début, je posais d’abord mon pied sur la pédale légèrement en arrière, pour que la selle recule et se place sous moi. Tout comme je fais avec un appui (mur, poteau…).
Ensuite, je profitais du « rebond » de la pédale pour avancer avec l’autre pied… Je sais pas du tout si vous voyez ce que je veux dire.

Finalement j’ai essayé en faisant l’inverse, c’est à dire en mettant la pédale d’appui un peu devant plutôt que derrière, et de me « lancer » dans le mouvement en profitant de l’avancée du monocycle au lieu du léger recul de l’autre méthode. Ça m’a l’air plus spontané et donc plus facile. Vous avez commencé de quelle manière?

Sujet qui revient souvent, mais perso j’ai commencé avec la montée « vers l’arrière », puis j’ai appris la seconde méthode

Fils qui en parlent :





wiki.monocycle.info/index.php/Apprendre

Merci pour tous ces liens!

Après tests, tests et retests, je me sens plus à l’aise avec la pédale en bas à 45° vers l’avant. Ca semble moins « logique », mais je suis obligé de me jeter plus loin et je profite de cet élan pour démarrer.

Je stagnais plus ou moins depuis plusieurs jours (max 50 mètres, quasi impossibilité de démarrer sans appui… Plus dur que je pensais) , j’ai décidé aujourd’hui de prendre le mono pendant la balade du chien pour tester « en live », j’ai réussi à faire plusieurs fois environ 100 mètres d’affilée en démarrant tout seul. J’aime ces journées de gros progrès instantané. Et, comme toujours, ça vient en grande partie d’un accès de confiance pour se lancer en avant. Encore un peu et je pourrai faire de vraies longues balades!

Je me suis également rendu compte que mine de rien c’est assez fatiguant de rouler…

Bon, c’est un peu égocentrique comme sujet finalement, mais ça motive de voir mes progrès écrits noirs sur blancs. :smiley:

Et bien pour progresser je devrais mettre tout ça noir sur blanc aussi car je staaaaaaaaaaaaaaaaaaaagne!!!
Mais je ne peux pas en faire tous les jours donc j’ai l’impression de ne pas avancer… :confused:
En tout cas, jolis récits!!! :slight_smile:

:open_mouth: Epic up :open_mouth:

Oh je viens d’écumer le sujet et j’ai vraiment honte de moi il m’a fallut 6 mois pour y arriver a défaut de 1 ou 30 minutes par semaine et je viens a peine de comprendre comment on démare sans aide’

Je vous admires vraiment mais je suis vraiment trés nul…

Oh je viens d’écumer le sujet et j’ai vraiment honte de moi il m’a fallut 6 mois pour y arriver a défaut de 1 ou 30 minutes par semaine et je viens a peine de comprendre comment on démare sans aide’

Je vous admires vraiment mais je suis vraiment trés nul…

On se reconnait, là dedans? Compter 1 mois pour faire 50m? Ca me laisse un peu d’espoir!

J’en fais depuis quelques heure seulement, depuis la fin août, quelques minutes ou plus, par ci, par là, ainsi qu’avec une interruption de 15j (démotivé). Je constate que je régresse à chaque fois, je désapprend, ou j’hésite à nouveau. 3m, puis plus rien, 20m, puis plus que 3. 30m, puis plus que 5, difficilement.

J’ai pu constater que le terrain me pénalise beaucoup. Je ne pédale pas assez vite, ni assez régulièrement. Le moindre petit pli dans le terrain en ajoute, modifie mon rythme et me déséquilibre. Mais j’ai tout de même pu réussir à monter une première « marche », d’environ 4cm, puis continuer à rouler 10m au delà! J’ai également pu monter une petite côte, plusieurs fois, sur 10 à 20m; en côte, l’effort sur les pédales est différent, et tend à nouveau à me déstabiliser.

Je vais encore m’entrainer avec un caddie de supermarché, le pousser me contraint à pédaler assez régulièrement (si je ne le fais pas, je finis puni, par devoir faire de très gros efforts sur les bras et dans les abdos pour ne pas tomber, en m’agrippant au caddie).

Pour mes départs, j’ai un problème avec les points fixes: j’ai tendance à m’en pousser, et donc à me déséquilibrer dès le départ. La meilleure solution que j’ai trouvé: une rambarde plutôt que des murs ou des grilles. Les murs éraflent les doigts… et les doigts restent dans les grilles, voire même agrippés dedans, ça déstabilise aussi. J’ai trouvé deux rambardes avec des terrains assez plats, je peux les suivre, puis les survoler d’une main, puis m’en écarter et rouler.

Je ne crois pas avoir vu des vidéos/tutos avec des rambardes (bien lisses sur le dessus, pour ne pas s’y blesser)), ce serait à tester par ceux qui débutent: quelques allers/retours le long de la rambarde, histoire de prendre le bon rythme, puis lorsqu’on le sent, survoler la rambarde d’une main (ça rassure…), et lorsqu’on se sent assez équilibré, s’en écarter. C’est de cette façon, après avoir aussi beaucoup poussé un caddie, que j’ai le plus progressé.

P.S.: Les couloirs sont efficaces pour les premiers tours de roue, mais ça laisserait des traces de doigts…

Et des traces de roue sur les murs… Testé et désapprouvé :smiling_imp: