Marathon de Rennes : Simon Jan sur ses terres


#1

Voir l’article sur le site : https://monocycle.info/marathon-de-rennes-simon-jan-sur-ses-terres/



Dimanche 17 juin à 10 h 00 était donné le départ du marathon de Rennes et du semi-marathon.

image
Simon Jan a assumé son statut de favori

43 participants sur les deux courses, en hausse par rapport aux deux premières éditions grâce aux jeunes de la région qui avait tout juste l’âge cette année pour participer au semi.

En illimité, un des deux favoris était Martin Charrier, champion du monde en titre, venu en touriste, c’est-à-dire sans prétention, sans préparation physique spécifique, avec son mono dans son jus et sans pédales auto. Le second favori était Simon Jan, local, affuté comme jamais (le marathon de Rennes constituant L’objectif de sa fin de saison), moustachu et nouvellement doté d’un cadre Flansberrium lui assurant un aérodynamisme hors du commun.

image
V36" Schlumpf

Dès le début de la course, par un temps ensoleillé mais frais (idéal quoi), le touriste parisien, auteur d’un départ canon (le départ canon c’est comme le vélo ça s’oublie pas), prenait la tête de la course, vite rattrapé par le moustachu aérodynamique.

image
Au départ : Simon en noir au centre, Martin à droite dans l’herbe

image
Martin, hors champ à droite…

Puis les deux se sont relayés à un rythme d’enfer. On peut noter la sportivité (ou bien le manque de sournoisité) du touriste international qui aurait très bien pu rester dans la roue du moustachu véloce, ce n’est pas interdit par les règlements et il faudra peut-être y penser dans un mois en Corée…

image
Les deux leaders un peu avant la mi-course

Les kilomètres ont défilé, voyant alterner les deux en tête des relais, le touriste expérimenté prenant l’avantage dans les virages tandis que le moustachu ambitieux repassait devant dans les faux-plats montants. Finalement le touriste en manque de jambes devait laisser filer le moustachu en grande forme qui flansfilait vers une flansbrillante victoire (1 h 24).

image
Simon a mis tout le monde dans le vent

En marathon standard, nous avons eu une démonstration de force de Sylvain Gobron, de retour d’une rando itinérante d’une dizaine de jours à mono (800 kilomètres), qui explose le record de l’épreuve dans cette catégorie, bouclant le parcours à presque 25 km/h.

Souryan Dubois, en manque d’entraînement, n’est pas très loin derrière.

Mais nous retiendrons surtout tous les sourires des participants venus là pour faire une belle balade à mono !

image
Concentration dans le virage…

Les jeunes filles du club, en force sur le semi-standard.

image
La maréchaussée n’en revient toujours pas !

Après la course et la remise des médailles a suivi le traditionnel repas pour conclure ce beau week-end.