La CFM 2018 : Une réussite !


#1

Voir l’article sur le site : https://monocycle.info/la-cfm-2018-une-reussite/



Le monocycle français avait rendez-vous cette année chez Jeanne d’Arc ; à Ingré, banlieue d’Orléans, aussi célèbre rendez-vous de la ligue de monobasket… Cela faisait un certain temps qu’on les poussait puisque l’on pouvait s’assurer que d’une réussite avec eux. Ils l’ont fait et de fort belle manière. Le club d’Anim’àFond a rendu une copie parfaite pour la 14ième édition de la Coupe de France et on les en remercie bien chaleureusement. Mais sans plus attendre, petit récapitulatif de cette semaine forte en émotions et exploits sportifs.

Autre qu’une vague de monocyclistes, une vague de froid a déferlé sur la région ne décourageant en aucun cas les nombreux participants de la parade d’ouverture. Les concurrents pouvaient avoir un avant-gout de leur discipline tout le long du parcours à travers différents tableaux.

Place à la compétition, comme d’habitude, le 10kms ouvre les hostilités. Un parcours relativement plat serpentant dans les rues d’Ingré. Une belle bataille fit rage entre les deux favoris en illimité, Simon Jan (Rennes Monostars) et Martin Charrier. Mais une chute de Simon permis à Martin de l’emporter. En standard, cela faisait une ou deux CFM qu’il pointait le bout de son nez, c’est une des révélations de cette CFM. C’est bien sur Pierre Caignan (Cycl’One) qui l’emporte devant son petit frère Samuel. Zoé Hébinger (EXA Team) gagne également, ce qui est plus une confirmation.

 

 

 

 

L’après-midi, place à la lenteur ou les spécialistes dominent les débats. Baptiste Albert (Cycl’Hop) et Zoé en or surtout que cette dernière a amélioré son record de France (1mn16s09) ! Une discipline inédite en CFM a fait apparition cette année, c’est le Stillstand. A ce jeu, Mael Robert (Toulouse) et Fanny Riom (Cirqu’en Retz) sont restés le plus longtemps en équilibre sur une petite brique en bois. En parallèle, se déroulait la compétition de street où Clément Pujol (Cycl’One) s’adjugea le titre. La journée se termine en beauté par la soirée festive où un quizz spécial monocylistes enflamma la salle réjouie de cette riche idée.

Deuxième jour, hockey et trial au programme. Dans une très belle salle de hockey, les Unistyle ont pris leur revanche sur l’an dernier en dominant ceux qui les avaient battus un an plus tôt. Ils empochent donc une troisième couronne après 2015 et 2016. Du côté du trial, Thomas Bruneau (Monotitudes) et Julia Bretecher (Cirqu’en Retz) sont les plus précis.

Jour de la Toussaint, jour du Basket et du Flat. Comme le Street ne lui suffisait pas, Clément Pujol triompha également en Flat. Habituel lieu du tournoi de monobasket, la plupart des équipes avaient déjà leurs marques dans le gymnase de la Coudraye. Après une finale où l’écart n’a jamais dépassé la douzaine de points, les Woom empochent leur douzième titre de champion de France devant les Cycl’Ass et les locaux d’Anim’àFond. Chez les juniors, les Cycl’Hop renouent avec le succès après 6 ans sans titre.

Le jour suivant fut consacré à l’athlétisme avec les quatre courses habituelles :

  • 30m Wheel walk : Record de France pour Romain Marrapodi (Cycl’One) et pour Laura Salvisberg (Perols monocycle).
  • 100m : Marin Michau (Anim’àFond) remporte le litre in extremis devant Gauthier Leurent (EXA Team). La génération arrive pour titiller Zoé puisqu’elle ne finit que 3ième. La minime Séphora Caignan (Cycl’One) remporte l’or devant Clémence Blatz (EXA Team).
  • 50m 1pied : Enzo David (Cirqu’en Retz) et Lucie Lobstein (Troubadours) en or.
  • 400m : Deux finales à chaque fois très disputées, Pierre Caignan étant derrière toute la course termine en trombe et l’emporte. Juliette Lobstein (Troubadours) aussi finit fort et glane la plus belle des médailles.

Encore une chouette initiative des organisateurs, la soirée jeux du mono (limbo, jeux de surplace, les yeux bandés, ….) vint achever cette journée ensoleillée.

Cinquième jour de compétition, et quelle journée ! Le Cross d’abord, tracé dans la forêt à l’ouest d’Ingré est très roulant. Beaucoup optent pour une grande roue. Martin Charrier est le plus rapide devant le futur espoir français, du moins pour les courses sur stade, route ou tout terrain, Pierre Caignan. Zoé ne voulait pas perdre dans sa discipline de prédilection et coupe la ligne en première.

Place ensuite à l’après midi où il y avait lieu deux compétitions en même temps. La longueur et la hauteur où respectivement Paul Sergent (Educ’sports) et Lucas Gueneau (Monotitudes) remportèrent ces épreuves et le parcours IUF où Jérémy Caire (Cycl’One) effectua un retour remarqué en échouant à deux dixièmes de son record de France (18s78). Ce que Zoé ne fit pas car elle fit descendre son propre record de France (21s18).

Pour les moins de 11 ans, un challenge regroupant plusieurs épreuves était ouvert. Une découverte pour les plus jeunes ! Et pour finir en beauté ce rude vendredi, quoi de mieux qu’une soirée dédiée au freestyle. Jamais dans l’histoire de la CFM, il n’y avait eu autant d’équipes compétitives en hockey. Ce fut également le cas du côté artistique. Sous un public venu nombreux, Marin Michaud et Clarisse Baudoin (RouleTaBille) finissèrent leader en solo, Marin récidiva en paire avec Lillie Marchand (Cirqu’enRetz) et une prestation de haut niveau des Cirqu’en Retz leur permis de rafler l’or en groupe.

Nous voici déjà le dimanche matin pour la dernière épreuve accoutumée des CFM, le marathon ! Tracé identique au 10kms sauf qu’il faudra passer 4 fois devant l’arrivée. Malheureusement, mauvaise nouvelle pour Martin qui se voit privé d’adversaire du au forfait de Simon, encore touché après le 10kms. La pression augmentera néanmoins lorsque dès le troisième kilomètre, en voulant réenclencher son Schlumpf, il chute sans gravité mais dû concéder quelques minutes qui l’obligèrent à une folle remontée. Remontada réussie ! Il n’a plus qu’à lever les bras sur la ligne. Bravo ! En l’absence de la favorite Anais Hébinger (EXA Team), la voie royale à un triplé Cycl’Hop fut ouverte avec à sa tête Marine Henry (Cycl’Hop). On passe à la catégorie standard où Paul Sergent est venu s’intercaler entre les deux frères Caignan. Apres le 10kms, Pierre ajoute un nouveau succès à son tableau de chasse. Course plus mouvementée chez les filles ou un groupe de trois s’est vite détaché. Zoé sera ralentie par un problème mécanique et devra se contenter du bronze. Mal lui en a pris car ses deux adversaires du jour en ont profité pour améliorer son record de France. Tiphaine Vallantin (Roule ta Bille), nouvelle recordwoman de France du marathon finit devant Jéromine Grandjean (Troubadours) (déjà deuxième du cross).

Et c’est ainsi que s’achève cette sublime Coupe de France de monocycle. Un grand coup de chapeau aux organisateurs. Mille mercis aux différentes villes qui nous permis de tous nous dépasser dans de splendides infrastructures. Mais surtout, bravo a vous monocyclistes, continuez de bien vous entrainer car on remet ça l’an prochain. Rendez-vous à Montrond-les-Bains dans la Loire pour la CFM 2019 avec un cyclocross qui vaudra le détour.