Intérêt du pumptrack à monocycle ?

Bonjour à tous,

J’ai juste à côté de chez moi un grand terrain de jeu, une ancienne gare SNCF transformée en gare cycliste (la voie ferrée est devenue une piste cyclable), un café-restaurant, des espaces verts, des tables de pique-nique, des terrains de boules, une aire de jeux pour les enfants, un city stade et un grand pump track en gravier (sans enrobé).

À mes débuts, je m’y étais un peu amusé en passant, et je n’y avais d’ailleurs pas trouvé grand intérêt. Depuis, que ce soit pour mes entraînements de basket ou des séances d’initiation, je me concentre davantage sur le city stade. Sauf que c’est les vacances scolaires, et que le city stade est littéralement envahi par des enfants/ados qui ne jurent que par le foot (pas évident de s’imposer / ils ne se gênent pas pour me faire comprendre que je les dérange).

Aujourd’hui, comme en prime il y a un vent glacial et que j’ai la crève, je n’ai pas eu envie de batailler et encore moins de risquer de me retrouver statique sur la touche.

Alors j’ai à nouveau déterré mon muni 24x3 et j’ai enquillé 4 ou 5 tours de pumptrack, histoire de transpirer et de pas prendre froid. Depuis, je suis rentré à la maison pour enlever une ou deux couches de vêtements ( je n’en pouvais plus) et je prévois d’y retourner, mais sans plus de conviction.

Il y a rien de bien compliqué, ni de tellement amusant à part l’adhérence du pneu Duro, qui est vraiment remarquable dans les virages (c’est de la grave, ça chasse !) et permet de conserver une bonne vitesse.

Niveau cardio et transpiration, je trouve ça moins intense que mes entraînements de basket ou quand je roule, par contre, il faut gérer l’effort, les cuisses chauffent dur, et du coup je me dis que c’est peut-être intéressant en renforcement musculaire !

Voilà, je voulais savoir si certains avaient déjà expérimenté le pumptrack et pouvaient nous faire bénéficier de leur propre expérience. J’hésite à y retourner en 29", parce qu’il y a beaucoup de petits-enfants / je préfère limiter ma vitesse et garder un maximum de contrôle ( je suis monté avec des manivelles en 125 mm)… :wink:

1 « J'aime »

euh? C’est quoi le « Pumptrack »? :face_with_monocle:

C’est une « piste où l’on pompe sur le guidon » :
Sans titre

Pas très intéressant en mono classique, effectivement. Par contre, c’est un beau challenge en roue libre :grin:

1 « J'aime »

Ça confirme mes impressions. J’y suis retourné et le seul défi que j’ai pu me lancer était d’enchaîner les tours sans m’arrêter. Sinon, les virages relevés sont assez pénibles à passer et on y perd beaucoup de vitesse. Lassé au bout de quelques tours seulement, j’ai préféré longer la piste cyclable en « tout terrain ». Au final, un ou deux tours de « piste où l’on pompe », c’est sympa en passant, et ça surprend les gens, mais ça n’a effectivement pas grand intérêt.

En roue libre par contre, et bien que je n’en fasse pas (encore), il me semble que ce serait vraiment un challenge incroyable ! A coeur vaillant, rien d’impossible ! @Maxence, @toutestbon, vous relevez le défi ? … :innocent:

C’est AJKJ qui a fait beaucoup de roue libre sur un pumptrack. Il avait l’air de dire qu’il pouvait glisser indéfiniment sur le pumptrack juste en pompant. Je suis à la fois impressionné et perplexe.
J’aurais bien aimé qu’il fasse un retour sur le nombre de tours qu’il était capable de faire sur le pumptrack. Moi qui n’est jamais pompé sur un pumptrack, j’ai vraiment du mal à me rendre compte ce qu’il est possible de faire.

A un moment, j’allais roulé sur un terrain de dirt à côté de chez moi. Pour le coup, il y a moyen de faire de monter le cardio et faire des gros sauts.

2 « J'aime »

Pour ma part, j’avais essayé de faire du pump track au tout début, lorsque je maitrisais à peine le coast. J’avais trouvé ça très dur à l’époque. Peut-être que, quand j’aurai ma nouvelle roue libre et quand je me serai assez entraîné, j’irai en trouver un près de chez moi…

Ah ah ! :smiley: :+1:

Oui, j’ai eu l’occasion de tester aussi et c’est très amusant, très physique aussi, mais c’est chaud de cohabiter avec les vélos (on est quand même plus lents dans les bosses). :wink:

Moi aussi, je suis impressionné et perplexe : ça me paraît impossible de pomper sans appuis pour pouvoir basculer le poids du corps d’avant en arrière et vice et versa. Si c’est néanmoins possible, j’aimerais comprendre comment, ça doit être génial ! Qui est AJKJ, est-il présent sur le forum ? …

5 « J'aime »

Hallucinant ! :star_struck: :+1:

Il pompe effectivement (sur les pédales), je n’arrivais pas à imaginer que c’était possible.

Merci Simon pour cette vidéo !

Et sinon, il est toujours à North Bend dans l’État de Washington, AJ Kinsella-Johnson ? Certains d’entre vous auront peut-être la chance de le croiser cet été aux unicon (et de lui demander des précisions sur sa technique) …

Je ne suis pas sûr qu’il y ait grand chose à dire de cette technique. À mon avis, c’est surtout de l’entraînement à coaster. Ses mouvements me rappellent beaucoup ceux que je faisais quand je commençais à coaster dans les bois. À chaque racine, il fallait que je déleste un peu mon poids pour que le mono remonte tout seul et passe l’obstacle sans trop ralentir. Ici, ça semble être « simplement » la même technique. Répétée en boucle. En somme : rien de bien compliqué à expliquer. La pratique nécessite « simplement » beaucoup d’entraînement.

Oui, je comprends…

Ah oui, plutôt impressionnant , surtout que le type n’a pas de frein…! :exploding_head:
Je ne comprend même pas comment c’est possible de monter.
Ça fait rêver en tout cas.

Si si , il a un frein, heureusement, sans ça, il me semble que ça ne serait pas possible.

Je suis très emballé : c’est une aubaine que de pouvoir se relancer avec les bosses, j’avais très envie de me mettre à la roue libre mais je ne savais pas trop comment, vu que c’est très plat chez moi. Même si c’est très ambitieux, là je pense avoir trouvé un projet super sympa ! :smiley:

À mon avis, il n’utilise pas son frein dans les bosses. Sinon, il ne pourrait pas garder assez de vitesse.

Quant à monter sans le frein, avec un peu d’entraînement, ça se fait bien :slight_smile:
Ça fait longtemps que je ne suis pas monté sur ma roue libre, mais j’avais trouvé deux méthodes :

  1. Courir et sauter sur le mono. Petit twist par rapport à un mono traditionnel : il faut mettre le pied sur la pédale avant en premier, afin d’éviter que l’appui sur la pédale arrière ne fasse partir les pédales en arrière.
  2. Comme une montée normale… Mais en limitant au maximum l’appui sur la pédale arrière.

Je dois bien avouer que j’ai une préférence pour la première méthode :wink:
Il me semble que l’on peut également faire un mix des deux avec une montée statique en mettant le pied sur la pédale à l’avant. Mais je ne sais plus si j’y arrivais.

AJ est assez radical. Il considère qu’avoir un frein sur son monocycle à roue libre est un frein à la progression. D’ailleurs, je viens de vérifier, et sur la vidéo il n’y a pas de frein, juste un disque.
Sur une de ces vidéos un frein était monté et il parlait de le démonter. Il suggérait même aux débutants d’utiliser un monocycle à roue libre dépourvu de frein.

Je trouve que son approche est trop élitiste. Dans le sens, où seul un monocycliste avec un niveau technique exceptionnel est capable de débuter le monocycle à roue libre.

Il n’a pas tord dans le sens où un monocycliste avec un niveau technique exceptionnel va y arriver tout de suite ou presque alors que si tu as un niveau technique bas, ça te prendra des années ou tu n’y arriveras pas. Il y a des pré-requis avant de se mettre à la roue libre.

AJ préconisait de maitriser le 1 pied, je ne voyais pas pourquoi, parce que la roue libre ressemble plus au coast qu’au 1 pied… Aujourd’hui, je suis convaincu que la maitrise du 1 pied des 2 côtés est vraiment super utile pour toutes les disciplines du mono. Et si tu ne sais pas faire le 1 pied des 2 côtés, je conseillerais de bosser ça avant d’essayer la roue libre.

2 « J'aime »

Alors ça, je ne l’aurais pas imaginé !

Ok, merci à tous les 2 pour ces bons conseils :+1:

PS : J’ai regardé à nouveau la vidéo de AJ : il est vraiment hyper doué ce garçon ! :sunglasses: :smile: