[hors-sujet] Immobiliser un doigt pour la pratique de l'escalade ?

Je cherche des conseils et comme je sais qu’il y a des bricoleurs ici (à même de faire preuve d’une certaine inventivité !), je tente ma chance.

Il y a un an et demi, je me suis fait une minuscule blessure à un doigt en faisant de l’escalade.
Depuis, j’ai des douleurs qui ne partent pas quand je grimpe (aucun souci dans la vie de tous les jours). J’ai fait 7 mois de pause, repris un mois où une nouvelle douleur (au même endroit) a même fait son apparition. J’ai réessayé de grimper 20 minutes encore quelques mois après, sans succès, la douleur revient très rapidement et m’empêche totalement de grimper (ça fait trop mal).

Depuis le début des douleurs j’ai vu plein de médecins (généraliste, deux médecins du sport, deux chirurgiens orthopédistes) et fait divers examens (radio, IRM, plusieurs échographies) et aussi eu une infiltration sans succès ni début de diagnostic.
Comme l’escalade c’est ma passion, même si je vais sans doute continuer une forme d’errance médicale, j’aimerais maintenant donner la priorité à la reprise de l’escalade parce que se voir amputé d’une passion c’est pas glop pour le moral vous en conviendrez. Imaginez ne plus pouvoir faire de mono du jour au lendemain :scream:

La question est donc : comment regrimper sans douleurs ? Pour moi la seule façon est d’empêcher le doigt de subir des contraintes, et donc de tenir des prises. Donc il faut l’immobiliser d’une façon ou d’une autre, éviter qu’un mur ou une prise appuie dessus, et également éviter que le doigt soit trop « encombrant » et empêche de prendre certaines prises.
À ceci s’ajoute qu’avec un doigt en moins, les contraintes seront réparties sur les autres doigts qui vont + morfler, mais bon c’est secondaire, faudra jusque que j’y aille doucement sur la durée.

L’articulation concernée par les douleurs est celle-ci :
image
J’ai pensé à immobiliser le doigt de telle sorte qu’il soit droit ou, mieux, semi fléchi : mais ça ne va pas l’empêcher d’être utilisé, par réflexe je vais forcément appuyer avec.

Finalement, je me suis dit que je pourrais peut-être glisser une sorte de barrette sous mon majeur, mais au-dessus de l’index et de l’annulaire, comme ceci (admirez mes compétences à Paint) :
image

Avec un truc de ce genre, si je plie les doigts, le majeur reste en retrait et ne peut pas atteindre le même niveau que les autres doigts (essayez en glissant un stylo entre vos doigts, vous verrez :smile:), donc ça devrait empêcher qu’il s’appuie sur des prises. De plus, il peut se fléchir et devrait être moins encombrant que s’il était bloqué dans une position.

Reste à trouver un matériau pas trop épais, pas trop dur (pour pas que ça m’écrase les doigts parce que je vais certainement appuyer pas mal par réflexe), un peu souple sans excès, et le fixer correctement au majeur.

Pour le matériau j’ai pensé à des trucs genre de la pâte fimo durcie avec de la mousse pour amortir, ou peut-être une gomme (pour effacer du crayon).
J’ai aussi déniché des petites poignées de vélo en plastique à la fois dur et souple voir si je peux en faire quelque chose en les découpant.

Pour fixer la « barrette » au doigt, je sais pas trop, j’ai pensé à me faire une bague en velcro, facile à mettre et à enlever, mais je ne saurais pas comment la fixer elle-même à la barrette (qui doit garder un chouïa de souplesse).

Bref, si vous avez des idées pour cette solution ou d’autres solutions tout court, je suis preneur parce que moi je suis ni bricoleur ni inventif :smirk:
J’ai envie de reprendre dans les meilleurs conditions possibles (et notamment éviter des frustrations…).

Une seule solution : l’amputation

1 J'aime

Ça m’arrangerait presque…

Plutôt que d’amputer, fait plutôt une immobilisation permanente de ton doigt afin que l’ensemble se repose. Faire une pause dans l’escalade ne t’a pas fait faire une pause dans l’utilisation de ton doigt pour la vie courante.

Les médecins n’ont rien à se mettre sous la dent ? Tous les examens que tu as passés sont normaux ? Es-tu allé voir un ostéopathe/étiopathe ou un autre thérapeute manuel ? On m’a déjà proposé des infiltrations pour une cheville et un genou, mais ce n’est qu’une solution d’ultime recours quand il n’y a pas d’autre solution. Jusqu’à présent avec un mélange de kinésithérapie, renforcement, étiopathie et ostéopathie et je m’en sors à peu près. :wink:

Sinon tu te dis que la douleur n’est qu’une information et tu passes outre. :wink:
Mais le conseil de Simon d’aller voir un ostéopathe me paraît plutôt bon.

j’ai eu un « mallet finger », c’est une soucis de tendon sur une phalange qui empêche de tendre correctement le doigt.
pour corriger ça, j’ai eu droit pendant 2 mois à une petite atèle qui me tenait le doit tendu :

c’est un simple morceau de plastique moulé à la forme de mon doigt et collé à la glue sur l’ongle, en blanc, un simple velcro.
ça a été fait par un spécialiste des orthèses mais ça doit être faisable tout seul.

la contrainte c’est surtout la colle, ça n’a pas bougé pendant un mois donc pas sur que ça corresponde à ton besoin