HELP spin et montée glide to glide stand up


#1

Et oui en ce moment je poste beaucoup , mais actuellement je progresse un peu et donc je me pose plein de question pour dépasser les quelques soucis que je rencontre! !
1- le problème que je rencontre le plus c’est pendant les spins , quand j’en suis à peu près à la moitié , c’est à dire quand mes cercles sont ni trop larges ni trop court , ma roue commence à vriller , comme si elle glissait et je me retrouve à faire presque des carrés alors que j’ai un pneu neuf et un sol parfaitement lisse et qui glisse pas trop . Donc voilà , comme j’ai pas trop de vidéos pour voir d’ou vient le problème , j’aimerai bien avoir vos avis sur ce qui pourrait ne pas aller pour pouvoir le corriger =)

2- le problème se pose quand je passe du glide ( sur du plat en prenant de l’élan ) et que je veux passer à du glide stand up juste un me levant , une fois que j’ose me lever , soit je me retrouve éjecté du mono , soit j’arrive debout sur mono avec une position toute “contorsionnée” et presque à l’arret , l’interêt étant de continuer en stand up glide , arriver à l’arret ça m’est pas très utile . Voilà enfait c’est pas vraiment un réél problème puisque je ne le bosse que depuis quelques semaines mais plutôt un appel aux conseils que vous pouvez me donner et qui m’aideront certainement =)

Merci d’avance =) -Tim-


#2

salut, pour le spin, ta roue vrille + vers l’intérieur du cercle ou vers l’extérieur? je pense que, comme je te l’est dit, cela vient ou du faite que ton pédalage n’est pas asse régulier ou alors que tu as un mauvais placement et/ou que tu n’arrive pas à garder le placement (j’opterais + pour le placement du corps car c’est là la principale difficulté du spin).

ou alors ça peu venir aussi du fait qu’à un moment donné, tu te trouve en quel que sorte à la limite entre deux “cercles” au quel cas ton problème viens de la vitesse de pédalage, plus tu vas vite, plus il est difficile de rester dans un cercle intermédiaire sans vrillé, il faut donc que tu rentre dans un cercle plus petit avant de vrillé (si non c’est trop tard, ça voudras dire que tu as dépasser la vitesse limite que peu accepter ce cercle intermédiaire), c’est une histoire de timing. enfin peu être, faut qu’on se voient, ça seras plus simple.

pour le glide stand’up, déjà est ce que tu glide à la japonaise (les deux pieds sur le cadre avec une ou les deux pointes des pieds qui frotte sur le pneu)?


#3

pour le glide si tu glide a la japonaise: je pense que en te levent tu appuie trop sur le penu et la tu est éjecté


#4

je glide à la japonaise avec une seule pointe de pied qui touchent , j’en avait conclu que j’appuyai trop quand j’était éjécté , maintenant , j’attends des conseils des techniques des astuces ( … ) qui pourrai m’aider =)

et pour les spins la roue vrille vers l’intérieur du cercle


#5

alors je pense que ça peu venir soit du pédalage pas asse régulier, par là j’entends qu’il est possible que, sens tant rendre compte, tu t’arrête de pédalé une fraction de seconde ce qui t’embarque dans la pirouette (pirouette: tourné sur sois même sur un axe vertical) trop tôt et tu repédale juste après pour relancer ton spin, ça peu venir du faite que tu ne mets pas asse de poids sur ta selle et trop sur les pédales doc plus dur d’être régulier (surtout que quand on ressers en pirouette, normalement on mets tous le poids répartie équitablement sur les deux pédales, on est debout dessus, les fesses ne repose même plus sur la selle. et c’est l’inverse lorsque tu effectue les cercles). c’est pour ça que ça deviens plus dur lorsque l’on accélère la vitesse, c’est plus dure de rester régulier car le moindre écart t’envoie valdingué en pirouette et comme tu n’y étais pas préparer ou que le “vrillement” de la roue t’a déstabilisé, ça deviens incontrolable (perte du placement, notion de l’espace…bref on est de travers donc on tombe), ce phénomène est flagrant à très grosse vitesse, tous se barre en cou***e.

je pense que tu veux allé trop vite dans les étapes (comme moi au début). essaye d’abord de travaillé la propreté de tes spins: directe en petit cercle, pas d’écart, bon placement du corps, pirouette super droite (elle ne se déplace pas, elle reste droite); quitte à faire juste une pirouette! ça sert à rien de faire des quadruples si tu ne contrôle pas, si non tu vas galérer…
pour ma part mes meilleur spin sont des quadruples pirouettes (et parfois je gicle un peu sur un coter). contrôle parfaitement les spin à une pirouette (donc pas trop vite), puis deux, trois…

et aussi dans un spin tout est lié il suffit que tu fasse une erreur (placement du corps, régularité du pédalage, cercles, vitesse…) , et c’est tout le reste qui se déstabilise! et encore + avec beaucoup de vitesse!
encore un dernier élément à prendre en compte, il faut que tu prenne des point de repère pour tes yeux, je m’explique: tu auras remarqué que les danseurs classique, lorsqu’ils font des pirouettes ou planés sur la pointe du pied, ils tournent la tête pour toujours fixer un points de repère, nous en mono on utilise un peu la même technique, sauf que la tête ne bouge pas, c’est les yeux qui font tous le travail et ils on besoin de plusieurs points de repère.

imaginons que tu est dans une salle avec quatre pilier disposé en carré et que tu fait un spin en son centre. ses piliers vont être ces fameux points de repère, lorsque tes yeux se pose sur un de ces piliers, tu le garde dans ton champs de visions jusqu’à ce que le pilier suivent apparaisse, et tu saute directement de l’un à l’autre et ainsi de suite. cela te permet de fixé des images fixe plus tôt que le décors en entier qui file trop vite pour que tu puisse réellement saisir ou tu est. ça permet d’être beaucoup plus stable car tu peux, grâce à ces images fixes, représenter ton corps dans l’espace et donc corriger un éventuelle défaut. c’est très importent de bien comprendre cela, car si tu ne te sert pas de ces repères, ça reviens un peu à faire un spin en ferment les yeux ou en regardent le plafond la tête en l’aire, tu ne sais plus ou tu est! à savoir aussi que plus tu vas vite, plus les points de repères sont espace entre eux, donc - nombreux, ce qui fait que c’est plus dure. d’ou l’importance de de commencé par des spins pas trop rapide pour que cette manie de fixé des images soit un automatisme! car à basse vitesse, ces points ne semble pas trop indispensable mais avec de la rapidité c’est essentiel, le contraire serait un peu comme si tu voulais te passer de l’un de tes cinq sens pour te repérer, la vue! ce serais vraiment se mettre en difficulté.

ah oui, une dernière chose, lorsque tu t’entraine souvent aux même endroit, tes yeux sont habitué à ce lieux et donc à sélectionné toujours les même points, donc ne t’étonne pas si tu galère avec les spins si tu est dans un nouvel endroit, il faut que tes yeux/ton cerveaux puisse se fixé sur de nouvelles images, avant que ce soit un automatisme, ça prend du temps!

pfiou… ce roman! :laughing:


#6

Waouh , t’as été inspiré sur le sujet là Bruno :slight_smile:
merci pour ton aide , je pense avoir saisi la notion des repères , et effectivement je bosse souvent aux mêmes endroits donc faudra que j’y fasse attention , et aussi , je vais essayer de réduire ma vitesse pour pas trop faire de pirouette et on verra déjà ce que ça donne , après comme tu me l’as rappelé , c’est une des figures les plus difficiles , alors on va y aller par étape et tout doucement :slight_smile:


#7

Salut Bruno, vraiment super ton explication du spin. Je stagnais depuis des semaines et avec ton histoire des piliers la lumiére s’est fait!! :smiley:

J’ai le même probléme que nain bus pour la montée en stand up, ou je pars éjecté ou je bourrine pour monter et ça finit par donner rien de bien joli. Moi je pars en glide avec le pied sur la roue. Est-ce que c’est possible de monter comme ça en stand up glide, ou il faut partir à la japonaise?


#8

si c’est possible, mes premiers glide stand’up je les est fait comme ça. mais je te conseils vivement d’apprendre le glide à la jap, ça vaux vraiment le coup: + de stabilité, + fluide, meilleurs placement, possibilité de passer du glide au coast à tous moment et surtout plus de possibilités (turbines, à un pied, en arrière…)!

si non, joachim a une autre technique, il glide comme toi quand il est assis et quand il se met en glide debout il donne un acoup avec le pied qui frotte sur le pneu tous en se levant (en gros il y un moment critique, très court, ou il ne glide plus du tout et est en coast) pour se caler en glide jap’, mais lui même avoue que ce n’est pas la meilleur technique qui soit car elle est asse délicate (beaucoup de chose à gérer en même temps).

pour la monté glide j’avais asse bien décrit le mouvement dans un autre poste mais je ne l’est pas retrouver. je vous conseil de regarder la vidéo de kaori matsuzawa dans defecte (facile à trouver sur youtube), il y un passage ou on voit bien le mouvement (elle part en glide assis et se lève sens toucher la selle, mais du coup ça exagère le mouvement des jambes et c’est un peu pareil en tenant la selle), n’hésitez pas à vous passez se passage plusieurs fois de suite! si j’ai le temps et la motive, je vous décrirais le mouvement.


#9

ouah ca sent l’expérience tout ca! tu doit etre un super prof bruno!

bon je suis pas aussi expert mais je peux essayer de te parler de la montée en stand up glide(ma galère des dernier mois) vu que j’arrive enfin à la réaliser quasiment à chaque fois (quasiment hein!:lol: )

Le problème est au niveau du transfert de poids.Quand tu es en glide, si tu le gère suffisamment , et plus particulièrement dans la technique japonaise, quasiment tout ton poids est sur la selle et peu sur les pieds, pour un max de vitesse. Or quand tu passe en stand up, tu enleve ton poids de la selle pour tout mettre dans les pieds. C’est se transfère qui est galère et qu’il faut faire le plus fluidement possible.

Pour accompagner ce transfert je tiens la selle et quand je passe en standup, je met beaucoup de poids desus pour compenser. Ca m’aide vachement à tendre les jambes, mais la position est pas terrible(jambe à moitié tendu, corps plié en deux, la main sur la selle ,cul en l’air…bref) et assez difficile à tenir sur la distance. Mais plus tu seras fluide au niveau du poids mis sur la selle, moins le poids arrivera brutalement sur les pieds, et t’auras plus de problème d’ejection dut à trop de poids qui arrive d’un coup sur les pieds.

La dernière étape doit etre faite rapidement, il faut se redresser et mettre la selle dans la position de pince des jambes du stand up mais tant qu’on a levé son c**, le problème d’ejection ne se pose normalement plus. Cette étape ressemble un peu au passage du ww au stand up ww…

Bon c’est pas très clair, et c’est qu’un rendu personnel, je suis pas sur que ce soit tres général et j’ai du dire pas mal de connerie, hésitez pas à me reprendre. :wink:


#10

moi pour monté en glide, voilà ce que je fais:

0- si vous avez des kroomirs (orthographe? communément appelé chaussons de danse) c’est le top! ça s’use lentement, super ressentie pour les pettons, ça glisse bien en glide (quoi que très sensible) et ça accroche niquel pour les ww.

1- être en glide jap’ assis, bien droit (limite en coast, très peu de frottement) le regard bien devant soit, et pas par terre! au début, inutile d’aller très vite, ça vous obligeras à frotter au minimum sur le pneu.

2- sens précipiter les choses, poser une main sur la poignée de la selle, l’autre bras se lève un poile plus haut pour compenser. ne pas trop s’attarder dans cette position, on est pas particulièrement bien installé et ce n’est pas trop esthétique.

3- dès que vous êtes chaud (le + tôt possible), monté en poussent énergiquement (mais pas comme un bourrin!) avec les jambes en tenant avec la main la poignée pour que le cadre ne se barre pas trop sur l’avant (ou plus rarement et - gênent) sur l’arrière. lorsque vous dépliez les jambes, ne les serrer pas, au contraire, monté en inclinent les genoux vers l’extérieur (comme si vous vouliez tracer avec les genoux ça vue de face: size=150[/size]) pour permettre à la selle de circuler librement. aussi, dès que le bras qui tiens la selle est tendue (et seulement à ce moment là), lâché la selle en lui appliquent une légère pousser vers l’avant, et d’un même mouvement, finissez de tendre les jambes en ramenant les genoux vers l’intérieure, afin de rattraper la selle avec ceux-ci et de la bloqué définitivement. normalement vous devriez vous retrouver en glide debout comme ça [size=150]([/size] vue de profile si votre direction est :arrow_right: enfin en gros hein!
les épaules, le haut du buste et la tête sont bien droits. cet ensemble est solidaire. à l’inverse, le bassin et les fesses vont rester très légèrement en arrière. les pieds en début de flexion pour ne pas appuyer trop fort sur le pneu, si non c’est la chute vers l’avant.

pensez de manière générale, à monté bien droit, tous le poids ou presque sur les reposes pieds du cadre, pieds légèrement flex (quitte à se retrouver un court instant en quasi-coast). le regard devant, pas au sol, même si c’est difficile. et la monté doit être rapide, très rapide! sens pour autant y mettre beaucoup de force.


#11

Et tu croit que c’est plus difficille le glide à la jap’ avec des grosses chaussures ? decathlon.fr/FR/artengo-legend-21909154/
bon pas aussi gros que des chaussures de skate mais presque…
Parce que glide à la japonaise me parrais très dur, même assis… mais je ne peut pas prendre des chaussures plus fines parce que je suis aussi un flateux^^. Bon après ça change peut être pas grand chose, et je ferais mieux de plus m’y entrainer^^
A+


#12

c’est faisable mais moins bien pour la précision, pourquoi ne pas prendre des pompes genre chaussure d’été en toile, semelle dure mais fine et lisse, un truc entre les pompes de skateurs et les kroomirs. moi c’est ce que j’ai pour m’entrainer en extérieure et ça tiens à peu près pour le flat. c’est un peu douloureux mais c’est largement supportable, et maintenant que je roule avec ça, je ne supporte plus les paquebots :laughing: meme pour du flat!
c’est une sorte de converse bien résistante mais en - cher! à l’unicon j’ai vue beaucoup de freestyleurs (voire tous) avec des converse, c’est niquel.
pour ce qui est des kroomirs, je n’est rien inventé du tout! c’est les jap’ ils roule tous avec ça: mys-co.com/shop_e/item.html … c42d61884f

et le glide à la jap’, en une aprème à bien t’y mettre, tu l’a presque! après quelque entrainement de ci de là et c’est bon! dis toi que c’est un intermédiaire entre le glide et le coast. et continue à “flater”! surtout ta figure là, ou tu crabe en cercle :open_mouth: si tu arrivais à finir en spin en squeakent!!! je te baiserais les pieds :laughing:
d’ailleurs ça me fait pensé que dans ta figure tu fait par moment l’équivalent d’un glide jap’! un glide jap’ arrière, en +! donc tu ne devrais pas avoir trop de mal!

juste un petit éducatif pour le glide jap’, entraine toi à faire un pédale one foot avec le pied qui est sur le cadre qui frotte légèrement sur le pneu avec la pointe. quand tu y arrive bien, tu prend ton élan en “glide jap’ pédale one foot” et tu pose l’autre pied.


#13

Héhé, j’arrive pas encore à partir en spin, mais part contre je commence à réussir à coaster un peu comme ça :slight_smile: Du genre 2 tours de pédales, je squeake, deux tours de pédales, etc.

Et merci pour tes conseils.
Bon part contre en ce moment j’arrive même pas rouler une heure par semaine, donc j’attendrai un peu pour m’y entrainer !^^


#14

Merci bien pour les conseils. Ça me donne bien envie de rouler un de ces jours avec vous tous. Il y a vraiment du gros niveau.

Ça serait vraiment bien si vous veniez à nos belles rencontres espagnoles , vous vous marreriez et nous nous apprendrions! :mrgreen:

A+


#15

Merci bien pour les conseils. Ça me donne bien envie de rouler un de ces jours avec vous tous. Il y a vraiment du gros niveau.

Ça serait vraiment bien si vous veniez à nos belles rencontres espagnoles , vous vous marreriez et nous nous apprendrions! :mrgreen:

A+


#16

Merci bien pour les conseils Bruno. Ça me donne bien envie de rouler un de ces jours avec vous tous. Il y a vraiment du gros niveau.

Ça serait vraiment bien que vous veniez à nos belles rencontres espagnoles , vous vous marreriez et nous nous apprendrions! :mrgreen:

A+


#17

mais y a aucun problème! faites nous signe si vous passez en France. idem si un jour on bouge à l’une de vos convention :stuck_out_tongue:


#18

Hier j’ai passé mes premières montées du glide au glide debout :smiley:
C’est aussi la première fois que je reroule avec ma fourche freetricks au lieu de la signature. La hauteur plus importante y est peut être pour quelque chose.
Les conseils donnés precedement son pas mal, et je vais ajouter ce que j’ai constater, ça interessera peut être quelqu’un, et ceux qui y arrivent déjà pourront me corriger si je m’y prend pas de la meilleur manière ou si je prend de mauvaises habitudes.

Je suis d’accord avec toi sur le probleme de transfert de poid, mais moi j’essaye de le gerer d’une autre manière : quand je suis assis, je me force à mettre du poid sur mes pieds, et au niveau du pied qui touche le pneu, j’essaye de mettre un max de poid sur larrière du pied, qui touche la fourche, et un minimum sur l’avant, qui touche le pneu. Comme ça j’ai à peu près la bonne répartition du poid pour quand je me lève, et ça évite l’ejection dut à une pression sur le pneu. De plus, au moment de me lever, j’arrete un peu de freiner, je lève la pointe de mon pied, le temps de la montée. Je suis à peut près en coast, et ça évite encore plus l’effet frein.
Voilà, moi c’est ce qu’y m’as permis de passer mes premier essais hier, si ça se trouve je changerais de technique avec l’habitude.


#19

Bien joué! tu va voire c’est vraiment le pied total :smiley: .
Ca m’arrive aussi de monter en passant par cette sorte de coast mais c’est c’est trop instable pour en faire une règle générale je trouve.
Mon problème en ce moment c’est dele passer en cercle pour pouvoir le faire sur scène mais je vais renoncer je crois… :cry:


#20

mais non! faut pas se décourager! pour tourner, pense a casser le bassin du coté ou tu veux tourné, comme pour un spin mais en plus léger. au début ça fais bizarre, on ose pas trop tourné par ce que l’on pense que ça ne vas pas tenir; et en faite, ça tiens!
surtout que pour le publique c’est une figure asse impressionnantes, alors nous aurions tord de nous en priver^^