Free mount vs roll back mount

qu’elle est votre expérience pour monter en autonome sur le mono ?
Je suis en train de travailler ça ( difficile en ce moment de trouver temps et lieu pour bosser - le hangar où j’allai étant poussiéreux il a posé des pb de roulements au skate de ma compagne… je vais préserver aussi les miens enfin ceux du mono…).
J’ai des difficultés à maintenir mes manivelles horizontales…soit je mets trop de pression sur le pied et je monte mais pédale en bas…soit je porte le poids sur la selle mais je n’arrive pas jusqu’au point d’équilibre pour partir…
Le roll back mount est plus difficile mais certains ont ils plus facilement réussit cette façon de monter que le free mount « standard » je dirai…?

Je ne suis pas sur que le Roll back mount soit plus difficile. C’est surtout une question de ressenti.
De mon côté c’est justement cette montée qui m’a semblée la plus naturelle quand j’ai commencé à monter sans appuis.
Je n’ai d’ailleurs pratiqué que cette montée jusqu’à récemment ou je me suis enfin mis à sauter sur le mono pour démarrer.
En effet le Roll back mount se pratique bien sûr des tailles de roues comme les 20 ou 24 pouces, mais ça devient plus galère au dessus. Je dois forcer pour la réussir en 29" et sur des chemins caillouteux c’est encore pire.
À toi de voir ce qui te convient le mieux et surtout ce qui te rend le plus à l’aise pour commencer.
Ensuite il faudra varier les types de monter pour ne pas te retrouver en galère selon les situations.
La montée sauté m’a bien facilité la vie depuis septembre. :slightly_smiling_face:

1 J'aime

Le roll-back mount est sans conteste la montée la plus facile à travailler. Par contre je vois dans le titre le sigle VS :flushed:
Dans les faits, ce sont deux types de montée bien distinctes, l’équilibre du corps n’est pas placé au même endroit, raison pour laquelle le roll-back est plus évident. Le free mount exige une poussée vers l’avant et un équilibre du corps plus précis, du moins selon mon vécu…
le roll-back est complèrement acquis et… pose des problèmes pour progresser en free-mount, je ne suis pas le seul à échanger là-dessus sur le forum, justement en raison de la différence d’équilibre nécessaire pour assurer les deux techniques.
Parfaitement à l’aise dans le roll-back depuis longtemps, je commence à maîtriser le free-mount, mais j’ai du désapprendre un peu… :grin:

2 J'aimes

le « vs » était sous forme humoristique, désolé…
Ok, très intéressant à savoir tout ça.

pas de souci :rofl:
je disais ça pour être précis dans mon point de vue :grin:

Je me permets de répondre car j’ai discuté des montées avec Atita (qui préférait alors rouler qu’apprendre à monter :sweat_smile:).

Sur le plat, la « roll back mount » (ou montée avec la roue qui revient vers soi) est facile à apprendre et beaucoup ont commencé par apprendre cette montée. Par contre, dès qu’il y a de la pente, que le sol est irrégulier ou que la roue soit plus grande, ça devient plus compliqué.

Avec Sam, la montée que l’on te proposait d’apprendre est une montée statique (static mount, si on veut le dire en anglais). On propose aux débutants de l’apprendre avec un tapis pour caler la roue et empêcher qu’elle parte vers l’arrière. L’idée étant de placer les manivelles parfaitement à l’horizontale, de mettre un peu sur la pédale arrière sans y mettre aucune force, il s’agit ensuite de faire un saut à cloche-pied avec l’autre pied pour le positionner devant. Cette montée est la montée la plus polyvalente, une fois qu’elle est maitrisée, tu peux la faire sur tous les terrains et avec toutes les tailles de roues. Pour moi, elle représente le meilleur investissement :slightly_smiling_face:

Si tu as des parpaings, des oeufs et des assiettes en carton, tu peux essayer ça :

1 J'aime

À la place d’un œuf on peut peut-être utiliser une balle de ping-pong ? C’est moins salissant… :smile:

Oui oui je ne souviens bien de ce que tu m avais montrer, c est vrai que comme je commençais à peine à rouler … j avais du mal à ne pas en profiter un peu… :face_with_hand_over_mouth: Oui j ai vu cette vidéo :+1: ! ( et pas mal d autres qui précisent des points différents à chaques fois) ( dont une avec un insert spécifique masculin en rapport avec les “ bijoux de famille” pour cette façon de monter…)
J ai fait des essais avec une cale aussi . Comme mon problème est le dosage de l équilibre poids sur la selle / pression avec le pied, j avais peur que ça m aide moins à travailler ça. Je vais réessayer. …

1 J'aime

Ouhla @Atita tu viens d’ouvrir la boite de pandore ! C’est des pages de débat qui existent sur les comparaisons de montées ! :rofl: :rofl: :rofl:

Perso j’ai travaillé les deux et c’est le roll-back qui est rentré en premier. Ca reste ma montée préférée et elle passe jusqu’au 32". Elle permet aussi de monter directement en surplace. Je trouve aussi que c’est la montée où tu est le mieux placé pour caler les bijoux de famille, important pour nous les gars… Et en montée elle est plus facile que la montée « static » puisque la roue roule en arrière pour monter sous toi.

C’est important de bosser les deux de toutes façons, elles ont des avantages différents. La static se fait très bien en descente, même très raide - avantage en muni donc. Et bien enchainée, elle est très élégante.

je confirme le retour d’expérience de Pierrox, avec le roll-back pas d’oeufs cassés :grin: :grin: et facile sur tous les monocycles :yum:
en compétition MUNI, tu finis dans les derniers si tu ne maîtrises que le roll-back :worried:

1 J'aime

arff, ce sont toujours les naïfs qui ouvre cette boîte… :rofl:
merci pour vos retours…je vais bosser les deux.
Je viens d’essayer sur ma terrasse juste une dizaine de minutes… je m’aperçois que pour l’instant j’ai du mal a arriver « en selle » au point d’équilibre avant/arrière jeu suis toujours trop en arrière … l’Aventure continu. Si je veux rouler pendant le confinement pas d’autres issus que la montée autonome pour l’instant…

Pour être exact, si tu ne maîtrises que la roll-bak mount et la static mount, tu risques fortement de finir dans les derniers. Il faut surtout maîtriser la montée en courant/sautant pour perdre le moins de temps possible :wink:

2 J'aimes

oui bon, ça va :face_with_symbols_over_mouth: c’est ce que je disais :grin:

1 J'aime

pendant le confinement n’hésite pas à aller voir -si ce n’est pas déjà fait- les vidéos uniquest qui sont excellentes et très bien expliquées, il y en a pour tous les niveaux

2 J'aimes

On voit notamment sur une de ces vidéos que l’on facilite la montée statique en mettant le premier pied non pas horizontal mais plutôt penché vers l’avant (toujours en gardant les manivelles horizontales), ce qui évite de mettre trop de force sur la pédale.

2 J'aimes

oui c’est une de mes sources vidéo qu’Amandine m’a conseillé aussi.
J’ai travaillé avec la roue bloquée derrière cette aprés midi. Il y a beaucoup de facteurs et tout enregistrer d’un coup ne m’est pas possible. J’ai réussit deux trois départs roue bloquée, je vais continuer un peu ça et ensuite travailler le poids sur le pieds je crois…
Affaire à suivre

1 J'aime

vous pensez quoi de cette position de départ qui change de pas mal de vidéo que j’ai vu :

Nous avons Coline (13 ans environ) au club qui excelle dans cette montée, qui utilise la pédale comme marchepied pour se hisser sur le mono ; Coline part avec la même position que le gars de la vidéo c’est-à-dire manivelles le long du cadre (presque verticales donc) et met le pied sur la pédale du haut, elle appuie pile dans l’axe pour monter sans faire bouger sa roue et met le deuxième pied pour démarrer (contrairement au gars de la vidéo qui fait une micro marche arrière pour placer son deuxième pied).
Tu peux essayer mais tu t’exposes à ce que le mono parte rapidement en arrière si la force que tu appliques à la manivelle n’est pas strictement dans sa direction.

tu veux dire un peu comme un roll back mount mais sans la petite marche arrière ?

T’as pas intérêt à louper la pédale quand elle remonte… :face_with_head_bandage: :roll_eyes: