Excursion d'une journée


#1

Si quelqu’un se demande qu’est-ce que j’ai fait Samedi …


#2

Salut Franck, j’espère au moins que t’as un 36 Schlumpf pour faire un truc pareil ?


#3

IMPRESSIONNANT !
Peux-tu nous donner quelques détails pour nous faire rêver ? Type de parcours, vitesse de croisière, combien de pauses, etc. ?


#4


#5

Et en français!

Ce n’est que que j’étais un peut occupé aujourd’hui comme hier je n’avais pas le temps …

J’ai démarré à 5:48 avec mon KH36/145mm avec Schlumpf. La route que j’avais choisi est un circuit plaisant de 2,35km. Il y a très peu de circulation – parfois des vélos ou des personnes avec des chiens et rarement des tracteurs ou des voitures. La surface est bonne mais il y a un virage qui est difficile à prendre et il y a une colline qui avec le temps qui passe devient un mont :wink: . Avec le tour j’ai amélioré plusieurs records de moi :

  • La distance d’ un tour d’une journée la plus long - 230km
  • Le temps d’ un tour d’une journée le plus long – 16:10, 13:35 roulant
  • Mon premier “100:10:1” – 100 miles en dix heures sur une roue (9:35)
  • La plus grande distance sans arrêt - 102km, tout en deuxième vitesse
  • Le plus grand temps sans arrêt - 5:11

Le temps du marathon était 2:05, de 100km 5:04 et de 200km 13:22. Consommation des liquides : 4,1 l/100km :wink: .

Un rayon est rompu après 134 kilomètres. De là je ne pouvais plus utiliser la deuxième vitesse, mais ce n’était pas grave, parce que j’étais de toute façon trop fatigué pour l’utiliser.

Le dernier tiers était très dur. J’ai eu problèmes de m’assoir et avec la digestion. Bien sûr ce n’était pas une bonne idée de continuer de pédaler sans arrêt pendant cinq heures, mais ça allait bien et j’étais convaincu que la colline m’arrêterait un jour ou l’autre. Mais je l’ai passé 43 fois et après 100 j’ai pris la décision de m’arrêter.


#6

Merci ! Je comprends mieux l’intérêt.
Perso je ne pourrai pas rouler toute une journée sur un circuit si court ou alors pas tout seul. Mais c’est vrai que l’avantage est que tu t’arrêtes presque quand tu veux.