Emmener les monos en voiture

Bonjour à tous,

j’ai une question existentielle :thinking:
Comment faites-vous pour transporter vos monocycles d’un point A vers un point B en voiture? :roll_eyes:
Pour pimenter et étoffer le problème, le coffre est plein à craquer, il y a des gnomes sur les sièges arrières :partying_face: :sob: :cowboy_hat_face: :yawning_face: (+ la grand-mère qui râle ou qui ronfle) et vous avez un break dont l’habitacle équivaut à celui d’une renault twizy :red_car: :confused:

Voilà, le problème est posé, vous avez quelques minutes… :woman_teacher:

Plus sérieusement, avez-vous quelques idées ou propositions de systèmes, ou matériels permettant de transporter plusieurs monocycles en voitures? :grinning:
exemples et photos sont les bienvenus :wink:

Pour loger mon mono dans des coffres déjà bien remplis, ça m’arrive de séparer le tube de selle de la fourche, voire, si y a besoin, de déviser les pédales qui participent très fort à l’encombrement de l’engin.

J ai vu une vidéo ou un utilisateur fixait son mono sur un porte velo standard.
Il rajoute juste une sangle.
Sinon, pour ceux( qui ne font pas de trials!) qui transportent régulièrement leur mono, ou voir même en multimodal, vous pensez que des pédales pliantes peuvent etre utiles?
Sinon, j ai une twingo et deux enfants, alors je compatis à ce soucis !

Je confirme que la solution pratiquée par un paquet de monde, si tu n’as pas de porte-vélo, c’est le démontage.
Attention tout de même avec les pédales. Si tu as des manivelles en alu sans inserts acier pour le filetage, il y a un risque de les abimer avec les montages / démontages.

1 J'aime

Le porte-vélo est clairement le plus simple. Attention cependant aux grandes roues qui ont une énorme prise au vent (genre la 36", mieux vaut éviter de la mettre derrière une Clio, ça consomme beaucoup plus :stuck_out_tongue: ). Sinon, tu peux effectivement démonter le mono… Mais c’est moins simple.


À défaut de pedales pliantes, des pedales à détachement rapide, comme ça pas de filetage abîmé ?