Descendre du monocycle en fonction de sa taille

Bon dimanche à tous.

Suite à mes premiers tours de roue en 26 pouces j’ai trouvé beaucoup plus naturel de descendre en se laissant tomber en avant plutôt que descendre en arrière comme sur mon 20 pouces.

En fait j’ai pas essayé de descendre en arrière, avec la hauteur, ça m’intimide davantage.

Par curiosité je me demandais, comment vous montez et descendez de monocycle en fonction de sa taille?

Voili voilou :slight_smile:

Globalement, toujours par derrière, de façon à avoir le monocycle devant moi

5 J'aime

Comme @Aurélien je descends toujours par l’arrière (sauf chute involontaire) en essayant de le faire de la manière la plus fluide possible. (Je ne veux pas me faire disputer par @Sam1 le jour ou il me voit faire :smile:)

2 J'aime

En 20, 24 et même avec le KH27,5 je descends naturellement par l’arrière… sauf descentes non-souhaitées, dans ce cas là, je prend ce qui vient :rofl::joy: :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 J'aime

j’ai plutôt tendance à descendre par l’avant … mais si j’ai un gros gros guidon c’est plus trop possible.

1 J'aime

Descendre par l’arrière est souvent le moins dangereux, donc le plus conseillé. Sur les petits monocycles, ce n’est généralement pas un gros souci. Sur les gros monocycles, c’est un peu plus difficile et c’est là que le frein entre en scène ! Si tu en as un sur ta 26", n’hésite pas à freiner fort tout en te penchant en arrière. Dans le même temps, tu peux retirer un ou deux pieds des pédales et venir les poser par terre !

Ça se fait, mais c’est parfois un peu compliqué et plus dangereux. Il m’arrive parfois de devoir sauter en urgence par-dessus le guidon de ma 36… Et niveau taille, il se défend pas mal ! :grin:

1 J'aime

Et sans frein qu’elle est la méthode optimale? Tout le poids sur une pédale et on pose l’autre pied derrière ? Ou timing/technique différente à adopter?

Franchement je n’y ai jamais réfléchi et je suis bien incapable de te décrire ma façon de descendre. Je fais ça au feeling. :wink:
Je peux juste dire que mon pied gauche touche le sol en premier. (Enfin il me semble)

1 J'aime

Acheter un frein :smiley:
Sinon, il faut effectivement avoir le bon timing : basculer vers l’arrière, lever un des pieds et le poser par terre pendant que l’autre maîtrise la vitesse du mono.
Mais encore une fois, si tu as de quoi acheter un frein et que ton cadre est compatible, fonce, ça change la vie !

1 J'aime

Cadre non compatible pour le frein ! Je n’étais pas convaincu par l’utilité pour ma pratique et ça augmentait considérablement les coûts. J’ai lu à droite a gauche que certains avaient un frein et ne s’en servait pas beaucoup et on m’a dit que c’était surtout utile pour des passages dans des chemins vraiment escarpés.

Je vais apprendre en arrière puisque vous me dites que c’est mieux! :slight_smile:

Ceux qui t’ont dit ça, à mon humble avis, se trompent totalement. Un frein, ça sert aussi beaucoup en ville et en balade. Moi, en 24", je cherche toujours le frein mais je ne le trouve jamais :upside_down_face:

On verra sur mes prochains monos! :slight_smile: Et avec l’expérience du terrain aussi. Je vais me contenter de profiter de mes deux tailles de roues et envisager l’avenir en mono.

Je ne mange pas autant de bornes que vous alors je pense que si mes jambes sont cuites a cause de dénivelés je terminerais ma séance ! Et entre nous je ne pense pas faire de la vrai route avant un certain temps de pratique.

1 J'aime

Alors quand je roule en mono, je ne descends pas et j’attends au feu rouge sur mon mono.
Plus sérieusement, je descends toujours en arrière de 20" à 36". J’est testé une fois une 48" et je suis descendu aussi par l’arrière.

4 J'aime

Sur une girafe/perchoir, on descend aussi par l’arrière.

Je confirme que c’est bien mon pied gauche qui touche terre en premier vers l’arrière pendant qu’une de mes mains attrape la poignée de selle et que mon pied droit appui plus fortement sur la pédale pour stabiliser le mono. (Testé il y a un quart d’heure en revenant de balade avec les enfants) :upside_down_face:

1 J'aime


Je ne sais pas si ça peut aider, mais c’est comme ça que je conseille de descendre (une image vaut mille mots, alors une vidéo…)

4 J'aime

La vidéo en europe c’est 25 images par seconde, donc je vous laisse faire le calcul du nombre de mots économisés par Aurélien ici. :innocent:

4 J'aime

Sur la girafe, c’est au choix ; c’est quand même mieux de descendre par l’arrière parce que tu vois ta girafe devant toi et tu t’assures de ne heurter personne.

Je dois être un peu limité niveau technique car je ne sais descendre que sur l’avant…
Quel que soit la taille de roue (19” á 36”), un coup de frein, ou un appui ferme de pied sur une pédale (souvent la droite), la roue du mono s’arrête, je lève le pied amont et je me fais déposer devant le mono.
Avec une main, par derrière, j’attrape la selle pour ne pas qu’elle tombe.
Et cela avec ou sans guidon (court ou long).
Ça me parait plus simple car on peut descendre même si notre vitesse n’est pas quasi nulle.

Je me dis que finalement peu importe de descendre par devant ou par l’arrière du monocycle, pourvu que ce soit de manière maîtrisée. :slightly_smiling_face:

1 J'aime