Changement de vitesse en Schlumpf


#1

Salut à tous !

Après quelques (longues) semaines d’attente, on m’a prêté un 36S avant que je ne franchisse vraiment le pas de l’achat (c’est déjà décidé, mais je n’ai pas encore le cadre… Donc j’attends !). J’ai fait quelques kilomètres hier et ce matin, mais j’ai beaucoup de mal à changer de vitesse. À chaque fois que j’approche mon talon du bouton, j’ai l’impression que ce premier glisse sur ce second sans effectuer le changement. Du coup, je viens vers vous : avez-vous des conseils afin de mieux shifter ? Les talons de mes chaussures sont mous, faut-il que j’en prenne de plus durs ? D’autres astuces ?
J’ai également l’impression de beaucoup plus subir le dévers qu’avec mon 36 classique. Est-ce quelque chose de normal, ou cela peut-il venir du mono que j’ai emprunté (pneu Nightrider, jante Stealth) ?
En attendant, je roule tout le temps enclenché et c’est vraiment fun. Ce midi, j’ai prévu d’aller faire un tour sur une piste cyclable, je devrais pouvoir m’entrainer. Préparez-vous à me voir à l’hosto :wink:

Merci et à bientôt !
Maxence


#2

Coooool que tu t’y mettes aussi ! Commencer à Schlumpfer en 36 n’est pas le plus facile, notamment parce que tu tombes de haut.
Au début ne pas rouler trop vite pour enclencher plus facilement. Si tu as des petits pieds (42 comme moi par exemple) et de longues manivelles (150), recule un peu ton pied sur la pédale pour que le talon soit bien au niveau du bouton.
Ne pas prendre l’habitude de regarder le bouton au moment d’enclencher, c’est difficile à perdre ensuite…
Pour les chaussures j’aime bien avoir des assez lisses dessous pour pouvoir bouger le pied sur la pédale, mais avec quand même un bon amorti en cas de chute.
Après pas mal d’années de pratique en Schumpf j’ai encore une grosse marge de progression pour l’enclenchement de la vitesse. Je trouve ça beaucoup plus facile de désenclencher, surtout en freinant puisque ça permet d’avoir le pied plus libre sur la pédale (moins de pression).
Aussi je conseille vraiment le port de protège-coudes (en plus des gants).


#3

C’est un peu HS car j’ai pas de schlumpf ni de 36 mais pendant longtemps je pensais qu’il fallait que je prenne des chaussures à semelle à textures “profondes” pour que ça tienne mieux sur la pédale.
L’année dernière, j’ai réalisé que c’était pas une bonne idée, et que des semelles plus lisses me permettent de mieux réajuster mes pieds ; et ils glissent pas plus inopinément des pédales. Et en plus, c’est aussi ma paire de pompes ou les semelles tiennent le plus longtemps, elles se font, moins lacérer par les picots des pédales.

Après sauf erreur Abrasan, tu utiliseras des pédales auto non ?


#4

Ça faisait longtemps que je voulais m’y mettre ! Mais je manquais un peu de moyens jusqu’alors !

Comme j’ai l’habitude de rouler en 36, les chutes ne me font pas spécialement peur. J’ai l’habitude de tomber de haut et de me rattraper sur mes pieds :wink:
(Sauf tout à l’heure où je suis arrivé un peu vite sur un ponton en bois gelé, en virage. J’ai découvert les joies de la glissade à la Simon ! :grin: )

Le placement du pied ne devrait pas être un problème. Dès que j’ai mon casque intégrale (probablement ce soir), je passe en pédale auto. Comme ça, je serai toujours au bon endroit pour enclencher/déclencher ! :sunglasses:

Ça tombe bien, je ne fais pas ça du tout. J’ai plutôt tendance à rapprocher mon pied de la manivelle en espérant que ça suffise… Mais apparemment, non !

Ah, le truc dont j’ai horreur : pouvoir bouger mon pied sur la pédale. J’ai toujours peur que le pied ne décolle en cas de petite marche (qu’elle soit montante ou descendante). Et c’est ce que j’ai ressenti tout à l’heure en roulant sur un chemin pas toujours lisse : les pieds glissaient dans tous les sens, je n’étais pas rassuré du tout ! Brrrr :slightly_frowning_face:

Je vois le truc. Il faut simplement avoir un frein fiable, ce qui n’est pas le cas de celui que j’ai actuellement : il est tellement desserré que, dès que j’appuie un peu dessus, il tourne. Ce qui ne me donne pas confiance du tout ! :joy:
J’essaierai quand j’aurai resserré un peu ce frein, ça paraît être un excellent conseil !

L’état actuel de mon coude semble indiquer que c’est également une bonne idée. Et Martin en porte régulièrement, aussi. Je dois pouvoir en retrouver chez moi.


Comme indiqué plus haut, c’est effectivement ce qui est au programme. Je pense sincèrement que je serai plus rassuré avec ces attaches supplémentaires, ça évitera que je ne décolle les pieds involontairement. Et je me dis que, même en cas de problème, je devrais m’en sortir : j’ai pris l’habitude de partir en (break) coast sur ma 36, ce qui devrait me servir en cas d’UPD !


Du coup, ce midi, j’ai profité du grand soleil pour aller faire un tour (~20km, une heure) le long du Rhône. Les chemins étaient en grande partie terreux ou caillouteux, ce qui m’a empêché de rouler trop vite. J’avais l’impression de glisser beaucoup plus aisément qu’avec ma 36 habituelle. C’était fun ! :smiley:
À l’exception de ma chute quasiment au début (ponton en bois givré, virage serré, …), je n’ai pas eu de réel problème. Je trouve cependant que je me fatigue vite. En général, je mouline sans trop appuyer. Là, il faut bien appuyer pour lancer l’engin !
Dernier point, j’ai pris plaisir à monter en courant tout en étant enclenché. J’ai l’impression de monter sur ma 36"/100mm car je dois appuyer autant au départ. Ce n’est donc pas trop difficile :wink:
Je n’attends plus que de pouvoir installer mes pédales afin de voir si le changement est aussi important qu’avec un 36 sans vitesse. Je suppose que la différence sera encore plus importante puisqu’elles doivent permettre de beaucoup plus tirer !
Bref, ravi de ce prêt et j’espère pouvoir rapidement shifter, que ce soit dans un sens ou dans l’autre !


#5

Dans pas mal longtemps je pense… Pédales auto en 36"S : seulement quand on est capable de rouler des centaines de kilomètres sans tomber. Même si toutestbon dit que les pédales auto le sortent de pas mal de déséquilibres où il serait tomber sans. Et qu’il est plus facile d’enclencher en auto car le pied est clipser au bon endroit.

C’est pas bien ça Canapin.


#6

Je roule déjà en pédales auto en temps normal et je trouve effectivement que ça permet de se rattraper à de nombreuses reprises. Je suis beaucoup plus confiant avec celles-ci et les descentes ne sont pas particulièrement plus compliquées !


#7

Ça fait plaisir de voir arriver un p’tit jeune kinenveu.


#8

On verra d’ici quelques jours et quelques chutes si j’en veux encore ! :wink:


#9

Et en plus j’ai d’autres défauts : je sais pas sauter, rouler en arrière ou faire du surplace. En fait à part rouler en avant, je sais rien faire :smirk:


#10

Et partir seul ?

Commence par le surplace, ça vient assez vite ; essaie un peu à chaque sortie (ou tous les jours chez toi) en te tenant à un mur ou un support. Pense à bosser alternativement avec un pied en bas, puis l’autre.


#11

Oui sans souci, ça fait 7 ans que je fais du mono et c’est mon moyen de déplacement principal, c’est juste que comme ça fait 7 ans que je roule seul je suis pas motivé à apprendre d’autres trucs, même si ce serait grave utile (genre pouvoir sauter sur un trottoir…). Me faudrait un ami. :smile_cat:

@Abrasan, je vais préparer d’avance un badge de forum “hôpital post-schlumpf” exprès pour toi :smirk:


#12

Non mais t’es sérieux, tu sais pas sauter ?
Faut vraiment que t’apprennes, c’est pas sorcier, surtout avec ton aisance sur le mono !

Mais comment tu fais en tout terrain ?


#13

Retour à J+2 et environ 50km : je n’arrive pas à downshift. Les quelques fois où j’ai poussé le bouton, je n’ai pas maîtrisé et je suis descendu de manière gracieuse (ou pas, mais toujours sur les pieds). Est-ce dû au fait que mon bon pied est le gauche et que j’ai donc plus de mal à le décaler de la pédale puisque c’est principalement lui qui assure ma stabilité ? Affaire à suivre et entraînement prévu ce week-end !
Cependant, je commence à gérer l’upshift ! J’ai plus ou moins choppé le coup de pied (c’est encore très aléatoire, mais je passe assez rapidement la vitesse) et je gère le moment de déséquilibre engendré par ce changement. On dirait un peu du coast donc c’est super agréable ! :smile:
Aujourd’hui, j’ ai arrêté d’être en permanence en grande vitesse : à chaque feu, je descends et je reviens en petite vitesse. Puis, lorsque je suis remonté, j’essaie d’enclencher rapidement. Et ça semble porter ses fruits ! Il me faut désormais faire le passage inverse et déclencher en arrivant aux feux.
J’en arrive alors à la conclusion que la ville est un excellent moyen de s’entraîner avec un Schlumpf. Vivement que j’ai mon montage complet et que je fasse un peu de route de campagne ! Pouvoir rouler à ±35km/h sur de longues portions, ça doit juste être excellent :heart_eyes:

PS : monter sur un 36"/150mm est en fait super simple par rapport à mon traditionnel 36"/100mm. Ça change totalement les choses, c’est assez impressionnant !


#14

Le passage de vitesse ça vient vite ! Et comme tu as déjà remarqué, il faut le pousser le bestiau et c’est ça qui demande un certain entrainement :slight_smile:

Les meilleurs chaussures pour shclumpfer sont les five ten, il n’y a pas de doute. La grosse semelle rigide aide bien. J’ai des plus petits pieds que Sam (41 et demi), je n’ai pas de problème en 150mm (encore moins en pédale auto !). Il faut faire attention avec les pédales auto… à ta place je ne me précipiterais pas dessus, histoire de te régler.


#15

Oui il faut se pencher un peu en avant quand tu sens que la vitesse est enclenchée et un peu en arrière quand on désenclenche.

Pour désenclencher le fait de se pencher en arrière (donc en mettant du poids sur le pied droit) permet de soulager la pression sur le pied gauche qui désenclenche et d’anticiper le ralentissement.

C’est que ton passage de vitesse n’est pas encore très franc. Ton axe c’est le numéro combien ?


#16

Merci pour le conseil de chaussures !
Au sujet des pédales auto, deux points :

  • finalement, mon casque intégral arrive mercredi. Donc je ne passerai pas en auto avant la semaine prochaine ;
  • mes pieds ne tiennent pas correctement sur les pédales plates, sans doute à cause de l’habitude que j’ai prise avec les autos (soulever le pied pour remonter la pédale, plutôt que de le laisser remonter naturellement). Du coup, j’ai l’impression de me mettre plus en danger qu’autre chose en restant en pédales plates. C’est en tout cas un constat que je fais à chaque fois que je prends un autre mono (que ce soit mon 20" ou mon 24", mes pieds tiennent moins bien qu’avant :sweat_smile:).

Merci pour l’explication, je vais tester ça d’ici quelques minutes ! :wink:

C’est clair ! Je reste sur la défensive en passant la vitesse. Je ne souhaite pas encore changer de vitesse trop rapidement. Ça va me demander un peu d’entraînement avant d’être serein sur un changement rapide de vitesse ! :slight_smile:
Mon numéro d’axe est le M0441. Je n’ai pas sa date de fabrication, mais je suppose qu’il ne fait pas partie des plus jeunes :wink:


Edit : après 5 minutes de galère à essayer de passer la petite vitesse, j’ai décidé de changer de chaussures pour en prendre d’anciennes, mais avec une semelle dure. Et là, magie ! Chaque fois que j’essayais de passer la vitesse, ça fonctionnait !
Par contre, j’ai de nouveau du mal avec la vitesse supérieure. Va falloir que je m’entraîne sérieusement :wink:
Sauf que… L’axe n’est actuellement plus utilisable. Lors de mon dernier coup de pied, le bouton doré s’est dérobé et je suis parti en roue libre. Je suis retombé sans souci sur mes pieds, mais la tige sur laquelle est vissé le bouton semble s’être tordue. Je vais voir Romain dans l’après-midi, j’espère qu’il pourra y faire quelque chose !