Ne pas trop gonfler!


#1

comme vous les savez on m’a surnommé “robocop” du fait de mes nombreuses protections :wink:
vol planné ce dimanche: coudières déchirées, vétement déchiré, coude déchiré, jambière de protections déplacées et blessures sur les genoux :imp:
d’habitude quand je tombe je fais un roulé-boulé mais là j’ai été éjecté violemment de mon Coker et j’ai fait un “plat” sur le chemin sans avoir eu le temps de réagir.
raison de la chute: pneu gonflé à bloc, le Coker a rebondi sur une pierre et m’a envoyer valser vite fait …
moralité: sur les chemins caillouteux c’est pas une bonne idée d’être gonflé à bloc :smiling_imp:


#2

En effet, c’est le genre d’information essentielle pour rester en un morceau en chemin (en general apres l’avoir realise avec un vol planne :smiley: ).

(mode betise on)
Il faut quand meme etre deja gonfle a bloc pour melanger 36 pouces et chemin a cailloux :wink: :laughing:
(mode betise off)


#3

moi samedi je me suis pris la porte en fer forgé à la sortie du parc du chateau de Versailles, porte St Antoine, en 36"; pourtant je n’étais pas trop gonflé et je suis passé par là des dizaines de fois. Un bleu sur l’avant bras et un autre sur la cuisse ne m’ont pas empêché de faire 42km de route hier


#4

Il faut surtout bien anticipé si tu es gonflé à bloc, et te remettre un peu sur les jambes si ça chahute. Si tu fais du cabossé en 36", effectivement, il faut dégonfler. Mais seulement si c’est la majorité du chemin je pense.


#5

ça m’est arrivé sur du bitume en allant bosser, pas trop réveillé. Heureusement je n’étais pas à fond, je m’en suis sorti avec quelques écorchures sur les paumes (tentative ultime pour récupérer du contrôle et finir en chute avant… avec peu de succès, j’aurais pu me refaire une achromio-claviculaire sur ce coup)