les passants

Le week-end dernier, je reprends le monocycle après deux semaines d’interruption pour cause de départ en vacances. J’avance tranquillement sur la coulée verte, à Paris, et une dame accompagnée de sa petite fille (ou petite-fille, je ne m’avancerai pas) lui dit: « oh, regarde le monsieur en monocycle. Tu vois, toi tu n’y arrives même pas avec deux roues, alors que lui il y arrive avec une seule. »
Pour le coup, je me suis senti mal pour la petite.

3 J'aimes

C’est marrant, il y a quelques jours j’ai croisé dans une petite ruelle quelqu’un qui faisait essayer un vélo à une femme d’une vingtaine d’années qui savait visiblement pas en faire ! J’ai fait sensation l’espace de quelques secondes…

1 J'aime

Il n’est jamais trop tard pour apprendre quoi que ce soit.

1 J'aime

Tonio (monocycliste RTB qui doit approcher la 40aine) n’a jamais fait de vélo

Il y a quelques années lors d’une rando VTT il a eu l’occasion de monter en passager sur le tandem d’un ami et ça lui a fait bizarre quand dans une descente il se sont arrêté de pédaler !

4 J'aimes

Je croise un groupe de gamins. Une gamine : « regardez ce qu’il fait le monsieur ! ». Un autre gamin : « il fait du cycliste »!
:smile:

Aujourd’hui lors d’une rando VTT familiale avec donc beaucoup de jeunes accompagnés par leurs parents, l’un des jeunes me dit en me voyant à mono : mais vous êtes le cousin du clown ?! Je lui ai répondu : Non, je suis le clown :grinning:

2 J'aimes

Un gars à VTT en forêt qui venait de doubler ma fille et qui me rejoignait me dit : « Faudrait lui rendre sa deuxième roue, c’est pas cool là. »

5 J'aimes

A l’instant en arrivant à la balade du mardi à Châtelet: un jeune me double en Velib et me dit « oh! unijambiste! ». Ma réaction: j’éclate de rire! Il m’a regardée bizarrement, il a du comprendre qu’il a dit une connerie

Moi, en rentrant du cirque avec ma roue ultime sous le bras
des jeunes: il te manque une roue
moi: Non, elle est là en levant ma roue ultime.

Bon depuis ces jeunes ont essayé, mais pas réussi du tout

1 J'aime

Vendredi, j’ai failli faire appeler les flics.
La raison : je m’entraînais sur un muret devant un collège. Au moment de sortie des cours, la principale me vire. Bon, ok il y a plein de gamins, je comprends.
Un quart d’heure plus tard, je reviens et elle aussi. Elle me dit de partir, car c’est sa zone et qu’elle est responsable de la sécurité (Sachant que j’étais bien à l’extérieur du collège).
J’essaye de savoir en quoi je suis dangereux, et tout ce qu’elle trouve à me répondre c’est que ce n’est pas normal, et que je devrais aller à l’autre bout de la ville (10-12 bornes minimum). Mon mono est un 20" et je ne veux pas prendre la voiture pour un entraînement Trial.
Finalement, elle m’a menacé d’appeler la police pour me virer.

C’est à ce moment qu’on se dit que certains ont une vision originale du monocycle (Mais bon cette principale vire aussi les élèves du collège, donc je relativise).

3 J'aimes

Ce matin, alors que je travaillais mon freemount dans la rue, une dame sur le trottoir me lance: « c’est pour le cirque? » J’ai répondu du tac-au-tac: « non, c’est pour le plaisir. » Elle a bafouillé quelque chose du genre « oui-mais-euh-c’est-pas-ce-que-je-voulais-dire » et est partie un peu honteuse, je crois.

2 J'aimes

Dans le train un gars : « C’est quoi ce vélo ? C’est… C’est rien en fait ! »

En ville une fille me voit passer : « Ouech c’est quoi son délire à lui ? »

Ma piste cyclable coupe une route (près du practice de golf de Saint Grégoire pour les locaux), souvent je dois faire un surplace pour laisser passer une voiture, des fois je peux passer sans m’arrêter. Là je pensais pouvoir passer mais une voiture arrive doucement, je freine, je foire mon désenclenchement, je freine plus fort pour être sûr de m’arrêter, je m’arrête mais je passe par-dessus le guidon que je rattrape derrière moi en tombant pieds joints juste avant la route. Avec ma main restée en l’air je fais une révérence et je salue, les gens dans la voiture étaient pliés.

5 J'aimes

La semaine dernière pendant un entrainement alors que j’étais en train de récupéré mon souffle, un passant seul sur le trottoir me lance en rigolant « il ne te manque pas une roue ? ». J’ai esquissé un sourire pour ne pas le froisser…

Ce matin sur le trajet du boulot, un cycliste me dépasse vigoureusement quand le petit bonhomme passe au vert, nous nous engageons sur une piste cyclable, je le suis et le dépasse 300m plus loin : « ah ouais, tu vas vite quand même ! ». Cette fois-ci c’est moi qui ai rigolé ! :slight_smile:

2 J'aimes

Je double un cycliste en train de téléphoner : « Oui… Non… Non mais là je dois te laisser je me fais doubler par un gars sur une roue ! »

6 J'aimes

Fraîchement inscrit à une salle de sport dans une caserne, j’y allais en monocycle depuis 3 semaines, y compris à l’intérieur de la caserne (la salle de sport est situé à 150 mètres de l’entrée). Aujourd’hui, on m’a fait savoir que je n’ai pas le droit de rouler en monocycle au sein de celle-ci. Par contre les vélos, eux, sont autorisés…

1 J'aime

Pour ceux qui n’ont pas fait leur service militaire : « Essayer de comprendre c’est commencer à désobéir. »

5 J'aimes

Je m’apprêtais à entrer en 36" sur un parking de supermarché (Cesson, pour acheter des sacs d’aspirateur voilà vous savez tout) en passant sous une barrière pour empêcher les véhicules de plus de 2 m de haut de passer. Il y avait des ouvriers, l’un deux a gueulé : « Baisse la tête » (ce que j’ai fait effectivement) et il est parti d’un rire tellement communicatif que tout le monde était plié.

Un gars dans un groupe : « Stylé ! »
Plus tard un autre à un arrêt de bus a été pris d’un fou rire moqueur.
Puis une collègue à son arrêt de bus m’a tendu en souriant son pouce pour faire du stop. Je suis passé chez moi me doucher/changer et je l’ai retrouvée à la photocopieuse au boulot : « Efficace ! »

2 J'aimes

Cette partie devrait être dans la rubrique « j’ai serré en mono » ? :innocent:

3 J'aimes

Ha ha non pas du tout :laughing: