les passants

Moi je dis le vrai prix, je m’en fous :smiley:
Pas envie d’avoir peur de mon prochain :sunglasses:

1 J'aime

Donner le vrai prix d’un profi 24", ça me pose pas de problème :stuck_out_tongue:
Globalement, c’est pas mon genre d’afficher ostensiblement des signes de richesse, selon moi c’est plus une question de respect que de peur.
Je préfère dire que c’est pas cher, il ne manquerait plus que certains se disent trop pauvres pour faire du monocycle… Et je ne vois vraiment pas l’intérêt de dire à un SDF que j’ai investi plus de 2.000€ sur mon monocycle… (tout dépend de qui pose la question, mais ceux qui me la pose me semblent le plus souvent chercher de l’argent, plutôt que de chercher un moyen de dépenser leur argent)

Mon flansberrium V36 schlumpf de la mort qui tue, il vaut “quelques centaines d’euros, mais on peut en trouver avec une petite roue pour 50€”. :slight_smile:

Tu te fais des potes facilement, c’est cool Paris ! Du coup, il t’a présenté sa famille ?

ça c’est pourtant ce que je dis souvent quand on me dit “il vous manque une roue” je réponds “c’est la crise économique”.
Par ailleurs je plains les gens agressifs … souvent s’ils le sont c’est parce qu’ils voient en nous quelqu’un qui fait une chose dont ils se sentent incapables. J’ai très rarement eu affaire avec ce genre de comportement (cheveux blancs p.e?) mais sinon je suis très “Aïkido” j’accepte l’agression et je l’esquive en douceur en affirmant que la personne pourrait essayer et en serait tout à fait capable … Bon c’est vrai qu’il y a aussi des c*****ds génétiquement prédisposés dont on ne peut rien obtenir: ils seront toujours malheureux dans leur courte vie (c’est triste)

4 J'aimes

Une gamine sur les épaules de son père : “Le vélo ! Il a la… Le roue cassé !”

1 J'aime

Il y a quelques jours la traditionnelle phrase “il vous manque une roue et le guidon”, moi qui hausse juste les épaules et il me répond: “on doit vous la sortir tout le temps celle-là”… En effet, au moins il l’a compris, mais après l’avoir sortie quand même…

4 J'aimes

Un type qui sort d’un bar avec sa femme, et qui lui dit “Hé regarde, un unijambiste !”
Je crois qu’il avait passé un peu trop de temps au bar :smile: :beers:

2 J'aimes

Parfois ce n’est pas tellement les remarques que nous font les gens mais leur tronche qui vaut un pesant de moutarde.
Hier je sortais d’anesthésie et une gente infirmière vient me prendre ma tension et mon rythme cardiaque:

L’infirmière: - Oh oh sportif! Marathonien?
Moi: - Non, non je fais un autre sport …
Elle: - Quoi donc?
Moi: - Du monocycle tout-terrain …

quand j’ai vu son expression …
j’ai toujours su que j’étais snob mais là je me surpassais! :grin:

4 J'aimes

Ce matin en faisant du Muni dans le bois de Verrières on tombe sur un groupe de Vététeurs d’âge assez mûr.
La conversation tombant sur les avantages du mono je conclus en disant: - … Et en plus c’est excellent pour les “poignées d’amour”
et là un de nos interlocuteurs (très bien placé dans la catégorie “replet”) laisse tomber: - je crois que vous avez bien perçu notre point faible :roll_eyes:

1 J'aime

Clair !
Et au bout d’un moment on a arrêté de compter les “vous zavé perdu votre roue” parce que ça devenait répétitif ! :joy:

le principal de mon collège me sort tous les matin “il vous manque une roue jeune homme”, le comble c’est que tous les matins il me dit aussi "“bon, je vais arrêter de te dire ça tous les matin”
et il recommence le lendemain (en plus il trouve ça drôle)… il semblerait que j’en ai quelques peu marre…

2 J'aimes

au skatepark, un skater que je ne connaissait pas dis à un de ses potes :" à quel moment t’es un clown et tu va dans les skateparks?" (je fais du street). J’ai dropé la rampe en 180°. Je crois qu’il aurait pas du trop l’ouvrir…

3 J'aimes

Aujourd’hui, j’entends quelqu’un dire à son pote “on lui a piqué son vélo”.
:thinking:
Les gens sont parfois tellement surpris qu’ils disent des trucs qui n’ont aucun sens :smile:

Le pire c’est ceux qui ne disent rien mais ne bougent pas d’un pouce.
Hier je descendais à fond de ballon un étroit chemin dans les bois … voilà -t’il pas qu’un Papichou était en train de monter en sens inverse. Stupéfait il s’immobilise au milieu du chemin … pas moyen de lui faire comprendre de se pousser un peu, j’ai pratiquement roulé sur ses chaussures … même pas peur le papi! (il a juste dit “ah ouais!”)
La même chose m’était arrivé en 36 : le gars stupéfait me bloque le chemin et ne comprenant pas mes gestes désespérés ne se décale pas d’un iota. Là , heureusement, j’ai eu le temps de mettre pied à terre. Etant étranger parlant une langue forestière :slightly_smiling_face: il n’a pas compris ma gentille remarque.

Purée ça fait vraiment longtemps que tu roules !

8 J'aimes

“He has lost his bike” :thinking:

Des collégiens : « Ho my god. »
Des élèves d’un lycée pro : « Ho le bâtard. »

« Allez, allez, on s’accroche ! ! » je précise que je roulais seul, en 36, à allure modérée sur sol plat dans le parc du château de Versailles

J’entends souvent “weeeesh” en passant devant des jeunes… désespérée

Une fois un jeune tout en marchant je l’entends dire avec ses potes “oh un vélo… (Il hésite) ah non c’est pas un vélo ça”

Ça n’a rien à voir avec le mono directement mais aujourd’hui j’ai entendu une petite fille dire “Oh la madame elle a un gilet jaune rose”