les passants


#2228

Je croise un groupe de collégiens :
« Hey m’sieur, m’sieur! Vous avez pas peur de tomber ? »
J’ai répondu comme à mon habitude que je ne tombe jamais.


#2229

J’ai roulé sur un chien (enfin à ce niveau j’appelle ça un putain de clébard) avec ma roue de 36" à environ 25 km/h sur le chemin de halage du canal d’Ille et Rance. Il n’était pas tenu en laisse et ses maîtres avaient deux de tension ; j’ai averti avec ma sonnette que j’arrivais mais ils n’ont pas pensé à tenir leur chien qui s’est jeté littéralement sous ma roue (?) quand je suis passé à leur hauteur. J’ai un genou rappé malgré les protections (souples Gform, très confortables mais qui ont encore glissé), les autres protections (poignet, coude) m’ont par contre très bien protégé.
Le chien a fait pendant que je m’envolais un grand kaïï mais s’en ai malheureusement sorti indemne.


#2230

Oui les chiens en liberté c’est un danger récurrent, j’ai terminé aux urgences sur le même accident.

Par contre le “s’en ai” de ''Le chien a fait pendant que je m’envolais un grand kaïï mais s’en ai malheureusement sorti indemne… ‘’

s’écrit “s’en est” :smiley:


#2231

Vous avez déjà constaté des chiens qui réagissent face à un monocycliste mais pas face à un cycliste ?


#2232

:blush:


#2233

[Coup de gueule on:]
y’a encore plus dangereux que les chiens en liberté: les monocyclistes en liberté qui font du 25 km/h sur une roue géante en dépassant des gens accompagnés de chiens.
Je pense que la résponsabilité c’est 50/50, au minimum.
Perso je ralentis toujours quand y’a des chiens, attachés ou non, ou des gosses (attachés ou non) car c’est a moi d’anticiper leur comportement, sachant que j’ai un mono et non un vélo, donc que le freinage d’urgence n’est pas vraiment une option, je dois donc toujours prévoir le pire des scénarios.
C’est un peu ce qu’on apprend aussi pendant le permis moto, et pour les mêmes raisons, c’est a nous d’anticiper.

Je trouve que nous autres monocyclistes avons un peu trop tendance a considérer que la route nous appartient des que quelque chose ne se passe pas bien avec une tierce personne.
Nous avons fait le choix d’un moyen de transport ou il faut beaucoup plus anticiper que d’autres, il faut assumer.
C’est pas la faute du chien, et heureusement qu’il s’en est sorti. lui n’a pas a se reprocher quoi que ce soit. un monocycliste sur une roue géante c’est inhabituel, au minimum, menaçant au pire.
ses maitres déja plus, mais le plus résponsable des trois, Sam, désolé mais c’est toi.

[coup de gueule : off]


#2234

Pour mon expérience personnelle, c’était sur une route déserte…
Le chien il est sorti d’une propriété en courant et a traversé la route juste au moment ou je passais donc il m’était impossible d’anticiper :imp:

La semaine passée, il y a un gars qui m’a vu arriver sur ma roue et il a sorti son téléphone pour me prendre en photo sauf qu’il est resté planté au milieu du chemin de halage, heureusement que je l’avais vu et que j’ai réussi à m’arrêter à temps, j’avais pas la place de passer à coté de ses coudes écartés et il se rendait pas compte que j’arrivais assez vite comme il regardait son écran. On a discuté un peu sec au début puis on s’est quitté avec le sourire :smiley:

En effet, je suis tout à fait d’accord avec toi UniDreamer, il faut anticiper les mouvements des autres, ça ma sauvé certainement 2 fois la vie en moto aussi avec les voitures.

Mais Sam a anticipé aussi, il a utilisé sa sonnette et je suis sûr qu’il a bien ralenti aussi quand il a vu les risques potentiels. Un jour pas comme les autres ça nous arrive à tous, ça me rappelle le coup que je roulais à gauche dans un virage et que j’ai failli rentrer dans un cycliste qui m’avait bien engueulé d’ailleurs :blush: pourtant je suis prudent d’habitude… mais comme beaucoup pas irréprochable :unamused:


#2235

Oui ça m’est arrivé plusieurs fois à Vincennes. Le chien qui pète les plombs car il flippe de ce truc (c’était sur le 36 la plupart du temps), du coup il se met à gueuler comme un fou. Heureusement, les propriétaires flippent (aussi) mais parce que tu pourrais l’écraser en tombant donc ils l’attrapent et le tiennent proche !


#2236

“Whoaaaaaaaaa” Juliette, 5ans.


#2237

Bon je veux bien concéder que

était évidemment très excessif et que cette sorte d’humour peut être mal apprécié par les gens tenant tant à leur animal.

Mais pour le reste… Sur le plan purement législatif tu as peut-être raison. Mais un minimum de bon sens et de vivre ensemble devrait inciter les propriétaires de chiens à les maîtriser dans certaines situations, dans l’intérêt de tous (la plupart du temps c’est ce qu’ils font et ça se passe très bien d’ailleurs). Et si tous les psychologues canins s’accordent à dire qu’il est bon pour la santé mentale des chiens de les laisser aller à leur guise, il y a plein d’autres endroits plus adaptés qu’un chemin de halage très fréquenté par les cyclistes, encore une fois même si ce n’est pas interdit.
Le sentiment de rencontrer des gens qui se disent : « Je suis dangereux j’embête tout le monde je le sais mais je suis dans mon bon droit donc je le fais quand même » est assez désagréable.
Un peu d’empathie voudrait mieux qu’un coup de gueule. Après une grosse gamelle je doute et je mets un moment avant de retrouver confiance. Culpabiliser les victimes n’est pas une solution… Et c’est aussi désagréable.
Je précise que je ne suis pas un fou-furieux ; je crois que c’est le seul incident que j’ai pu avoir à mono avec une tierce personne. Et je cherche plutôt des routes désertes que des coins fréquentés.


#2238

Quand je vois des chiens, avec ou sans laisse, je suis toujours très prudent, je ralentis et je contourne ; cela après mon expérience de certains chiens supposés être de nature pacifique envers les cyclistes et qui ont malgré tout l’air d’avoir une peur bleue ou une aversion pour les roues uniques :mrgreen:

J’ai aussi remarqué que lorsque je croise des gens dans des situations un peu limites, genre je les frôle, ou je les vois au dernier moment… La plupart, sous la surprise, s’excusent spontanément même lorsque je suis en tort (ou du moins que j’aurais pu faire un effort supplémentaire pour faciliter le passage). C’est un phénomène intéressant, d’autant plus que je roule majoritairement sur les trottoirs.


#2239

C’est vrai qu’il y a des chiens, on sent qu’ils sont étonnés de te voir sur une seule roue, comme des enfants ! D’ailleurs, en général, les chiens sans laisse sont plutôt zen et me regardent passer sans broncher, tandis que les plus fous sont souvent en laisse… c’est logique mais tant mieux. Normalement, le maître connait un peu sa bête, il ne connait pas forcément sa réaction face à un monocycliste mais de là à rendre fou un chien habituellement sage…

Pour l’histoire de Sam, je ne connais pas les circonstances exactes du drame, mais ça fait penser que des fois (c’est rare), certains badauds te voient arriver au loin, ils occupent toute la largeur du chemin, et tu es obligé d’arriver sur eux, de ralentir, de faire un sourire et de t’excuser pour qu’ils se poussent. Ce n’est pas parce qu’on est dehors en liberté qu’on est tous en bonne santé ! (ça doit être les ravages de l’alcool en Bretagne :stuck_out_tongue:)

Coin²> Et pour les piétons qui s’excusent, je perçois ça aussi quand je suis le trottoir, ils ont tendance à descendre du trottoir (mais en général je le fais avant eux, ça les impressionne :stuck_out_tongue: ). Mais c’est surtout le comportement des automobilistes qui changent radicalement, à de nombreuses reprises des automobilistes veulent me laisser la priorité alors qu’ils ont le vert et moi le rouge, sans parler de ceux qui mettent 5 min à doubler, pour regarder ou pour démarrer une vidéo (des fois c’est même le conducteur qui filme… aie aie aie !).

Unidreamer> pour le temps de freinage et l’anticipation, ça se travaille ! :wink: Mon freinage d’urgence est plus efficace à mono qu’à vélo, et les sensations de freinage en se penchant en arrière sont vraiment bonnes, plus on veut aller vite et plus on doit savoir s’arrêter vite ! :slight_smile: (aller vite est déjà relativement dangereux en soi, alors si on ne sait pas s’arrêter… bonjour les dégâts !)


#2240

Rencontre de 2 vététistes ce matin qui discutent entre eux :
Il s’est fait braquer !
Quoi, de qui tu parles ?


#2241

Hier j’ai eu des Wech (collégien puis lycéen) marquant sans doute l’étonnement et cherchant à attirer l’attention de leurs camarades pour leur montrer.

Il s’est fait braquer c’est bon j’aime bien !


#2242

Des remarques curieuses ces jours-ci : “au moins ça fait les abdos !” “bah didonc il a perdu le volant !”.

Un peu saoulé des remarques des gens et aussi de leur regard, à la longue. J’aimerais bien être invisible… Mes jours préférés sont ceux de la convention de jonglage de ma ville. 3 jours par an où il y a d’autres monocycles que le mien en ville et où j’ai l’impression d’être un tout petit peu plus normal.


#2243

Hier balade dans le parc du château de Versailles à l’heure du premier match de l’équipe de France de foot, pas grand monde a l’exception des touristes américains faisant le tour du parc sur des vélos location, l’un d’eux que je croise me lance avec un méga sourire et un fort accent : c’est magnifique ! Mega sourire chez moi et un merci !


#2244

Une fille qui dit à sa copine alors que je les double : « ça c’est la classe ».
Là par contre j’ai rien contre le fait d’être visible :mrgreen:


#2245

Il y a très longtemps sur une place. Un copain se fait aborder par deux beautés. Un autre écarquille les yeux et me dit : « Je savais pas que c’était un plan drague le mono ».


#2246

Je passe devant un groupe d’enfant en 36"S : « Bravo Monsieur – faites gaffe vous n’allez pas droit – »


#2247

“Oh putain !”

message d’un joggeur surpris et impressionné de me croiser au dernier moment à monocycle sur un chemin étroit et pas très bien carrosé