Le silence du muni après la pluie


#1

je retrouve plus le fil où on parle de nos rencontres avec les animaux en forêt … dommage.
UN mono ça fait pas des masses de bruit à part les brindilles écrasées et le souffle du monocycliste qui pousse comme un boeuf.
mais après les pluies de ces derniers temps le sol est vraiment nettoyé et je constate que je ne fais plus aucun bruit en forêt.
résultat l’autre week-end en forêt de Dreux je suis tombé nez à nez avec un cervidé (je ne sais lequel: 2 fois la taille d’un chevreuil mais pas de cornes). Il ne m’avait pas entendu venir, et , plus étonnant encore, il n’avait pas senti mon odeur :laughing: !
C’est tout juste s’il ne m’a pas dit: “barres toi de mon herbe!”.
quand je croiserais un éléphant je m’inquiéterais!


#2

tant qu’il ne s’est pas moqué de l’absence de ta seconde roue
bientot la chasse en monocycle, initiée par MOU
attention, le recul peut faire perdre l’équilibre et désarçonner le cavalier


#3

Jamais croisé d’animaux en mono, mais ça doit être dû au fait que je roule peu seule, surtout en forêt. Comme tu l’as dit, UN mono, ça fait pas beaucoup de bruit, mais 2 ou 3 (voire plus), c’est tout de suite une autre affaire!

[Mode:“référence à la noix” ON]

En même temps, si tu n’étais pas arrivé accompagné d’un “grand silence frisé”, l’aurait eu moins peur, la pauvre bête! :wink:
[Mode OFF]


#4

moi je suis déja souvent tombé nez a nez avec des sorte de cerf (env. 10 metre) et plein d’écureuil et de renards mais sa c’est plus banal


#5

Un jour ou je m’étais pommé en 36 dans la forêt de rougeau, la nuit tombante, je vois une biche, je continue à rouler, elle me regarde passer, et seulement quand je suis à son niveau, à 1m d’elle, elle s’échappe à toute vitesse. Comme si elle n’avait pas reconnu en moi un humain ou un quelconque prédateur. Très émouvant en tout cas.


#6

Ah je veux bien te croire ces animaux là ont une grace folle !
Du reste il y en a de tres belle dans la forêt à côté de chez moi !
Si vous avez aussi l’occasion, allez dormir une nuit en forêt le soir du brame des cerfs c’est vraiment magnifique…et un peu flippant j’avoue :smiley:


#7

je chasse à l’arc! :smiling_imp:


#8

Ma rencontre la plus insolite en mono fut avec un blaireau. Non non pas le gars bourré qui te dit que t’as perdu ta roue en se bidonnant d’avoir eu autant d’humour, un vrai blaireau !
Nous roulions/marchions l’un vers l’autre sur un chemin le long d’un champ de colza, et à cause des herbes un peu hautes ce n’est qu’arrivé à 2m de moi qu’il m’a vu et a rebroussé chemin avant de bifurquer à travers champ.
Là je crois que c’est plus le fait d’être perché en haut de mon 29" que le silence qui m’a permis de l’observer sans être vu.
Et 1 avantage de plus pour les monos !


#9

mon dieu, je t’imagine chassant l’arc en muni dans les bois de Meudon
y’en a qui se sont fait enfermer pour moins que ça

j’ai croisé une famille de sanglier une fois en foret, ils ont pas fait les malins et ont déguerpi vite fait, faut dire que j’avais la puissance de feu d’un croiseur et des flingues de concours.


#10

Chasser la joggeresse dans le bois de Meudon n’est pas de mon age: je tiens à rester un gentleman :blush:
Pour ce qui est de prendre un billet pour Ste. Anne: le seul fait de rouler en Mono sur terrains rugueux nous autorise toutes les excentricités (les gens cherchent juste la camera pour “surprise surprise”).


#11

ça c’etait mon idée!!