le monocycle...un passe-temps ou juste une folie de quelqu ?

je ne sait pas pour vous mais…jai peur que le monocycle que j’aurai reste dans mon placard et que je n’y touche plus jamais de ma vie jai aussi peur de perdre de la volonté de performer et de laisser tomber parce que c’est trop dur…

Si j’en juge par ma propre expérience, la vraie question est : en fais-tu tout seul (auquel cas il faut trouver en soi la motivation pour continuer, même dans les périodes où on n’a plus l’impression de progresser), ou en fais-tu avec d’autres (et dans ce cas, rien que le plaisir de les retrouver te fait sortir ton mono : même si tu ne travailles pas la technique à chaque fois, au moins tu gardes les réflexes, et les choses viennent petit à petit…) ?

A la période où je me rendais compte que je sortais mon mono de plus en plus rarement, je me suis mis en contact avec des gens qui se retrouvaient (plus ou moins) régulièrement ; et maintenant je n’ai aucune crainte (à court terme, on ne peut pas savoir ce que vous réserve la vie) que mon monocycle prenne la poussière dans un placard…

Louis 8)

ça ça dépend du karma de chacun.
Je connais quelqu’un qui a laissé tombé au bout de 6 mois alors qu’il était très doué et que je voyais en lui une future star de la discipline!
Il savait faire ce que je ne peux espérer apprendre en 6 ans! et pourtant c’est moi qui continue en progressant de 2mm par an.
Encore un problème d’endorphine?
On est comme ça plusieurs éternels débutants qui ne décrochons toujours pas.

pour ma part, je pensais aussi m’en lasser assez rapidement, mais j’ai trouvé comment me servir de mon mono utilement…
.il faut que je fasse du sport régulierement, je fais du vélo, mais il faut au moins 4 heures /semaine pour ne pas perdre un rythme satisfaisant et ne pas en chier a chaque sortie.
et quand je ne peux pas faire de vélo, je vais dans le bois d’a coté, et je tourne en mono pendant plus d’une heure,
ça fait du bien , je transpire, je fais tourner les jambes, je souffle, c’est un peu comme du footing sans se faire mal au dos.
j’envisage meme d’acheter un 24"

il est vrai que maintenat ma progression est tres lente. je sais rouler, tourner serré, et je m’essaie au surplace, seulement je ne vois quasiment plus de progression,(ou extrement microscopique) mais peu importe je pense que mon mono me servira plus longtemps que le rameur de ma femme (qui se recouvre de poussierre au bout d’un an) ou un futur vélo d’appart.

he merde !
c’est moi la haut !
comment ce fais ce que la connexxion automatique se soit defaite ?
il y avait pourtant un indice :
si vous voyez aucun nouveau sujet quand vous ouvrez le forum c’est que ça doit etre déconnecté

Le mono (en ce qui me concerne), n’est ni un passe temps, ni une folie. C’est juste un sport qui me passionne. Lorsque que tu roules, que tu crapahutes, tu te sens progresser de plus en plus, et faut avouer que c’est une petite fierté à chaque fois. Le mono est pour moi un moyen d’auto satisfaction on peut dire.

C’est surtout pour moi le moyen de faire un sport complet, quoi que particulièrement dangereux pour l’organisme (et oui, les côtes sont hyper fragile, sans parler des tibias…).

Et puis, le regard emmerveillé des enfants, çà fait du bien. Les passants ne sont pas tous aussi idiots que çà.

Enfin voilà, je sais pas si je répond à ta questio, mais pour moi le mono, c’est vraiement une passion.

En espérant ne pas être le seul passionné sur terre.

tchatchao.

c’est pas un passe-temps, c’est un style de vie :slight_smile:

balades toi en ville en girafe, et tu ne peux plus t’en passer tellement c’est agreable :smiley:

Ti nicO, samedi 4 mars : balade tranquille/trial au havre !!

oue pis toute facon quand tes potes savent que tu fais du mono, sa te fais un respect quiand t’es sur l’engin :laughing:
pis toute facon, tout tourne autour du mono , les cereals que t’achetent a cause de l’embalage ou il y a un petit chien qui fait du mono, tout ton budget qui passe dedants pour acheter un pneu, un autre mono ou des objts pour le terrain de trial
le monocycle, plus qu’un métier, une vrai passion

et puis c’est quand meme une question bizarre posée ici, ou c’est un forum de passionné,
a voir depuis le nombre d’année que la majorité pratique il y en a pas beaucoup qui vont te répondre : ben oui il vaut mieux pas s’y mettre le mien est dans un placard depuis 3 ans…
en fait il n’y que toi qui peu répondre a ta question ,
poses toi :
est ce que quand tu te mets a un truc tu laisses tomber au bout de 2 echec ?
ou au bout de 6 mois ?
ou des que tu sent plus de progression ?

Dans le cas où la lassitude arriverait dans quelques mois cela ne serait quand même pas bien grave;un mono de base ce n’est pas un investissement qui va mettre en péril le budget familial :laughing: De toutes façons je crois que quand tu y as goûté ,même si tu laisses tomber pour un temps ,l’envie te reviendra certainement plus tard de t’y remettre.

merci les gars mais daprès moi je vais avoir la piqure car je n’arrête pas d’y penser jour et nuit tous ce que je voulais cétais de me faire rassurer un peu parce que je ne voulais pas m’en lasser et je voulais aussi en parler avec des vrais pros pour voir ce que vs en pensez

Charles, j’ai acheté mon mono sur un coup de tête, après avoir vu deux monos en train de faire du saut sur des modules dans un skate park. J’ai pris le moins cher sur ebay, me disant que j’arriverai peut-être même pas à monter dessus …

Il est resté une bonne disaine de mois dans ma cave parce que entre temps, je me suis mis au slalom en roller (je suis un dingue de roller) …

Un soir on était en train de slalomer sur le spot de daumesnil et y’a un monocycle qui a descendu l’avenue … Ca m’a rappelé que j’en avais un chez moi …

Le lendemain, je m’y mettais, 30 min par jour … En deux semaines, je roulais …

Bon, maintenant, je m’entraine au démarrage sans assistance et puis faut que j’acquiert un peu plus d’endurance en mono mais j’espère bientôt pouvoir me pointer un mardi soir à Chatelet …

Topheee

AH ba oui!! on veut te voir!

Promis Ptite As, je viendrai, quand les temps seront un peu plus cléments … :unamused:

Topheee

c’est exactement ce que je me dit…si je n’arrive pas a embarquer dessus ou si je ne suis vraiment pas bon…je laisserai tomber

c’est bien là l’erreur !.. il est quasiment certain que tu n’arriveras pas à embarquer (j’adore ces expressions) du premier coup, ni du second, ni du troisieme, …
et c’est bien là le truc, ça n’est pas parce que tu vas buter sur une difficulté que tu ne prendras pas un plaisir extra-ordinaire par la suite à rouler sur une seule roue !

crois en ce vieil adage : persévérance est le maître mot du monocycliste

personnellement, je ne suis pas du genre persévérant, pour la planche a voile, j’ai de suite pigé le truc, certe je n’étais pas robby naich a la premiere séance, mais j’arrivais a me déplacer sans galerer une apres midi entiere comme j’en ai vu faire.
pour le mono, meme si je n’arrivais pas rouler de suite, je sentais une progression, pratiquement a chaque séance, et c’etait ça le moteur de ma motivation : la progression,
rapide au début , plus lente maintenant, mais avec beaucoup plus de plaisir a chaque séance, je roule , et de temps en temps quand j’ai envie de me perfectionner j’essaie quelques trucs, si je le sent pas j’abandonne pour le moment et je roule tout simplement.
et meme le simple fait de rouler fait que tu acqiert plus d’aisance,
comme tout les sports, plus tu pratique et plus tu progresses, il y a pas de secret.

généralement…ça prend combien de temps pour savoir faire environt 10m sans mettre les pieds a terre

généralement, il n’y a pas de généralement, ça depend des guguss
c’est un peu comme la météo, on dit générelement il fait plus beau en aout qu’en juillet et des fois c’est le contraire…
sinon on peut mettre une fourchette d’apres ce que je lis dans le forum, entre 1 a 2 heures et plus de 6 mois,
en réduisant la fourchette, je dirais entre 1 semaine et 2 mois « généralement » :laughing:

mais encore la ca doit dépendre du temps que l’ont met par jour :wink: