Jazz et monocycle ?

Vous avez vu l’affiche de ce festival de Jazz:
jazzbreak.com/festival.php?j … ,lg_0,wp_1
Le mono deviend vraiment à la mode…

ouai mais carément , a mon avis s’est parceque les musiciens aime ou font du monocycle a savoir!!
en tout cas sa fais plaisirs a voir !!

Tout à fait d’accord Croutar, heu, Colgate. :smiley:
Elle est classe cette affiche, je me demande ce qui les a motiver, quel concept rapproche le mono et le jazz.

hannnn comment j’aurais pas aimer, surtout vu la derniere perf de croutar

SAM, thieum il a pas peur de faire ca a un gars du team gdc, nan mais t’es tout seul sous ton armée ?

  • le pilotage stochastique « par les ornières » ?
  • le « rendez-vous au point d’orgue » ?

M.O.U (snob garanti sur facture: avoue toujours qu’il joue du bugle et qu’il fait du monocycle … là même le gars qui pilote une ferrari s’écrase :unamused: j’oublie de dire que je ne joue pas de « jazz » -je n’ai ni le feeling ni la technique … comme en mono d’ailleurs :confused: -)

MOU, je commence à comprendre ce que ça fait quand on ne comprend rien à ce que tu écris :wink: Heuresement que tu m’as montré à quoi ressemblait un Bugle sinon j’aurais rien capté du tout, ça veut dire quoi ça :

Bon, pour les GDC, et pour Croutar, ma vanne est pas super drole, mais je me moquais plus du charabia que d’autre chose, faut pas le prendre perso. Pour les fautes d’ortho, j’en fais aussi c’est pas la fin du monde…

effet pervers du snobisme: tout le monde ne suit pas :blush:

  • pilotage hasardeux par lequel c’est plus les ornières du chemin qui décident (pour le mono on comprend, pour l’impro musicale on peut aussi comprendre quand on voit certains musiciens essayer de retomber sur leurs pieds)
  • « r.d.v. au point d’orgue » est une vanne de musicien: chacun se débrouille de son coté et on se retrouve à la fin (quand on voit certains, mauvais , jazzeux on voit que c’est bien le cas -pour le mono le coté « chacun pour soi » est injuste car je reconnais que dans les groupes l’entraide a vraiment un sens)

bon promis j’arrète de faire dans le fumeux.