Débutant près de Nancy.


#1

Salut à tous!

J’ai 36 ans et cela fait quelques semaines que je viens fureter sur votre forum.
Depuis longtemps déjà j’ai en tête de faire du monocycle, mais je n’ai jamais vraiment pris le temps de m’y intéresser sérieusement.
Et depuis quelques temps, l’idée m’est revenu plus forte qu’avant de savoir monter sur cet engin. :wink:
Du coup j’ai pas mal regardé les différentes sections de ce forum, des vidéos sur Youtube, ainsi que quelques girafon.

Vous avez l’air d’être une super communauté, soudée et accueillante, donc j’ai eu envie de venir partager avec vous sur cette belle activité qu’est le monocycle. (même si je débute tout juste)
Donc après pas mal de renseignement glanés un peu partout sur internet, j’ai franchi le pas la semaine dernière en achetant un luxus 20 d’occasion à côté de chez moi.
Et même si dans ma tête je sais déjà faire du monocycle (avec toutes ces vidéos que j’ai pu regarder :smiley: ), en réalité c’est vrai que comme j’ai pu lire ici, les premiers essais sont assez frustrants et difficiles.
J’ai fait une petite séance de 20 minutes jeudi dernier avec une belle chute sur les fesses et un peu mal aux cuisses. (bon faut dire que je ne fait plus de sport depuis quelques années)
Et ce matin une séance de 45 minutes avec une seconde chute sur les fesses mais un tour et demi de roue avant de sauter du mono. (et plusieurs fois, donc je m’accroche)

Ça fait quand même plus transpirer que ce à quoi je m’attendais, mais ça fait du bien d’être dehors. :slight_smile:

Je viendrais éventuellement vous demander des conseils si besoin et vous ferais par de mes progrès si ça vous intéresse.

Bonne journée.


#2

Bienvenu par ici Bud !
Oui les premiers temps sont frustrants mais on y passe tous. un tour et demi au bout de 45 mn c’est pas mal. Pas mal de gens s’accordent à dire que la meilleure méthode c’est encore de se lancer dans le vide - le mur ou la rembarde ayant l’inconvénient d’être très durs à lâcher si tu y passes trop de temps !


#3

Quand j’ai appris j’ai essayé de m’aider d’un couloir, d’un mur, finalement j’ai opté pour un terrain de basket en extérieur où y avait jamais personne. Tu t’accroches au poteau et tu te lances… En plus t’as une large surface plane et sans obstacles.

Niveau protections je te recommande des protège-tibias (les retours de pédales ça fait vite bobo) et des protège poignets.

Bon courage ! :mrgreen:


#4

Bienvenue !
Accroche-toi ; tu vas voir que cela vient assez vite.
Je conseille de commencer en se tenant à quelque chose (puis à quelqu’un si tu as) et de ne pas lâcher trop tôt (au risque de grosse gamelle). En te tenant à quelque chose, apprends à rouler mais aussi à retomber sur tes pieds (laisse partir le mono). Quand tu sauras descendre involontairement du mono sans te faire mal tu pourras commencer à te lâcher en sécurité !


#5

Sois le bienvenu !

Écoute les conseils de Sam et ca va venir progressivement !
Et tiens nous au courant de tes progrès.
Essaye de te trouver quelqu’un près de chez toi pour progresser plus vite ensemble


#6

Merci pour l’accueil et les conseils. :slight_smile:

Disons que niveau protection j’ai déjà opté pour des protèges poignets et protèges coudes. (d’ailleurs il m’ont encore bien servis sur la chute de ce matin)
Je penserais à ressortir mes vieux protège-tibias de foot pour éviter les bobos. :wink:

J’ai commencé en me tenant au mur, mais comme j’ai trouvé que ça ne m’aidait pas trop à trouver l’équilibre, je ne m’en sers que pour démarrer.
Du coup je me suis lancé dès hier au milieu de ma séance de 45 minutes dans le vide. Et c’est comme ça que j’ai réussi à faire mon tour et demi de roue.

Ce matin séance de seulement 20 minutes car il s’est mit à bien pleuvoir. Mais j’ai réussi à faire deux tours et demi avant de laisser le mono partir sans moi. :smiley:
J’arrive la plupart du temps à laisser le mono partir tout seul que ce soit en avant et en arrière et retomber sur mes pieds, donc ça me donne confiance pour la suite. :slight_smile:


#7

J’ai appris comme ça mais si tu te faire accompagner par quelqu’un qui marche à côté de toi ça peut aider à pédaler plus que 2 tours de roue pour acquérir l’équilibre et sentir qu’on s’assoie bien sur la selle


#8

Sur Nancy devait y avoir Antoine Bienaimé mais je ne sais pas s’il toujours par là


#9

La semaine dernière était pas mal chargé donc je n’ai pas pu faire de monocycle depuis mardi.
Petite séance aujourd’hui ce midi (25 minutes), et je trouve par moments un peu plus l’équilibre.
Par contre je pense que je vais rapidement quitter ma terrasse (surement dès la prochaine séance), car quand je tiens sur le mono j’arrive au bout de la terrasse et je dois sauter faute de pouvoir aller plus loin.
J’ai en tête quelques endroits où je pourrais être tranquille et avec pas mal d’espace pour chuter en toute liberté. :smiley:

Je me posais des questions ce matin et j’ai bien besoin de vos lumières.
A votre avis, faut-il que j’essaie de trouver plus d’équilibre en essayant d’avancer doucement ou faut-il que quand je me lâche, je pédale plus vite pour parcourir plus de distance avant de sauter/tomber du mono ?

Est-ce plus facile d’apprendre quand la selle est haute et la jambe presque tendue (quand la pédale est en bas) ou même si la jambe est plus pliée cela ne gêne pas pour apprendre ?


#10

ni l’un ni l’autre bien au contraire :laughing: trop lentement n’est pas terrible pour apprendre, trop vite non plus: quand j’apprends à quelqu’un à rouler je lui donne un rythme en disant “yop! yop! yop! …”

le mieux probablement est d’avoir le genou légèrement plié mais le point principal est le suivant: si tu appuie sur ta pédale comme un bourrin quand tu arrives en position basse tu sors du siège! Il faut arriver à un rythme régulier (andante) bien “rond” (penser à “gratter la merde du chien” :wink: )


#11

Bonjour,

Bravo pour tes débuts.

Personnellement, j’ai commencé avec une selle trop basse et les gars sur le forum m’ont a plusieurs reprises fait monter la selle.
J’ai pu faire mes premiers tours de roues avec une distance entre le dessus de la pédale basse et le creux de la selle de 920mm : quasiment à mon maxi pour pas perdre une pédale et avec cette distance je ne pouvais pédaler qu’avec la partie avant du pied.
Depuis, j’ai descendu et ma hauteur de selle de confort est de 875mm aussi bien sur ma roue 20’’ que sur ma 36’’. Je peux rouler maintenant selle bien plus basse mais je trouve que ça fait mal aux genoux.

J’ai appris mon fils et un copain à faire du mono et c’est en montant la selle au maxi qu’ils ont réellement démarré.

L’important pour débuter avec plus de confiance c’est de t’apprendre à retomber sur tes pieds quel que soit la direction de la chute de manière à bien te sécuriser.


#12

Bonjour,
je conseille également pour débuter d’avoir la selle plutôt haute. J’imagine qu’avec une selle haute, c’est plus facile d’être assis dessus et de vraiment poser le poids sur la selle (ce qui est indispensable pour stabiliser le monocycle…). Le poids sur la selle, et pédaler bien rond, c’est vraiment ce qu’il faut s’astreindre à faire !
Bon courage à toi !


#13

Un travers que certaines personnes gardent très longtemps, même une fois sachant bien rouler, est de descendre par l’avant (monocycle à l’arrière) alors qu’il est beaucoup plus confortable et gracieux de descendre par l’arrière (mono devant).


#14

En même temps, descendre par l’avant (ou plus prosaïquement tomber par l’avant, même si on retombe sur les pieds) est quand même le signe qu’on est correctement équilibré sur le monocycle, avec le poids vers l’avant. Quand on est débutant, il vaut mieux ça que tomber en arrière et risque de se faire mal.
Après, c’est vrai que du point de vue élégance, descendre par l’arrière est plus propre. Mais ça ne doit pas être l’objectif premier d’un débutant, au risque de mauvaises chutes…


#15

Bienvenue Bud !

Je voudrais pas contribuer à la confusion générale (j’espère qu’on ne va pas te faire fuir en courant ! à monocycle pourquoi pas !), mais je vais mettre mon grain de sel dans ce gloubiboulga.

La hauteur de selle :
-pour commencer, celle qui te plait le mieux, ni trop haut ni trop bas
-si tu commences à bien y arriver mais que l’acide lactique s’accumule dans tes cuisses (ça devient tout dur et ça fait un peu mal), c’est que tu n’es pas assis sur ta selle. Je suis partisan de baisser la selle, ça a marché pour moi et pour bien d’autres personnes, ça oblige à s’assoir sur la selle pour continuer alors que monter la selle, la clé de la réussite est de mettre son poids sur la selle, pas de la toucher avec ses fesses (je sais ça fait débat). Sinon tu as aussi l’option de continuer à rouler malgré l’acide lactique (ça demande un peu de mental), les cuisses vont finir par craquer et tu seras obligé de t’assoir.

Tomber en avant ou en arrière ?
Il ne faut pas tomber ! Tomber en avant ou en arrière est un signe de déséquilibre. :stuck_out_tongue: Si tu tombes toujours en avant ou toujours en arrière, c’est un facteur à prendre en considération pour le corriger. Il trouver le juste milieu (ne pas tomber ou tomber autant en avant qu’en arrière), plus tu accélères, plus tu te penches vers l’avant et réciproquement : si tu sens que tu tombes vers l’avant, tu accélères ; si tu sens que tu tombes vers l’arrière tu décélères ; et si tu sens que tu tombes vers l’arrière, tu verras bien que tu auras du mal à accélérer. :wink:

Sinon, je suis d’accord avec Sam, mais c’est normal il m’a appris (entre autres) à faire du monocycle. Donc :

  • ne pas essayer de tenir la poignée du monocycle et laisser filer le monocycle
  • avoir un muret et la possibilité de le lâcher c’est le top (j’ai appris le long d’un mur dans les graviers)
  • porter son regard au loin, ça peut aider à trouver la concentration et le relâchement

Continue comme ça ! :smiley:


#16

C’est dingue ce que le boulot et les gosses peuvent prendre comme temps.
Déjà une semaine sans faire de monocycle, donc je suis parti me faire une séance d’une heure ce matin.

Je me suis trouvé un ancien terrain de tennis (en dur) transformé en terrain de basket/foot. J’ai donc des poteaux pour démarrer et les lignes du terrain de tennis pour mesurer mes progrès.
Début de séance un peu hésitant et seulement mes 2 tours de roues plusieurs fois.
Puis j’ai rapidement réussi à atteindre la ligne du carré de service (donc environ 5/6 mètres).
Ensuite j’ai trouvé un peu plus de sensations et j’ai réussi à pousser jusqu’au milieu du carré de service (8/9 mètres) puis jusqu’à dépasser trois fois le milieu du terrain (11/12 mètres environ).

En fin de séance j’atteignais systématiquement les 5/6 mètres et environ 2 fois sur dix j’arrive à faire une dizaine de mètres. :slight_smile:
Ça me motive grandement pour la suite car c’est assez tranquille comme coin malgré quelques personnes qui passent et qui sourient en me regardant galérer. :smiley:

Pour le style je verrais plus tard quand je maîtriserai mieux la bête. :smiley:
Pour le moment je suis déjà content de pouvoir retomber sur mes pieds sans me faire mal. :wink:
Je ne suis pas tombé une seule fois sur les fesses pendant ma séance de ce matin et je suis retombé à chaque fois sur mes pieds. Par contre je me suis pincé deux fois les gesticules quand le mono n’est pas parti assez loin de moi et que je suis retombé quasiment dessus. (pas grave, je ne veux pas d’autres enfants :laughing: )

Pour la hauteur de selle, elle est assez basse et visiblement ça ne me bloque pas pour progresser. Par contre je pense que j’investirai éventuellement dans un tube de selle plus long car là il est au maxi et je me dis que 10/15 cm de plus pourraient être sympa et plus confortable encore.

En tout cas merci à tous pour les encouragement et les conseils que vous me donnez.
J’essaie d’avoir tout ça en tête quand je fais mes séances et ça m’aide beaucoup pour la motivation car j’ai l’impression de ne jamais être seul avec mon monocycle. :slight_smile:


#17

Bon c’est cool de lire tout ça !
Tu vas bientôt pouvoir sortir du court de basket sous peu !


#18

Séance de 45 minutes ce matin. (j’en suis donc à environ 3h30 si j’ai bien compté)
Je suis retourné sur le terrain de basket et j’ai un peu galéré sur les 5 premières minutes.
Ensuite j’ai retrouvé l’équilibre puis j’ai réussi à passer le milieu du terrain au bout de 10 minutes.
Plusieurs fois je me suis retrouvé à faire des grands arcs de cercles non voulus mais en tenant un certain équilibre et en réussissant presque à redresser ma trajectoire. :smiley:
Au final j’ai passé les trois quarts du terrain (une bonne quinzaine de mètres) et une fois je suis même parti un peu en diagonale pour finir. donc je me ferais sous peu le terrain en entier. :slight_smile:

J’arrive à rattraper quelquefois des déséquilibres et même si je pars dans des directions non choisies je continue pour faire le plus de distance possible.
Au départ je ne devait pas en faire aujourd’hui, mais j’ai tellement ça en tête en ce moment que j’ai réussi à glisser cette séance dans mon emploi du temps un peu serré.
(le ménage attendra un peu :laughing:)

C’est normal de penser souvent au monocycle une fois que l’on commence ?


#19

C’est trop tard pour toi :mrgreen: Tu es un nouvel addict au mono…


#20

L’essentiel est de rouler même si on ne va pas où l’on veut au début. Ton pneu est-il bien gonflé ? Ça aide bien d’être bien gonflé (regarde les indications sur le pneu et mets pas loin du maximum).

C’est bon les gars ; un de plus accro !