De l'évolution du monocycle

Depuis sa sortie du cirque, que pouvons-nous dire sur l’évolution de notre fidèle monture?

Kris Holm qui prouve au monde entier que le monocycle n’est pas toujours assorti au nez rouge, Xavier Collos, Shaun Johanesson et bien d’autre qui inventent des tricks à faire pallir le BMX, Yoggi qui apporte aussi énormément, toutes ces personnes qui ont roulé dans l’ombre…

Vient ensuite la génération Koxx-One, avec bien sur, la team Koxx-One, de pklus en plus de monocycles pointent le bout de leur roue aux K-124 Days.

Long procédé d’évolution, premier frontflip (je saute un peu les étapes, pardonnez moi), 1080, maxwhip…
Aujourd’hui, le street en 24 et 26" semble être en train d’évoluer de manière incroyable, Cédric Vincent a ouvert une porte à tous ceux qui ont soif de sensations urbaines.
Sans oublier toutes les autres disciplines qui n’ont cessé de changer, je pense au monobasket et à la tonne de projets qui fleurissent autour de tout plein de choses.

Aujourd’hui je me pose la question, mais jusqu’où irons-nous? Le monocycle évoluera-t-il jusqu’à devenir un marché économique important? Deviendra-t-il, comme le skate ou le BMX, quelque chose de sponsorisé à mort? Sera-t-il, comme pas mal de choses en ce bas monde, régi par le fric?

Il y a quelques années, personne n’aurait pensé que l’on puisse replaquer un 1080, personne n’envisageait un frontflip, si on remonte encore plus loin, personne n’aurait cru que l’on puisse sauter avec ce genre de bidule bizzaroïde.

Alors je me pose la question, jusqu’où cela ira-t-il?

Le truc qui serait cool ça serait de piquer la place du skate ! :mrgreen:

Je ne pense pas, l’esprit monocylisme est maintenant différent de celui des skateurs, je connais des skateurs pourris par la thune, et c’est pas beau à voir.

Parce que l’ésprit des skateurs c’est d’être pourri par le fric?

Ne faisons pas de raccourci entre l’esprit d’un sport et sa « businesation ». Le skate, c’est comme tout, en dehors des quelques dizaines de millionaires, il y a des millions de gens avec une dizaine d’euros sur leur compte qui le vivent comme une passion.

PS: bon sujet :smiley:

Le monocycle ne représente pas pour le moment un marché suffisant pour devenir l’équivalent du skate au niveau sponsoring et distribution de cadeaux.
Cela n’empêche pas qu’il serait bon pour ce sport que certain pratiquant commence a pouvoir en vivre grâce a des contrat de marques correct.
Pour ce qui est de l’évolution du matériel, on part de tellement loin par rapport a d’autres sports et pratiques qu’il n’y a pas de raison que cela s’arrête de sitôt.
Tout au plus peut-on voir un ralentissement des sortie de matériel nouveaux et vraiment innovant. Cela est autant du au contexte financier des entreprises qu’a la difficulté de concevoir du neuf qui ne soit pas issue d’une évolution de pièces de vélo.
Le monocycle évolue mais la base est la même qu’il y a 100 ans. Vivement la révolution…

Pourquoi ? Que penses tu que ça nous apporterait ? (vraie question, je ne suis pas ironique là !)

Perso ce que j’apprécie, c’est la petite communauté et l’originalité d’être sur une seule roue, une sorte de défi personnel.
Remplacer le skate, ça voudrait dire des revendeurs partout, des pratiquants partout, la fin de cette petite communauté, et évidemment plus d’argent, des compétitions… Bref, absolument pas ce que je cherche !

Chacun voit midi à sa propre porte, bien sûr, on ne peut pas tous avoir les mêmes attentes vis à vis de cette activité/sport/art :wink:

sur ce point, je suis tout à fait d’accord, si le skate, le bmx, le roller, etc… sont aussi développés qu’ils le sont actuellement, c’est que certains riders ont décrochés des contrats avec des grosses marques, et de ce fait, ont les moyens de s’entrainer tout le temps, et donc de pousser les limites de leur sport. C’est le genre de choses que certains n’aimeront pas le jour ou ça arriveras, mais ça me semble nécessaire. Soit dit en passant, Lutz Eicholtz, vient d’être sponsorisé par Adidas… peut être un début?

Je trouve cette évolution géniale… Loin de moi l’idée de vouloir retourner à l’époque ou il y avait 2 rencontres par an, et 50 monocyclistes présents… Mais ! Disons que ce qui m’ennuie dans cette évolution, et surtout avec la question des sponsors, c’est la question d’éthique. Je suis beaucoup trop idéaliste, mais pour moi, le monocycle, c’est quand même un certain esprit marginal (ça personne ne peut nier qu’on fait un sport qui sort des normes) et critique. Et pour moi, la question de l’esprit critique, c’est de remettre les paramètres de notre société avec lesquels on est pas forcément d’accord. Je sais pas si je suis très claire… Disons que pour moi, il n’est pas question de me faire sponsorisée par une marque (on peut reprendre l’exemple d’adidas) avec laquelle je ne suis pas 100% d’accord. Parce que bosser pour une marque qui exploite des enfants en Chine (je me caricature moi-même, mais je sais pas comment expliquer autrement), et être sponsorisée par elle, ça voudrait dire pour moi que je cautionne ce genre d’agissements… Et ça je refuse ! Alors oui, je suis idéaliste, utopiste, et tout ce qu’on veut d’autre, mais pour moi c’est aussi ça l’avantage d’une petite communauté. Parce que le sport est encore suffisamment neuf pour pouvoir le remettre en question. Ce qui me dérange fondamentalement c’est vraiment pas le fric, au contraire (parce que malgré tout ce qu’on dira, avec le fric on peut faire beaucoup de choses très chouettes), c’est surtout l’origine du fric…

Dans ce cas là fais toi fabriquer ton monocycle en suisse ou en france, parce que tous le smonocycles vendus actuellement sur le marché, viennent de taiwan… :mrgreen:

Ceci est une demande discrète vers tes sponsors ?

L’évolution du monocycle passera par un chèque pour Bobousse. Ou un bon barbecue si vraiment il n’y a pas moyen d’avoir un chèque.

Edit: j’ai oublié le smiley car je n’ai pas l’habitude des artifices du genre mais c’est une blague.
Néanmoins, si quelqu’un veut me faire un chèque, c’est toujours possible.

non du tout, ce que je disais, c’est que si le monocycle veut se développer, il faut toucher de sponsors en dehors du monde du monocycle

Mais rien ne dit qu’ils sont fabriqués par des enfants. La provenance asiatique d’un produit n’est pas forcement le signe d’une éthique douteuse…
Par contre quand une marque, de mono par exemple, se diversifie dans le textile ça devient difficile de trouver -à moindre prix- un fourisseur ethiquement correct. Mais peut-être n’est-ce qu’une vue de mon esprit.

Tout est dans le juste milieu, pour l’affaire Adidas, par exemple, c’est une grande avancée, mais qui peut également être moins bénéfique si ça va trop loin.
Je prend l’exemple de Red Bull, chacun son avis là-dessus, par exemple pour Danny McAskill, c’est une bonne chose je trouve que la marque lui fasse confiance, mais j’en ai un peu marre de les voir partout…Après, vaut mieux que la thune aille là-dedans c’est sur, même s’il leur en restera toujours assez pour assurer les 10 générations suivantes…
Personnellement je suis comme toi Damaris, j’aime le coté intimiste du monocycle, la bonne ambiance des conv’, et cela m’attristerais de le voir décliner.
Cela dit, je ne pense pas que le mono puisse vraiment se démocratiser à ce point, cela reste quelque chose de trop atypique.

Pour ma part, je suis bien en accord avec le lapin rose (Chouch pour ceux qui ont raté la ballade du mardi soir dernier). Les autres communautés pourront évoluer à leur rythme. Nous, monocyclistes, avons encore des conventions et rencontres très conviviales avec une bonne ambiance. Je garde d’exellents souvenirs de la rando des lacs, de la sortie TT dans l’ain… où j’ai été accueilli par des gens que je ne connaissais que par un pseudo. Mais qui ont offert de bons repas, un coin pour dormir (un stage)… Et par dessus beaucoup d’émotions positives. Ceci est vraiment la chose à laquelleje suis attaché et qui me donne envie de continuer.

Sinon côté matos, j’attend qu’un axe à vitesse à changement de coef en continu et roue libre débrayable soit disponible, le frein à disque de série pour le TT. Du moins, je m’attend à ce qu’une roue libre soit dispo d’ici une petite dixaine d’année. Et le frein à disque apparaissant chez Nimbus pour la route, je ne serais pas étonné que le disque apparaisse d’ici 3 à 5 ans sur les monos de TT.
Ne pratiquant que le TT je ne puis m’avancer pour les autres disciplines.

teamcdkmonocycle.blogspot.com/20 … on-26.html
heuu t’es à la bourre !

je penses qu’il y a plain de nouvelle discipline a crée ( mono hand )et que le mono évoluera toujours !

ok, tu fais le goal

Ont a testé un peut le foot en mono, et bas c’est jouable bien que très fatiguant.

Ouai, foot, c’est fun, rugby en adaptant les règles :stuck_out_tongue:. Mais le hand (en adaptant les règles aussi notamment sur la défense), ça aurait moyen d’être fun !

Pour le rugby, je pense qu’il faudrait se baser sur les règles du rugby sans contact. Sinon il faudrait des monos blindés.