Allègement portage et porte bagage ! HELP


#1

Bonjour à tous,

la question du portage pour les longues randos de plusieurs jours (voir semaine), vous a sans doute déjà traverser la tête …

Pour le camping tente pour dormir et rechaud pour manger …
Pour l’entretien le matos de réparation …
Trousses à pharmacie, etc …
Quelques fringues …
Tout celà à la fin dans un sac ça pèse lourd et c’est usant et chiant à trainer sur un 36 qui donne déjà suffisamment de difficultés à trainer …

Pouvez vous me faire partager vos expériences sur ce point ?

De plus, pour palier à ce soucis certains malins ont sans doute déjà tenter de soulager le dos par un porte bagage ?
comme ici: monotrialille.actifforum.com/t39 … ax-29#3229

Et vous avez vous déjà fait quelque chose de ce genre ou des idées qui ne sont jamais aller au bout de sa réalisation …

Bref idem partagez vos idées et conseils, photos, etc … !!!
PS: celà ne donnerait t’il pas un trop gros déséquilibres au mono et une difficulté supplémentaires de maniement ?

Merci d’avance, à vos claviers

Bastien, qui aimerez avoir plus mal au jambes qu’aux épaules


#2

yope !

pyairot avait fabriqué un porte housse, mais c’était taré et hyper dur à utiliser ! c’était comme un guidon, mais derrière.

le choix du matos et du sac joue pas mal aussi, comme en rando pédestre.

le poids du sac à dos n’est pas sensé être sur les épaules, un sac de bonne qualité (exit décathlon) et bien réglé permet que tout le poids soit sur les hanches.

niveau réchaud, une canette de redbull vide fait des miracles (quand on sait la découper correctement), avec une petite bouteille d’alcool liquide. (le réchaud à quelques grammes + 100 grammes de liquide, ça va!)

niveau tente, ça dépend de ce que tu fais, mais souvent, une tente peut être remplacée par un bivibag (sursac étanche/respirant, les verts chez décathlon sont pas mal, à 80€, sinon un très bon bivibag coute plutôt 250€, mais c’est ultime, quand tu dors seul). le seul hic du bivibag c’est si tu veux t’asseoir pour lire par exemple.
et souvent, en fonction de la durée de la rando et du temps prévu, et de là où tu passes, tu peux te passer de tente ou bivibag. sinon certains se fabriquent des tentes en sacs poubelles + gaffeur, et quelques ficelles pour l’accrocher aux arbres !

trousse à pharmacie ? pince à épiler, homéplasmine, pierre d’alin, arnica montana ou paracétamol pour les anti-homéo et hop c’est réglé :slight_smile:
(les cas d’utilisation d’une bande est trop rare, t’auras un t-shirt si besoin, et un tél portable !)

ce qui pèse lourd après c’est le duvet : alors le mieux c’est d’en avoir un correspondant à la saison, et d’avoir un sac à viande je trouve. moi j’ai qu’un seul duvet (mais un bon) qui pèse 1,4k et des fois j’aimerai bien en avoir un moins chaud mais plus léger !!
et les fringues, bah hein, à la rigueur, 2 caleçons, histoire de pouvoir en laver un, mais si veux grapiller du poids, tu peux tout limiter :mrgreen:

expérience personnelle : un grand sac entraine un gros poids : pas celui du sac, mais parce qu’il y a trop de place dedans !! souvent un 35/40 littres suffit. si on n’emmène pas 5 rubik’s cube, 2 bilboquets, un ukulélé, et d’autres conneries de merde. (hum)

voilà c’est mon expérience hein, on voyage tous différemment :slight_smile:

good luck !


#3

truc vu en Allemagne: tu pédales libre comme l’air et le soir tu retrouve tes bagages à l’étape.
pour les riches seulement? … bon mais s’il y a un office de tourisme à la recherche d’un business plan :wink: (on n’est plus servi! quelle époque!)


#4

Hum comme ça doit être désagréable de devoir donner un lieu précis pour ta fin de journée … un bon système pour entraver la liberté et l’adaptation !!!

Imaginons le gros pépin en cours de journée … à 20h il reste 40 bornes a faire … comme tu dois être ravi d’avoir d’être obligé d’aller recherché tes bagages obligatoirement !!!
Mais bon j’imagine que que la modique de 153€56 supplémentaire :open_mouth: , ce service a prévu de te ramener tes bagages en cas de changement d’étapes !!!


#5

C’est vrai je suis d’accord mais j’ai une autre solution: un petit robot à roulette qui te suis comme une ombre en “reniflant” ton portable …
à oui il ne faut pas qu’il te suive partout :blush:


#6

C’est une bonne idée …

Non bon sinon j’ai mon porte bagage désormais (version 2 après un 1er essai intéressant mais qui a été détruit par mon soudeur).Donc voilà une semaine que je teste tous les apres midi les différentes façon de charger sac et porte bagage.
J’en avais d’abord trop mis sur le porte bagage avec la tente … ce qui donné un poids extrémement lourd à l’arrière du mono, le faisait tanguer quand je pédalais et surtout m’empécher de relever la selle lors du démarrage ce qui fait que je n’arrivais plus à monter comme il faut sans m’aider de quelque chose et encore en forçant à mort avec les bras.
La tente est donc repartie dans le sac et maintenant le poids sur le porte bagage est mieux, il stabilise le mono encore un peu plus que le poids propre et le sac n’est pas trop lourd même sur des distances comme 3O km …
Sinon gagou pour te répondre, j’ai aussi un peu revue ce que j’emportais poun alléger encore plus … juste qu’au strict minimum qui se réduit avec le temps et les années … mais en ce moment je n’ai plus de réchaud donc pas de nécessaire de bouffe à prendre … ça allège vachement !!! Je me débrouillerais autrement pour bouffer !!!
Et en ce qui concerne mon matériel, j’ai tout du bon matos, sac 50 litre ou il reste beaucoup de place une fois chargé, tente ultralight, bon duvet (moi aussi j’aimerais en avoir un plus léger pour la période estival).

Bref, je touche au but et commence à être pas loin de la manière de voyager et de transporter qui me plait. Mon problème semble être presque résolu … reste à ce que je tiennes la distance !!!

Dites vous êtes dans quel état apres 30 kilomètre avec un peu de poids dans un sac ?
C’est vraiment énorme pour vous comme effort ?
(PS: je roule pénard à 16 de moyenne sur des longues distances et 18h de moyenne sur des courtes distances de maximum 2h)

Allez je file avaler un petit 200 kilomètres aïe aïe aïe aïe aïe aïe aïe !!!
A tantot


#7

oublie pas de t’entrainer a grimper chargé
tu peux faire 200 bornes, mais sans grimpette ça sert a rien :wink:


#8

Me revoici …

bon finalement un vraiment petit 200 km juste 165 !!!

Pour l’entrainement, j’avais fais 3 après midi 4 jours avant (un jour de repos la veille)
Je roules porte bagage chargé pour les entrainement mais je n’avais pas pris le sac à dos (qui je sais ne me pose pas de soucis)

Tout s’est bien passé … je suis content de moi, je ne suis pas un champion mais à mon niveau je me fais plaisir c’est le principal car le plaisir prône avant la performance pour moi (dans ce genre d’effort solitaire sans compétition autre qu’avec mon mental).

Pourquoi sans grimpette c’est inutile ? (pas sur de comprendre la question)
Si celà veux dire que rouler sur du plat c’est trop facile même sur 200 kilomètres, je réponds:
Faut t’il absolument toujours vouloir faire plus haut, plus grand, plus dur que les autres … pourquoi notre simple plaisir ne nous suffirai t’il pas ? … si certains aime grimper qu’ils grimpent, si d’autre aiment rouler sur le plat (peut être parce qu’il ne se sentent pas capable d’avaler le galibier comme certains) et qu’ils se plaisent dans leur plat pays (qui est le mien) alors qu’ils prennent leur pied sur le plat !!! … ça voudrait dire que si je ne sait pas “grimper” en mono je suis une merde ? alors OK je suis une merde pour vous pas de problème
PS: après ces 165 kilomètre je me pose une question à propos de la grimpette justement … mais comment faites vous pour avaler des pourcentages impressionnants (dans vos régions respectives ou comme le Galibier sur lequel j’ai déjà aperçu un post)

Longue route à vous


#9

je veux dire que si tu ne t’entraine pas a “grimper”, j’entends par là rouler en route très vallonnée, tu ne seras pas préparé aux éventualités qu’un parcours aléatoire peut t’apporter
et si tu seches sur une bosse de 5km, c’est fatal pour les gambettes et ça compromet la suite :wink:
si tu prépares un porte bagage c’est que tu vas loin, sur des routes que tu ne connais pas…
alors faire 165 chargé sur du plat c’est bien, mais pas suffisant pour une préparation complete


#10

OK je comprends mieux …
Pour le coup, certes c’est pas comme chez vous sur clermont mais c’est un peu vallonné où je me suis rendu en somme (enfin tout est relatif comparé à certains endroit). Je me suis bien tapé 70 kilomètre de montée descente dont certains faux plat et bosse sur parfois plus de 12 kilomètres d’affilé !!! (je roule jamais guère plus de 10-1 bornes sans faire de pause de 15 minutes).
Je suis pas encore au niveau pour montée car dès que ça grimpe trop (en pourcentage je parle) je sèche au bout d’un moment.
Je n’ai aucune prétention pour l’instant et je fais comme je peux à mon rythme et avec mon niveau … je ne m’attends pas à faire le galibier un jour. Pour moi le plus grand plaisir est d’être “on the road again and again” … et si j’avance pas vite à cause des bosses ou de la fatigue et bien je mets pied à terre et je marche … tranquille … j’ai rarement d’objectif journalier ou de point de ralliement puisque de toute façon en général je demande l’hospitalité le soir (ou la tente à l’arach caché si je ne trouve rien). Mon plaisir c’est d’être là où je suis à l’instant où j’y suis … les rencontres et les paysages font le reste !!!

Pour le moment je progresse sur la longueur, et l’autonomie de mon chargement.
Avec mon porte bagage et le sac je n’ai rencontré aucun problème … c’est maintenant rodé.
Seul petit hic, le porte bagage chargé m’empêche désormais de monter en direct comme avant (guidon trop lourd à relever … je sais pas si vous voyez) donc je ne réussi plus à m’élancer, je suis obligé de m’aider …
Tant que ça roule ça va mais quand je mets pied à terre c’est chiant et puis pour remonter ça use les bras !!!

Sinon je vous demandais il y a peu dans quel état étiez vous au bout de 30 bornes … j’annule cette question car j’étais lessivé lors de mes entrainements de la semaine d’avant !!!
J’ai compris pourquoi je roulais beaucoup trop en ville … car pour arriver en campagne et rouler agréablement il faut parfois compter longtemps et c’est ça qui m’usait, rond point, intersection, virage sérrés etc … si on ajoute quelques belles montées par ci par là 30 bornes et ça dégouline comme pas possible !!! Cette semaine en campagne c’était le pied !!!


#11

Je rentre juste de mon petit tour!

Pour ma part, j’ai fabriqué un guidon ACIER amovible, et un arceau-porte bagage. Le mono a une petite sacoche de selle D4 0,5L pour les outils du mono, poids inutile dans le sac a dos. Ainsi, avec un sac 40L de 10kg, hors eau et bouffe, auquel tu ajoute 3kg ajustables (eau et bouffe), l’equilibre n’est pas trop modifiee, lorsque tu roule le sac repose sur le porte bagage, et tu as juste à le maintenir au niveau de la taille, mais pas du tout à le porter. Après 1900 km, pas de probleme de dos, et le sac etant semi-posé, un espace entre le dos et le sac permet d’eviter le surplus de transpiration!
On voit assez bien sur cette photo.

Sinon, va voir sur les premieres pages du post “tour de la mer noire”, il y a des photos detaillees!


#12

Salut pierick,

shin c’est bastien … j’ai réglé mon souci depuis quelques temps déjà (au vu de ton absence sympathique tu prends le post en retard mais il pourra profiter aux autres).
Et t’ayant suivi dans ton périple sur ton blog j’ai bien vu tout ces petits détails … ton montage est sympa et à l’air bien pratique …
C’est pratique d’avoir un soudeur sous le coude :wink:

A tantôt

PS: je voulais justement t’envoyer un message suite à notre coup de fil … je suis chaud aussi pour jongler régulièrement (pour partager, s’améliorer et se détendre) je cherches du monde sur Lille en ce moment !!! A bon entendeur