Le site du monocycle en France

Trek muni 24" en Ecosse été 2011

T.T., Muni, balades sportives, descente de l'Everest... Tout pour devenir un randonneur sur une roue !

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Zzagg » 26 Sep 2011, 11:28

En-core!! :P
Galoupiot spirit 4 ev'R
--------------------------------------------------------
"Pour moi, "Diego" c'est les tartelettes à la fraise du siècle dernier." Kris Holm*

*check that
Avatar de l’utilisateur
Zzagg
Mâle Alpha
 
Messages: 2369
Inscription: 09 Avr 2004, 10:56
Localisation: NANTES

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Lucypher » 26 Sep 2011, 17:13

(je ne dis rien mais je lis admiratif tous les épisodes de ces magnifiques périples)
Rouler décontracté et avec classe : c'est çà être dude !
Avatar de l’utilisateur
Lucypher
Mégalocycliste
 
Messages: 1657
Inscription: 18 Mar 2009, 17:29
Localisation: Dans mon Bedford On The Road

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede gonzo » 26 Sep 2011, 17:33

Excellentes notes! On se croit vraiment dans l'aventure, et tu rends tres bien compte de tous ces petits "defauts" qui rendent l'Ecosse tellement speciale...

Sympas aussi les p'tites videos (desole, mais j'ai bien rigole sur celle ou tu a l'air bien stoic devant tous ces midgies et la pluie...).

Gonzo Teddy
gonzo
 
Messages: 21
Inscription: 09 Juil 2011, 13:32
Localisation: Copenhague, Danemark

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Monsieur K » 03 Oct 2011, 07:44

man versus unicycle
CTB x LRF amis pour la vie <3

"T'es une putain de légende dans le milieu du monocycle et j'arrive toujours pas à savoir pourquoi !" Djifouze

des choses
des photos
Avatar de l’utilisateur
Monsieur K
Mégalocycliste
 
Messages: 4156
Inscription: 04 Jan 2007, 21:39
Localisation: Lyon

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Lucypher » 07 Oct 2011, 13:30

Petite question à Cobu : Comment trouves-tu tes parcours ?
Rouler décontracté et avec classe : c'est çà être dude !
Avatar de l’utilisateur
Lucypher
Mégalocycliste
 
Messages: 1657
Inscription: 18 Mar 2009, 17:29
Localisation: Dans mon Bedford On The Road

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 09 Oct 2011, 20:09

Mercredi 20 juillet 2011, Corrieyairack.

[photos]

Le réveil est très dur. Tout est encore trempé de la veille et je me résigne à vider l'eau accumulée dans mes chaussures pour y plonger mes pieds. Je n'ai croisé absolument personne hier, et cela diminue un peu plus mon moral. S'il n'y avait pas eu cette descente qui m'a nargué toute la nuit, je crois que je serais resté au lit. Je troque mon café habituel pour une soupe qui me réchauffera davantage. J'ajoute dans ma polenta ce matin un peu de miel, un grand luxe ! Je plie la tente et fais mon sac. Je m'aventure enfin sur cette descente en lacets. Et bien je peux vous dire que si la montée était à refaire dans les même conditions, je signe tout de suite !
Un vrai régal, une piste assez large, tout en lacets, sur des kilomètres, des franchissements de ruisseaux à gué, tout est réuni pour un moment magique. Que c'est bon, j'en ai déjà oublié ma mauvaise nuit !
Je rejoins ensuite une route, cela me permet de souffler un peu et de reprendre mes esprits après tant d'émotions ! La route est assez vallonnée mais la journée de marche d'hier ne m'a pas épuisé les jambes, je ne fais que très peu de pied-à-terre. Sur cette section, je dois jouer avec les moutons, autour et sur la route, pour ne pas entrer en collision avec eux. Je dois siffler pour annoncer mon arrivée, car le mono étant plus rapide et beaucoup plus silencieux qu'un piéton, je redoute qu'un méchoui surpris de me voir arriver sur lui au dernier moment ne tente de se sauver en me coupant la route.

Le midi, j'ouvre une boîte de sardines et partage une pomme avec un écureuil à queue blanche.
Il est presque 18h, je pose ma tente dans une prairie à l'écart de la route. Je dois jouer serré pour trouver un endroit où m'installer, des vaches ont miné le terrain. Je descends jusqu'à la rivière très calme une centaine de mètres plus bas, je m'installe ici une petite heure pour envoyer quelques SMS et rédiger mon journal de la journée. Magie de l’Écosse, j'ai même droit à un rayon de soleil, le confort de ce soir après la soirée et la nuit précédente me donnerait presque envie de pleurer !
Cette nuit s'annonce excellente. En plus je vais me cuisiner mon haggis, à avoir vu des moutons toute la journée, ils m'ont donné faim avec leur air ... succulent :) Je me rends compte en remontant depuis la rivière jusqu'à la tente que je me suis installé dans un zoo. En à peine 3 minutes, j'ai croisé une famille de chevreuils (ou assimilé), un lapin et un faisan.
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede bouin-bouin » 09 Oct 2011, 20:32

Courage, ça finira par aller mieux !
my name is BOUIN, Bouin-BOUIN

3 vitesses, sinon rien ! Image
Avatar de l’utilisateur
bouin-bouin
Mégalocycliste
 
Messages: 3910
Inscription: 10 Déc 2006, 21:27
Localisation: Le Chesnay (78 - Yvelines)

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 10 Oct 2011, 14:07

Cypherpunk a écrit:Petite question à Cobu : Comment trouves-tu tes parcours ?



L'année dernière j'ai choisi le lieu précis de ma rando, la Laponie parce que je souhaitais visiter cette région. En me promenant sur Internet j'ai trouvé ce trek, le Kungsleden qui est LA référence en terme de trek en Suède.

Cette année j'ai lancé un appel à témoignages sur le forum international qui m'a permis de me mettre en relation avec un expat', Teddy, avec qui je roulerai un peu d'ailleurs dans la suite de mon périple.
Il m'a conseillé un livre de rando VTT en Écosse que j'ai facilement trouvé sur Amazon et dans lequel il était décrit ce trek.

Mon expérience m'a montré que la nature du terrain était vraiment primordiale pour un trek en mono, beaucoup plus que pour une balade de 30km. Un mono peut passer sur pratiquement tous les chemins, pour peu qu'on en fasse l'effort. Mais il faut penser qu'en trek on se promène avec sa maison sur le dos (sac à dos de 10kg), des grosses chaussures de rando au cas où l'on doit marcher sur des km dans la boue, et la fatigue qui s'accumule dans les gambettes au fil des jours, un mono est alors beaucoup moins tolérant au terrain (cailloux, racines, ornières, boue, sable, même de l'herbe usent les jambes et forcent souvent à mettre pied-à-terre). Le plus difficile est donc de trouver un trek avec le kilométrage souhaité qui soit ni trop accidenté ni trop roulant, au risque de devoir marcher ou au contraire de s'ennuyer à faire de la route tout le long. Google map et la fonction géolocalisation des photos permet parfois de se faire une idée de la nature du sol.

Pour le reste, c'est un peu au petit bonheur la chance.
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 10 Oct 2011, 14:09

bouin-bouin a écrit:Courage, ça finira par aller mieux !


En effet, les premiers jours étaient les moins agréables, je roulerai torse-nu et attraperai même des coups de soleil par la suite :)
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Zzagg » 11 Oct 2011, 16:57

Encoreuh!
Galoupiot spirit 4 ev'R
--------------------------------------------------------
"Pour moi, "Diego" c'est les tartelettes à la fraise du siècle dernier." Kris Holm*

*check that
Avatar de l’utilisateur
Zzagg
Mâle Alpha
 
Messages: 2369
Inscription: 09 Avr 2004, 10:56
Localisation: NANTES

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 19 Oct 2011, 18:39

Jeudi 21 juillet, près de Catlode.

[photos]

Ce matin je suis réveillé par le sifflement des rapaces qui cherchent leur petit-déj. Je sens donc à ce point là la charogne ???
Je prends mon temps pour me lever, une toute petite journée de 14km de piste cyclable m'attend. J'en profite pour flâner et m'arrêter souvent, surtout que la route n'est pas ce qu'il y a de plus reposant pour l'assise.
Je n'ai droit au soleil, mais relativisons, vu le temps que j'ai eu jusque là, c'est déjà un luxe de ne pas avoir de pluie.
Le midi, je m'autorise une pause dans un snack un peu crasseux où je commande un steak&beer pie, ce que je suppose être un steak cuisiné à la bière, je suis curieux de voir où le "pie" intervient dans l'affaire. Ma commande arrive, on m'amène un genre de bœuf Bourguignon avec une galette de pâte feuilletée (type bouchée à la reine) posée sur le dessus. Surprise !! Mais ma foi hormis le concept un peu spécial c'est plutôt bon et surtout je mange chaud et au chaud, comparé aux 10°C dehors ça fait un bien fou. Je pousserai même ma curiosité jusqu'à commander un bread&butter pudding en dessert. Là, pas de surprise, on m'amène dans un bol, noyées dans un seau de crème anglaise 3 tranches de pudding au raisin. La crème aide à faire glisser le pudding.

Un expresso plus tard je reprends ma route pour les 6km restants.La route n'est pas passionnante, ce n'est pas une étape à retenir pour ses paysage. Seul un passage à travers la forêt vient interrompre la route, je me fais plaisir sur une single bien sympa sur une piste de cailloux sans relief, idéal pour donner l'impression de foncer entre les arbres.
Arrivé à Kingussie, je m'arrête à la gare pour acheter un aller-retour pour Dalwhinnie pour le lendemain, à à peine 15mn en train. Je n'ai pas repéré de chemin sympa m'y conduisant et la route ne présente pas d'intérêt.
La gare est fermée, il est 14h40. Elle doit fermer à 15h30 !?! J'interroge une dame venue elle aussi acheter des billets mais elle n'a pas plus d'info que moi. Tant pis j'achèterai mon billet demain juste avant de prendre le train.
Pour l'heure je pars à la quête d'une chambre ou d'un B&B. Après 2 essais ratés (plus de place dans l'un et 60£ la chambre simple dans l'autre) je tombe sur un B&B qui a une assez bonne gueule. En plus pour avoir passé plusieurs années chez les Fromages-qui-puent, la patronne parle un excellent français. Elle me propose une simple à 40£. Je la prends.
Chambre impeccable, literie, selon les mots de la patronne, "memory foam". Nom d'un chien, un vrai régal ce lit !!! Elle m'indique 3-4 adresses pour manger le soir en me mettant en garde quant aux horaires de service : de 18h à 20h, après ils ne servent plus. C'est bon à savoir !

Je commence par aller faire des courses de ravitaillement. Arrivant bientôt au bout de ma Butagaz, je cherche une remplaçante au Coop mais malheureusement il n'y en a pas.
De retour au B&B je transforme la chambre en Lavomatic et je prends une bonne douche. Ça fait maintenant 3 jours que je l'attendais ...
Le soir à 19h je tente le traditionnel fish&chips, "large size", je ne sais pas quand sera mon prochain repas chaud :), je parviens presque à en arriver à bout.
Je me dépêche ensuite de rentrer profiter de ce fameux lit ultra moelleux et de la couette monstrueuse installée dessus, et des draps secs, et surtout sans moucherons au dessus de la tête.
Que c'est bon !!!
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 19 Oct 2011, 20:35

Vendredi 22 juillet, Kingussie.

[photos]

Faites que ce bruit ne soit pas mon réveil, siouplèèèè ...
Malheureusement ça ne marche pas comme ça, c'est bien le réveil que j'entends et il faut déjà que je me lève. J'ai prévu de la marge ce matin, avec la proprio bavarde comme elle est je me suis réservé beaucoup de temps pour le départ. En plus je suis le seul hôte cette nuit. Quand je me pointe à la salle à manger, elle doit repérer que je ne suis pas du matin, pas tant que je n'ai pas eu mon café, elle me laisse presque me réveiller tranquille. Crumble eggs & bacon, toasts, fruits, céréales, rien ne manque. La veille elle m'a proposé des croissants mais j'ai refusé. Je suis là en explorateur, je vis mon aventure jusqu'au bout.
A la fin du petit-déj ma tête réveillée doit probablement l'inviter à la conversation, nous papotons pendant plus de 30mn. Mais j'ai un train à prendre et mon sac à faire. Je lui promets de revenir dimanche après ma boucle si mon emploi du temps le permets.

15mn de train plus tard et 2 petits km de mono j'arrive à la distillerie de whisky de Dalwhinnie. La visite est très intéressante et bien présentée, un poil frustrante cependant puisqu'à cause des vapeurs d'alcool un peu partout le long de la visite, il est interdit de prendre des photos.
Après la petite dégustation finale j'achète 2 mignonnettes censées être les opposées en terme de goût et d'intensité. C'est ma foi vrai, j'en connais un peu plus maintenant sur les différentes caractéristiques du whisky.

Bon, passons aux choses sérieuses. Je ne suis pas venu à Dalwhinnie que pour visiter la distillerie, c'est aussi le point de départ de la rando de 57km, retour prévu dimanche. Le départ est très agréable, une route de gravillons extrêmement lisse le long d'un Loch. Cette piste est très bien entretenue car tous les km environ sont plantés des manoirs sans âge, probablement assez récents car les pierres ne semblent pas avoir des siècles, mais de style ancien, avec des tours un peu partout. Très classes et très froids, faits de pierres grises. Après quelques kilomètres lorsque j'atteins le bout de cette piste je remarque le rouleau compresseur garé sur le côté qui permets de garder la piste dans cet état remarquable.

Premier incident technique, ma manivelle gauche a une fâcheuse tendance à vouloir se séparer de l'axe. La vis de manivelle qui se desserre facilement depuis 2 jours n'aide pas. Alors que je vais pour lui mettre un bon coup de clé, aïe ... la vis a disparu. J'hésite à faire demi-tour pour trouver un garagiste à Kingussie mais faute de temps je devrai alors renoncer à cette balade. Je fais le pari de continuer malgré tout. Je fixe la manivelle gauche avec la vis de la manivelle droite et je croise les doigts pour que la manivelle droite tienne toute seule comme par magie, sans vis.

La suite du parcours se fait à travers des landes beaucoup plus désertiques, couvertes uniquement de végétation rase. Je me trouve en fait au milieu d'immenses tourbières où l'on aperçoit sous la végétation des racines et des troncs d'arbres enterrés ici depuis probablement quelques centaines d'années. La couleur blanche du bois contraste énormément par rapport au noir de la terre des tourbières. Ces images m'invitent à quelques photos.

Je quitte ensuite le sentier principal large pour m'engager dans une single track exceptionnelle, peu vallonnée et dont la piste est recouverte de cailloux, avec quelques sections parfois herbeuses, parfois boueuses. Il fait à peine 8°C mais des gouttes de sueur coulent de sous mon casque. Un vrai régal !

Je m'arrête manger le midi sur une plage de galets, au milieu d'une séparation du torrent en plusieurs bras.

La piste remonte le long d'un affluent du torrent de ce midi et tous les 50m, elle est coupée sur toute la largeur par 2 barres de rochers éloignées d'une trentaine de centimètre et séparées par une tranchée. Ces tranchées servent à évacuer l'eau qui s'écoule des plaines gorgées d'eau vers le torrent. Le principe est intéressant mais terriblement casse-couille pour un mono... 1 fois sur 4 je dois mettre pied à terre pour traverser les tranchées les plus larges.
La piste monte, lentement mais sûrement, et les paysages sont à couper le souffle. Et alors que le soleil est de la partie les couleurs deviennent sublimes.

Il est 17h30, l'heure pour moi de planter mon camp pour la nuit au milieu de nulle part. Je vais être bercé par le torrent à 20m. Quelques hics à gérer ce soir, il fait pas chaud du tout mais tout sec comme je suis (plus le whisky :) ) je devrais supporter la nuit sans souffrir. Autre problème, la région est infestée de moucherons, dès que le vent tombe ils rappliquent par centaines. Je passerai donc ma soirée le long du torrent où il y a toujours un petit vent, très frais le petit vent !
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede noctambule » 19 Oct 2011, 20:48

Comme dirait Zzagg:
Zzagg a écrit:Encoreuh!

:mrgreen:
Elise

Arthur a écrit:Pablo qui fait un 180, c'est comme de la pluie sur la rando du mardi soir !


http://asso-monogre.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
noctambule
Elle l'a fait !
 
Messages: 1773
Inscription: 13 Juin 2007, 16:59
Localisation: Grenoble / Paris

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Zzagg » 25 Oct 2011, 08:14

Pareil que Noctambule :wink:
Galoupiot spirit 4 ev'R
--------------------------------------------------------
"Pour moi, "Diego" c'est les tartelettes à la fraise du siècle dernier." Kris Holm*

*check that
Avatar de l’utilisateur
Zzagg
Mâle Alpha
 
Messages: 2369
Inscription: 09 Avr 2004, 10:56
Localisation: NANTES

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Maxmax » 25 Oct 2011, 09:16

C'est vraiment génial, félicitations à toi !
MAXMAX
Avatar de l’utilisateur
Maxmax
 
Messages: 61
Inscription: 24 Juin 2011, 14:27
Localisation: Mulhouse et autour !

PrécédenteSuivante

Retourner vers Tout-terrain

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron