Le site du monocycle en France

Trek muni 24" en Ecosse été 2011

T.T., Muni, balades sportives, descente de l'Everest... Tout pour devenir un randonneur sur une roue !

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 26 Oct 2011, 18:41

Samedi 23 juillet, à mi-chemin entre Loch Pattack et Loch Bhealaich Bheithe.

[Photos]

Aujourd'hui s'annonce comme une grande journée de monocycle d'après ce que je lis dans le guide. Rien de tel pour la commencer qu'une nuit de 13h ...
Ce matin les midges font enfin la grève du harcèlement, je prends un petit déjeuner en toute tranquillité. Après avoir plié le camp je continue mon ascension mi-marche / mi-mono car la piste est roulable mais les arrêts sont nombreux et fréquents. Pas mal de petites chutes mais surtout des passages d'écoulement d'eau infaisables et quelques montées un peu trop corsées.
Les montagnes qui m'entourent sont sublimes et me donnent envie de m'arrêter tous les 20m. Mais la route est longue et particulièrement difficile aujourd'hui, je ne dois pas traîner.
L'ascension s'achève par une pente à 45° sur un peu plus de 500m. Je me lèche les babines à l'idée de dévaler la descente qui se cache derrière le sommet. Et en effet elle valait le coup cette montée : 7 km de singletrack vers le fond de la vallée. Le chemin descend ensuite vers Loch Ericht.

Cette première partie de la journée était mon pain blanc. Maintenant commence la partie vraiment hard du parcours : 500m de dénivelé à avaler sur 2 km sur un chemin à peine marqué à travers les bruyères. Je coupe cette grimpette par ma pause pic-nic offrant une vue magnifique sur le Loch Ericht que je laisse derrière moi. Le soleil semble vouloir rester. A 500m du sommet, un vent de face commence à s'intensifier. Arrivé au sommet, il me fait presque perdre l'équilibre par moment. Mais une fois le sommet franchi je profite de la vue magnifique sur l'autre versant de la montagne et nottament sur le Loch Bhealaich Bheithe au fond de la vallée. Par contre je reste sur ma faim côté roulabilité. Alors que le guide annonçait cette descente jusqu'au Loch comme étant une des meilleures d'Ecosse, celui est à peine tracé au milieu des bruyères et de la tourbe, et de nombreux micro-reliefs cachés par ces bruyères le rendent impossible à rouler.

Après cette descente à pied une fois arrivé au niveau du Loch, je longe celui-ci par la droite dans de la boue très humide. Autant dire qu'ici encore je ne vais pas rouler beaucoup. Une fois le Loch franchi j'entame une descente à travers les landes de tourbe que j'avais parcourues à l'aller hier.
Cette descente est épique ! Du gravillon pour jouer aux dérapages, des canaux d'écoulement en travers du chemin à sauter, des virages en lacet, des passages bien raides où le frein est mon ami ... bref un vrai régal ! Il est 19h, j'en bave depuis 11h ce matin, je me suis fait des kilomètres de descentes intenses et 2 grosses montées, mais malgré tout ça la piste me redonne des cuisses toutes fraîches ! A la fin de cette descente je retourne sur le chemin de l'aller que je parcours en sens inverse. Il me reste au moins 2h de mono jusqu'à la gare et de toutes façons le dernier train est passé depuis longtemps. Je pose donc ma tente pour la nuit le long du torrent sur lequel j'avais fait mon pic-nic hier.

Journée mémorable ! Je suis maintenant pressé de retourner à Dalwhinnie pour retrouver du réseau téléphonique et rassurer mes proches après ce silence radio de 48h. Une petite journée m'attend demain, une douzaine de kilomètres seulement, essentiellement en descente. Mais après les pistes que je viens de parcourir, un peu de route facile me fera du bien.
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Lucypher » 26 Oct 2011, 19:06

On ne s'en lassera jamais. Comme dirait Noctambule :
noctambule a écrit:Comme dirait Zzagg:
Zzagg a écrit:Encoreuh!

:mrgreen:
Rouler décontracté et avec classe : c'est çà être dude !
Avatar de l’utilisateur
Lucypher
Mégalocycliste
 
Messages: 1657
Inscription: 18 Mar 2009, 17:29
Localisation: Dans mon Bedford On The Road

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 27 Oct 2011, 07:47

Merci pour vos encouragements.
J'espère réussir à vous faire partager l'ambiance de ce trek, et vous donner envie d'aller explorer des régions du monde en mono, pour que vous nous racontiez ça ensuite ! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Lal-One » 07 Nov 2011, 22:46

Merci à toi pour ce récit :)

Quand je vois ta dernière vidéo, je te dis chapeau, ça ne doit pas être évident de rouler avec un sac de 10 kilos et le vent qu'il y avait.

J’espère enfin pouvoir effectuer une rando dans les Vosges sur un week-end cette année 2012. En tout cas, tu me motives à l’effectuer, merci Cobu.
Avatar de l’utilisateur
Lal-One
 
Messages: 37
Inscription: 07 Jan 2010, 22:28
Localisation: Strasbourg

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 15 Nov 2011, 10:59

Très peu de temps en ce moment pour vous raconter la suite, mais je vous promets une nouvelle étape dans les jours qui viennent.
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Monsieur K » 15 Nov 2011, 11:04

ça serait intéressant de nous faire part de tes monocycles, de leur configurations techniques
CTB x LRF amis pour la vie <3

"T'es une putain de légende dans le milieu du monocycle et j'arrive toujours pas à savoir pourquoi !" Djifouze

des choses
des photos
Avatar de l’utilisateur
Monsieur K
Mégalocycliste
 
Messages: 4158
Inscription: 04 Jan 2007, 21:39
Localisation: Lyon

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 15 Nov 2011, 14:30

Monsieur K a écrit:ça serait intéressant de nous faire part de tes monocycles, de leur configurations techniques


Cette année, je suis parti avec un montage :
-cadre QX Series blanc 24"
-moyeu Impact blanc 36 rayons
-jante Quax 24" non-percée.
-pneu Duro Leopard 24"
-manivelles double insert KH 127/150, utilisé environ à 70% en 127
-pédales décathlon alu, picot acier, très plates
-tube de selle KH inclinaison ajustable
-selle KH fusion freeride
-guidon KH
-frein Magura HS33
-écrous de rayon bleus, juste pour le plaisir :)

J'avais longuement hésité avant de partir avec le guidon. C'est lourd, encombrant, ça oblige à mettre le frein dessus, et c'est plus difficile de se dégager en cas de chute. Après coup je ne regrette pas du tout de l'avoir emmené car je m'en suis énormément servi sur les sections bien roulantes. Ca repose et soulage l'assise ce qui n'est pas négligeable lorsqu'on enchaîne les journée de monocycle. Certes, il m'a aussi fait de bons bleus sur les cuisses sur quelques chutes, mais ça valait quand même le coup. Quant au frein, indispensable sur les longues descentes, on se fait assez bien à la poignée au niveau du guidon plutôt que sous la poignée de selle. Par contre ça oblige à tirer sur le guidon plutôt que sur la poignée de selle (si l'on a veut attraper en même temps le frein) et on perd énormément en force, du coup les pieds on tendance à sauter plus facilement et le contrôle est moins précis.

Côté matériel, le Duro a été impeccable : pas la moindre crevaison sur près de 400km, alors que l'an dernier avec mon Kenda Karma monté sur mon 29", j'en étais à plus d'1 crevaison tous les 10km en moyenne. Pourtant le terrain était assez hostile : cailloux tranchants, d'innombrables gouttières en pierre sur lesquelles la roue était mise à rude épreuve.

Pour les protections, j'avais gants et casque uniquement, plus lunettes contre les insectes et le vent. J'ai laissé mes protège-tibias cette année.

Mes autres monos ce sont :
-un 36" KH, config du fournisseur, monté en 125/150, avec guidon KH et frein Magura HS33.
-un 20" Koxx One Devil Gold, config à peu près d'origine sauf la selle fine Koxx serpent, dont je ne me sers plus que pour faire des initiations,
-un 29" tout léger Quax, pédales plastiques, manivelles Nimbus alu 125, selle KH Fusion Freeride modifiée (j'ai essayé d'ajouter du gel récupéré dans un couvre-selle au niveau du creux de la selle, le résultat est pas pire qu'avant ... :) )
-une roue impossible, roue 20" Décath, pneu Décath, avec cales Koxx.
-un 20" sans marque qui a une quinzaine d'année, mon premier mono type mono de cirque.
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Gingo » 15 Nov 2011, 14:38

Pour ce qui est du frein, on pourrait imaginer une main sur la poignée chargée de tirer sur la selle et une sur le guidon chargée de freiner. Faut voir si ça désaxe trop ou pas, et ça doit nécessiter un peu d'entrainement.
Avatar de l’utilisateur
Gingo
Mégalocycliste
 
Messages: 3682
Inscription: 29 Nov 2002, 21:17
Localisation: Tours

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede chouch » 15 Nov 2011, 14:50

Pourquoi le choix de la 24 après la 29 ?
Est-ce que c'est un choix que tu referais ou pas ? Il me semble qu'il y a pas mal de passages roulants...

Niveau pneu, tu l'avais choisi sur quels critères ? Il est 'achement lourd le Duro !
Avatar de l’utilisateur
chouch
Mégalocycliste
 
Messages: 2491
Inscription: 18 Fév 2004, 12:32
Localisation: Rennes

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Lucypher » 15 Nov 2011, 19:46

Pour ma part, je préfère un pneu bien lourd mais très résistant.
Je chausse un Maxxis DH minion 26x2.7 version super tacky qui pèse 1380g avec un boudin Maxxis DH tube qui pèse 465g. Un poids monstrueux certes mais je n'ai jamais crevé depuis 1 an.
Rouler décontracté et avec classe : c'est çà être dude !
Avatar de l’utilisateur
Lucypher
Mégalocycliste
 
Messages: 1657
Inscription: 18 Mar 2009, 17:29
Localisation: Dans mon Bedford On The Road

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 16 Nov 2011, 15:03

chouch a écrit:Pourquoi le choix de la 24 après la 29 ?
Est-ce que c'est un choix que tu referais ou pas ? Il me semble qu'il y a pas mal de passages roulants...

Niveau pneu, tu l'avais choisi sur quels critères ? Il est 'achement lourd le Duro !


Pour l'historique le 29" en Suède je ne referais pas. Très compliqué à rouler, j'ai passé la très grosse majorité du temps à marcher à côté du mono.
Histoire de pas me refaire avoir, j'ai opté pour une roue plus maniable, malgré le fait que la piste était plus facile (mais de ça je n'en était pas sûr avant de partir). De plus il y avait quand même certains passages très techniques qui étaient un pur bonheur à essayer de faire en 24", que je n'aurais même pas tenté en 29". Rajouter à ça un relief souvent grimpant et un sac à dos de 12kg, j'avais beaucoup plus besoin de couple que de puissance. Donc non je ne regrette pas, les passages roulants en 24"/125mm avec guidon restaient la plupart du temps agréables, même sur des relativement longues distances.

Pour le pneu, même critère de choix : ne pas me refaire avoir comme en Laponie. Selon moi le gros avantage du Kenda Karma par rapport au Duro c'est qu'il se déjante très facilement en cas de crevaison, et heureusement car faut déjanter souvent ! :)
J'avais initialement sur mon 24" une jante beaucoup plus fine et un pneu un poil plus fin, le tout plus léger. Mais je ne me sentais pas à l'aise, le pneu se "pliait" sur les côtés car la jante était trop fine pour un volume de pneu si important. Du coup je n'avais pas une bonne impression de contrôle de la bête. Je ne considère pas le poids du pneu comme un problème, j'imagine que l'inertie dans la roue contribue à l'effet bulldozer du Duro, le fait de pouvoir franchir des bons obstacles sans même rajouter un effort de pédalage.
Par contre je dois bien admettre que c'est pas un pneu de compèt sur route, contrairement au Kenda Karma qui a des crampons beaucoup plus légers.

gingo a écrit:Pour ce qui est du frein, on pourrait imaginer une main sur la poignée chargée de tirer sur la selle et une sur le guidon chargée de freiner. Faut voir si ça désaxe trop ou pas, et ça doit nécessiter un peu d'entrainement.


Pour moi, impossible. Déjà que j'ai l'air d'essayer de voler avec ma main gauche pour trouver l'équilibre pendant que ma main droite s'accroche au mono, si je devais aussi mettre la main gauche sur le guidon pour freiner je serais par terre à tous les coups. Après pour les monocyclistes qui arrivent à trouver l'équilibre avec les genoux, le dos, les épaules, ...enfin sans les mains quoi, oui ta technique peut ptet marcher.
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede chouch » 16 Nov 2011, 16:32

En fait je me posais la question du 26 pouces pour ce genre de trek... bon compromis maniabilité / distance, non ?

Le souci, comme tu le dis, c'est qu'il est difficile de savoir à quoi s'attendre... et tout dépend de la maîtrise qu'on a de l'engin évidemment (quand on voit ce que certains font en 36...)
Avatar de l’utilisateur
chouch
Mégalocycliste
 
Messages: 2491
Inscription: 18 Fév 2004, 12:32
Localisation: Rennes

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede cobu51 » 17 Nov 2011, 00:16

Dimanche 24 juillet, près de Loch Pattack

[Photos]


Je prends mon temps ce matin. Je n'ai qu'1h30 de route jusqu'à la gare et mon train est à 16h30.
L'air est frais et un vent violent souffle encore ce matin. Ce vent a l'avantage de sécher toute la condensation qui se forme normalement à l'intérieur du double toit, je n'aurai pas à éponger.
Je reprends tranquillement la route en remerciant ma bonne étoile d'avoir fait en sorte que ma manivelle droite tienne sans vis depuis 2 jours. Quelques chevaux me regardent passer, je viens de les interrompre en plein petit-déjeuner.
Je quitte la singletrack pour revenir sur l'Avenue des Manoirs que je prends dans le sens inverse de l'aller. Malgré mes cuisses encore engourdies de la veille je me force à faire les montées en pédalant plutôt qu'à pied, parfois même je dois grimper en danseuse. Les manivelles 125 me brûlent les cuisses mais je ne passe pas en 150, histoire de faire quelques efforts dans cette courte journée.

A environ 5km de la gare de Dalwhinnie, mon point d'arrivée, ma manivelle droite commence enfin à se faire la malle. Ca ne lui prend que maintenant, au pire si ça s'aggrave je finirai à pied. En attendant, un bon coup de 44 fillettes pour l'enfoncer et la voilà à peu près remise en place. Je tiendrai comme cela, en resserrant de plus en plus souvent environ 2 km mais je dois me rendre à l'évidence, je vais endommager la manivelle et/ou l'axe à rouler comme ça. Je continuerai donc à pied sur les 3km restants. Ou pas ... Car après 10 minutes de marche seulement, je n'en crois pas mes yeux, au milieu du chemin, tel un Graal je découvre ma vis de manivelle. Ma bonne étoile me veut vraiment du bien aujourd'hui.
Je rends à ma monture sa vis et je mets mes 60kg + le poids du sac à dos sur l'extrémité de la clé Allen. Avec un peu de chance ça tiendra jusqu'à la fin de mon séjour.

J'arrive à la gare avec un peu d'avance, j'ai 3h à tuer ... Je vais m'installer sur une table de pic-nic recouverte de lichens où je mange, puis fais le tri dans mes cartes et mes brochures pour me débarrasser du superflu, je passe quelques coups de fils et envoie des messages (enfin du réseau !). Je fais également un check-up complet du mono après son éprouvante sortie.

De retour à Kingussie je retrouve mon B&B où la proprio baisse le prix de la chambre d'encore 5£ ! Mon étoile, mon étoile chérie ... :)
Je fais un tout petit ravito car j'aurai encore un point shop demain soir et après-demain. Par contre je m'inquiète de ne toujours pas avoir trouvé de Butagaz. J'ai encore du feu pour 1 ou 2 jours sûr, après je risque de finir par manger froid. Et avec l'expédition qui m'attend dans 2 jours, je le sens mal :/
La caissière du Supermarché m'indique un magasin type quincaillerie un peu + loin dans la rue. J'irai vérifier si je n'y trouve pas mon bonheur demain avant de reprendre la route. Pour le moment je rentre laver mes fringues et le Colin, mettre en charge mes batteries puis je ressors voir mon Fish&Chips pour y prendre un poisson à la mozzarella fondue, mais on m'apporte un poisson au gouda fondu. Pauvres Ecossais, que ça doit être triste d'avoir si peu de fromages...
Pour m'occuper pendant le repas, je lis un journal qui traînait sur le comptoir. Je ne connais pas ce journal, je ne sais pas s'il s'agit d'une presse sérieuse ou bien d'un journal de pottins. Grands titres : fusillade en Norvège, un homme tue des dizaines de gens. J'apprends également qu'Amy Winehouse est morte. C'est bien ce que je redoutais, les titres sont trop gros, ça ne peut pas être un journal sérieux.

Et maintenant le meilleur moment de la journée : le dodo !
Avatar de l’utilisateur
cobu51
As du clavier
 
Messages: 251
Inscription: 20 Juil 2009, 21:37
Localisation: Epernay (Sézanne) 51

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede 38x1 » 18 Nov 2011, 12:19

Merci pour ton récits. Depuis ton histoire de boulon perdu j'ai un boulon de manivelle de réserve dans le sac !
Avatar de l’utilisateur
38x1
As du clavier
 
Messages: 228
Inscription: 06 Sep 2011, 10:49
Localisation: Grenoble

Re: Trek muni 24" en Ecosse été 2011

Messagede Una » 05 Mar 2012, 16:54

Je réponds avec 2 siècles et demi de retard... mais je viens de lire ton épopée en Ecosse et ça m'a rappelé de trop bons souvenirs, moi qui me suis fait un petit trip solitaire (mais sans mono :( ) d'un mois en Juillet cet été là bas!

Je me suis fait 11 jours à Edimbourg, 7 jours à Fort William, 7 jours sur l'île de Skye et 4 jours à nouveau à Edimbourg.
Malheureusement je n'ai croisé aucun monocycliste....

A Fort William, as-tu vu l'auberge MacBackpackers? Elle se situe un peu en hauteur de la ville, quand tu es dos au loch, sur la partie gauche de la ville. Elle est super, avec des gérants ultra-cool!
J'ai aussi fait un petit tour du coté du loch lochy et du canal caledonien... mais à pied! Je me suis fait le Ben Nevis aussi (plus haute montagne du Royaume-Uni - 1344m :lol: , mais en partant de 0m ça fait mal au pattes! :D )

Et après l'ile de Skye, j'ai rejois Edimbourg en bus, mais en traversant l'Ecosse d'ouest en est, en passant par le Loch Ness et Inverness puis en redescendant le long de la cote Est. Par contre ca je l'ai fait en bus moi.... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Una
Mégalocycliste
 
Messages: 1138
Inscription: 30 Aoû 2009, 21:03
Localisation: Valenciennes

Précédente

Retourner vers Tout-terrain

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron